TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

La Voyageuse seule start-up française sélectionnée par l'OMT

La Voyageuse a été retenue dans la catégorie développement durable



Pour sa deuxième édition, le concours de start-up initiée par l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a connu un important succès, avec plus de 5 000 candidats répartis dans plus de 150 pays. Malgré ses nombreuses start-up, la France ne sera représentée que par une seule jeune pousse : La Voyageuse.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 13 Janvier 2020

La Voyageuse a été retenue dans la catégorie développement durable - Crédit photo : La Voyageuse
La Voyageuse a été retenue dans la catégorie développement durable - Crédit photo : La Voyageuse
Elle avait fait le buzz lors des rencontres e-tourisme de Pau, de par la présentation toute en énergie et pleine d'humour de Derek Boixière le cofondateur de La Voyageuse.

Après le sud-ouest de la France, la start-up pourrait bien refaire parler d'elle cette fois-ci de l'autre côté des Pyrénées.

En effet, la jeune pousse française fait partie des finalistes de la 2e édition du concours mondial de start-up initié par l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

A lire : La Voyageuse : la start-up pour qui l'émancipation des femmes passe par le voyage

Sur plus de 5 000 start-up candidates provenant de 150 pays, La Voyageuse a été retenue pour concourir en finale de la catégorie développement durable, le 20 janvier 2020, à la veille de FITUR à Madrid.

La Voyageuse face à des start-up marocaine, australienne et portugaise

La deuxième édition présente des startups à un stade plus mature, 10% ayant réalisé plus de 500 000 euros de chiffre d'affaires en 2018. Les finalistes présenteront leurs projets au siège de Wakalua à Madrid. Sept remporteront des prix dans leurs catégories respectives.

Il faut noter que La Voyageuse est la seule représentante française à figurer parmi les finalistes, elle trouvera face à elle : Adventure Junkies (Australia), Live Electric Tours (Portugal), Pikala (Morocco).

Pour rappel, la jeune pousse souhaite changer le monde en permettant aux femmes de s'émanciper par le voyage.

Lu 2600 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Janvier 2021 - 23:45 Le tourisme post-Covid sera-t-il virtuel ?






































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance