TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Affaire Schneider, que les arnaqueurs lèvent le doigt !

L’édito de Dominique Gobert



Mais enfin, comment la situation provoquée par Schneider Securities peut-elle encore durer plus longtemps ? Comment est-il possible qu'une centaine d’entreprises du tourisme, abusées par ce prétendu assureur, risque la cessation d'activité ? Mais que fait la police ?


Rédigé par le Jeudi 3 Mai 2018

Les opérateurs avaient manifesté en février devant le siège de Schneider à Paris - DR PG
Les opérateurs avaient manifesté en février devant le siège de Schneider à Paris - DR PG
Flash back : dans cette profession hyper réglementée du tourisme, un nombre important d’opérateurs de tourisme avait choisi Schneider, afin de satisfaire aux obligations de garantie financière.

Vous avez dit garantie ? Schneider, ressemble de plus en plus à une vaste fumisterie, avec un assureur (?) incapable ide rendre à ceux qui lui ont fait confiance, le pognon qu'ils avaient déposé en « contre garantie ».

Des sommes qui pouvaient atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros !

On se souvient que bon nombre des « spoliés » étaient allés manifester au siège de Schneider à Paris et avaient été reçus par le patron, un monsieur Ayme-Jouve, décontracté dans ses baskets, accompagné mais fort discrètement par ce qui leur avait été présentés comme l’un des administrateurs de la société.

Un Ecossais, plutôt âgé, dont on se demande s’il n’avait pas été tiré d’une obscure officine de comédien, histoire de faire de la figuration…

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Je me souviens avoir personnellement eu une longue conversation avec ce Jouve, lequel, d’un ton très décontracté m’avait assuré que « oh la la, pas de craintes à avoir.

Nous sommes en train de procéder à la vente d’un certain nombre de valeurs financières et sous une quinzaine de jours maximum, nous serons en mesure de rendre les cautions de tous nos adhérents
».

Balivernes et billevesées, si je puis me permettre. Cette conversation date de plusieurs mois déjà et finalement, rien, que tchi.

Et, sans vouloir jouer les Cassandre, il y a fort à craindre que le pognon déposé par ces malheureux opérateurs du tourisme ne revienne jamais dans leurs caisses.

D’ailleurs, plusieurs jugements ont à chaque fois intimé à Schneider l'obligation de rendre les dépôts de garantie… sans aucun succès !

Apparemment, du côté des nos autorités de tutelle, cette situation ne parait gêner personne.

Atout France ne veut pas de cette patate chaude, arguant qu’elle n’est absolument pas responsable de la situation (juridiquement, si j’en crois notre bonne et belle avocate de la profession, Maître Llop.

Même chose du côté de la DGE (Direction Générale des Entreprises), de la DGCCRF et de Bercy d’ailleurs.

A croire que cette affaire n’existe pas…

Quant au Syndicat Professionnel, il se retranche derrière l’aspect « commercial » de l’affaire, qui ne lui permet pas d’intervenir dans un litige de cette sorte.

Mais, pourtant, si Schneider avait été à une certaine époque, habilité malencontreusement à exercer en France, le Syndicat pourrait peut-être intervenir, au nom de la profession auprès des pouvoirs publics, non ?

Les pauvres opérateurs, volés par Schneider, vont certainement porter l’affaire au pénal.

Lire : Garantie financière Schneider : les opérateurs multiplient les actions en justice...

Il me paraitrait judicieux, malgré les coûts et l’interminable durée que cela prendra, qu’ils se retournent également contre l’Etat, lequel, comme dans ces fameux contrats de voyage nouveaux, a un devoir incontournable d’information… et de surveillance.

Allô, y a quelqu'un ou tout le monde s’en fout ?

Lu 1399 fois

Notez



1.Posté par F. le 04/05/2018 01:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Dominique pour ce Nième article depuis la rentrée. C'est bien résumé : tout le monde s'en fout !

On s'indigne et on fait un peu pitié, Atradius et Groupama ont profité de l'oligopole pour augmenter leurs primes d'assurance, l'APST bombe le torse, les autorités sont intouchables, les journaux font de gentils articles, Schneider déménage à la cloche de bois.

Bref... tout le monde joue son rôle et ça dure depuis 9 mois (oui... c'est le 5 août qu'Atout France nous a demandé de trouver un nouveau garant).

En attendant, 40% des agences qui avaient une garantie chez Schneider ont cessé leur activité, d'autres sont en grande difficulté et les dernières rament pour vendre et tenter d'amortir une perte sèche de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Encore un ou deux articles bienveillants dans la presse pro et on nous aura oubliés...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

');

PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips