TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : Thomas Cook, TUI... la chute des géants aux pieds d'argile ?

L’édito de Dominique Gobert



Entre TUI et Thomas Cook, mon cœur balance ! Pour Thomas Cook toutefois, et pour l’instant au niveau du Groupe, les résultats sont de plus en plus inquiétants. Pour ne pas dire très mauvais. Et Brexit ou pas Brexit, les clients s’inquiètent…


Rédigé par le Mardi 21 Mai 2019

Pour TUI, c’est la grosse incertitude, alors que pour Thomas Cook France, de nombreuses interrogations se posent - Crédit photo : Depositphotos lightsource
Pour TUI, c’est la grosse incertitude, alors que pour Thomas Cook France, de nombreuses interrogations se posent - Crédit photo : Depositphotos lightsource
Pour le moment, tout ceci se passe encore en Grande-Bretonie, après l’annonce par le Groupe Thomas Cook (TC) d’une perte financière quasi-record pour le 1er semestre : 1,7 milliard d’euros et un cours qui s’effondre en bourse.

De quoi faire pâlir un de mes camarades, champion du monde de descente… de boissons amusantes !

A tel point que, selon les gazettes bien informées, relayées par quelques dépêches AFP, les clients britanniques de Thomas Cook commencent sérieusement à s’inquiéter pour leurs prochaines réservations.

Et que l’APST locale, qui se nomme chez les Grands-Bretons Atol, une caisse de garantie gérée par l’aviation civile britannique et qui « assure » le Groupe TC, tout en assurant la clientèle de « soutenir » le Groupe, doit commencer sérieusement à s’inquiéter.

Mais, pour le moment, tout va bien, si je puis me permettre cet euphémisme.

Thomas Cook « réorganise » sa compagnie aérienne en tentant de la fourguer à Lufthansa, vend à tire-larigot ses agences en Grande-Bretagne et cherche par tous les moyens à passer ce moment difficile.

Le Groupe justifie comme d’habitude la crainte des clients face au possible Brexit, la hausse du carburant, du coût des hôtels, la météo particulièrement chaude en 2017 et que sais-je encore….

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Bref, il faut sauver les meubles, si je puis me permettre cette comparaison pas si osée que ça, la situation n’étant pas vraiment nouvelle depuis quelques années déjà.

Et la France alors, me direz-vous ?

Déjà, c’est pas franchement la grosse embellie pour ces voyagistes industriels qui, décidément, ont quelques réticences à s’adapter à notre marché… particulier !

Pour TUI, c’est la grosse incertitude de la part des dirigeants teutons-belges-hollandais, visiblement dépassés par leurs certitudes d’un autre temps.

A lire : TUI France : le CSE déclenche une procédure d’alerte économique

A priori, un report du PSE pourtant tout prêt à être dégainé, une possible vente de certaines marques, telles Nouvelles Frontières ou Passion des Iles, une réduction des agences de distribution…

Du coup, chez Thomas Cook France, de nombreuses interrogations se posent.

Parce que, ne nous leurrons pas : malgré un regain d’activité depuis quelques mois, la filiale française n’est pas au mieux de sa forme et il se murmure à oreilles déployées que le fleuron de Thomas Cook en France, Jet tours, serait « ouvert » à toutes propositions de rachat.

Ce qui, pour la vieille maison, ne sera qu’une énième fois depuis sa création ; à l’époque où Air France tenait le haut du pavé.

Bien évidemment et c’est tout à fait normal, du côté de la présidence française, on se refuse à tout commentaire.

Il n’empêche que, comme pour TUI et ses marques françaises, le dossier est « accessible ».

D’ailleurs, certains « investisseurs » que nous connaissons tous, d’habitude plutôt prolixes et peu avares de déclarations, observent, eux aussi, un mutisme que je ne pourrais pas qualifier de bon aloi !

Serait-ce à dire que, décidément, le tourisme industriel en France n’a vraiment plus sa place ?

On va finir par le croire…

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 5951 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips