Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Le budget vacances des Français va s’adapter au contexte inflationniste

VVF Ingénierie enquête sur les moyens de boucler le budget vacances



La filiale ingénierie de VVF Villages s’inquiète de savoir si le contexte économique inflationniste peut avoir un impact sur le budget des vacances d’été des Français... Son enquête auprès de 3 900 Français montre qu’ils se préparent et font preuve d’astuces pour ne pas se priver de ce moment essentiel, quitte à faire des arbitrages.


Rédigé par le Vendredi 17 Juin 2022

Pas question de se priver de vacances malgré le contexte économique (©Goodluz)
Pas question de se priver de vacances malgré le contexte économique (©Goodluz)
Les premiers constats de la dernière enquête menée par VVF Ingénierie sur le budget vacances des Français rassurent sur la volonté de partir et décryptent les ajustements qui risquent de se produire.

Les vacances se préparent à l’avance : 63% des Français interrogés anticipent leur budget vacances et près d’un quart ont une « tirelire » ou un compte bancaire dédiés aux vacances.

D’ores et déjà près d’un quart des Français augmentent leur budget pour conserver le même standing que l’été dernier. Il est compris entre 201 et 500 € par personne pour près de la moitié d’entre eux.

Les deux tiers des Français interrogés ont l’impression que leurs vacances leur reviendront plus cher : l’inflation et la baisse du pouvoir d’achat en sont les premières causes devant le prix des carburants.

Pour près des trois quarts des Français, c’est la première fois que le budget est aussi déterminant dans leur choix de vacances, les premières économies se feront sur l’hébergement.

Comment les Français préparent-ils leur budget vacances ?

Le budget reste la boussole des vacances : pour 72% des Français, les vacances se décident en fonction du budget dont ils disposent.

Néanmoins, ils sont tout de même 29% à choisir leur destination et à trouver le budget nécessaire pour réaliser leur projet.

Parmi les Français qui anticipent leur budget vacances, 42% commencent à économiser quelques mois avant leur départ et 21% le font d’une année sur l’autre.

En revanche, plus d’un tiers s’y prennent à la dernière minute en fonction de leurs liquidités disponibles (37%).

Un budget alimenté davantage par opportunité que régulièrement

Parmi ceux qui anticipent leur budget vacances, seulement 21% des Français économisent une somme fixe chaque mois (à rapprocher de ces « 21% » qui déclarent anticiper leur budget d’une année sur l’autre).

La grande majorité (60%) met de l’argent de côté dès qu’elle le peut. Les primes obtenues au travail sont mises de côté en totalité ou en partie pour les vacances par 11% des Français.

Seulement 5% demandent une contribution financière plutôt qu’un cadeau lors des fêtes (Noël, anniversaires…) et 3% jouent au loto.

Près d’un quart des Français ont une « tirelire » ou un compte bancaire dédiés aux vacances (23%) et 18% des Français possèdent une « tirelire vacances » : une boîte ou enveloppe dans laquelle ils glissent un billet ou une pièce en prévision de leurs congés.

Seulement 5% des Français « sanctuarisent » leur budget vacances en lui dédiant un compte bancaire.

Les « vacances à crédit » sont anecdotiques. Les Français n’ont pas pour habitude de s’endetter pour partir en vacances. Seuls 5% d’entre eux ont fait appel à un emprunt pour leurs congés (principalement un crédit à la consommation : 3,5%).

Les astuces des Français pour maîtriser leur budget vacances

Sans surprise, les promotions ont la faveur des Français (58%).

Plus surprenant, près d’un tiers des Français font leurs courses alimentaires avant de partir et les emportent sur leur lieu de vacances par crainte des prix qui y seront pratiqués (32%).

31% conservent leurs chèques restaurants et/ou chèques cadeaux pour les utiliser durant leurs congés et 26% partent hors saison quand ils le peuvent.

Moins de 10% des Français louent une maison en famille ou avec des amis pour diminuer les frais d’hébergement et seulement 3% font du co-voiturage (entre amis ou via des plateformes comme Blablacar).

Adeptes des « bons plans », 85% des Français les traquent sur internet pour préparer leurs vacances (dont 30% qui le font systématiquement). Seulement 15% ne le font jamais.

L’hébergement est le premier poste visé par cette recherche (84%). Loin derrière, on retrouve le voyage - train, avion… – à 10% puis les loisirs (5%) et enfin la restauration (2%).

Des Français qui se font plaisir en vacances, mais qui font attention

Gérer le budget, certes, mais se faire plaisir avant tout quitte à le dépasser (©Tommy Andonne)
Gérer le budget, certes, mais se faire plaisir avant tout quitte à le dépasser (©Tommy Andonne)
82% déclarent ne pas se priver, mais faire tout de même attention à leur budget.

À l’inverse, 15% comptent tout afin de ne pas dépasser le budget prévu. Seuls 3% ne prêtent pas attention à leurs dépenses remettant leurs comptes à la rentrée.

43% des Français déclarent qu’il leur est arrivé de dépenser la totalité du budget vacances avant la fin de ces dernières. En revanche, ils sont nettement moins à être revenus de vacances sans avoir dépensé la totalité de leur budget (39%).

Même si le budget est épuisé, les Français ne rentrent pas pour autant. La quasi-totalité limite leurs dépenses et puisent dans leurs économies si nécessaire pour les poursuive (98%).

Un budget compris entre 201 et 500€ par personne pour près de la moitié des Français

Cet été, près de la moitié des Français consacreront 201 à 500 € par personne pour leurs vacances (46%).

Près d’un tiers investiront entre 501 et 1000€ (30%). On constate que ceux dont le budget est dans la fourchette basse (moins de 200€) est deux fois plus élevée que ceux investissant dans la fourchette haute (+ de 1000€) : 16% vs 8%.

2/3 des Français ont l’impression que leurs vacances leur reviendront plus cher que l’été dernier (67%). Face à ce sentiment, 38% ont modifié leurs projets (vs 29% qui ne changeront rien).

Près de la moitié des Français conservent un budget identique à l’été dernier, mais déclarent devoir trouver des sources d’économie pour passer des vacances similaires.

En revanche, près d’un quart d’entre eux ne veulent pas changer de standing et vont augmenter leur budget pour pouvoir le conserver (23%).

Malheureusement, 20% des Français vont devoir diminuer leur budget et enfin 8% se voient dans l’obligation de renoncer à partir.

L’hébergement reste le premier poste de dépenses

L'hébergement reste le 1er poste du budget et celui qui est en première ligne des arbitrages (©Fokkebok)
L'hébergement reste le 1er poste du budget et celui qui est en première ligne des arbitrages (©Fokkebok)
Pour ceux qui devront trouver des sources d’économies, le logement sera le premier concerné : près de la moitié des Français va rechercher un hébergement moins onéreux.

Ils feront également le choix de la proximité avec 43% qui partiront moins loin et 42% qui diminueront leurs dépenses en restaurants.

Un quart préfère écourter leurs vacances et presque autant choisissent de pratiquer moins d’activités et loisirs (23%).

Pour près de ¾ des Français, c’est la première fois que le budget est aussi déterminant dans leur choix de vacances (72%) et 22% reconnaissent qu’ils n’avaient jamais eu autant de difficultés pour boucler ce budget. On a vu que 8% ne partiraient pas cet été, ce sera la première fois pour 6% d’entre eux.

« Plus que jamais, dans une conjoncture difficile, le budget se pose en arbitre des vacances. L’écart se creuse entre ceux qui peuvent augmenter ce budget pour conserver un standing de vacances équivalent à celui de l’an dernier et ceux qui ont dû le revoir à la baisse voire remettre en cause ou abandonner leur projet de vacances.

Pour autant, malgré une conjoncture difficile et les effets de la pandémie, les Français ont besoin de vacances et sont prêts à quelques sacrifices pour pouvoir partir
», indique Stéphane Le Bihan, le directeur général de VVF.

Questionnaire administré en ligne du 20 mai au 10 juin 2022 auprès d’une population âgée de 18 ans et plus, 3 934 répondants, dont 19 %, ayant déjà loué chez VVF au cours des 10 dernières années.

Lire aussi :

- 3 Français sur 4 prévoient de partir en vacances cet été

- L’activité touristique se rapproche des niveaux de 2019 selon Atout France


Lu 1453 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias