TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo CruiseMaG  




Le port du Havre engagé dans l’électrification des quais de croisière

Dans le sillage de Marseille


Les travaux visant à électrifier les quais du terminal croisière du Havre ont débuté pour permettre d’ici 2026, des escales « zéro fumée ».


Rédigé par le Mardi 6 Février 2024

Port du Havre : les aménagements permettront d’éviter l’émission de 15 000 à 20 000 tonnes de CO₂ par an  - Photo DR
Port du Havre : les aménagements permettront d’éviter l’émission de 15 000 à 20 000 tonnes de CO₂ par an - Photo DR
Après celui de Marseille, au tour du port du Havre d’entamer l’électrification des quais de croisière.

Après l’amenée du réseau Enedis achevée en 2023, la prochaine étape de ce projet d’envergure sera l’électrification du quai Pierre Callet, opérationnelle dès 2025.

Les travaux se poursuivront ensuite sur les quais Roger Meunier et Joannès Couvert, pour s’achever respectivement fin 2025 et début 2026.

L’actuel hangar 13 sera aménagé sur une surface de 1 200 m² pour accueillir des équipements de distribution haute tension nécessaires aux besoins spécifiques des navires.

Port du Havre : jusqu’à 20 000 tonnes de CO2 en moins

Ces premiers travaux interviennent après l’extension du réseau public de distribution d’électricité déjà réalisée par Enedis avec la pose de 3 câbles haute tension sur 3 km et l’ajout d’un transformateur (HTB/HTA de 40 mégavolt ampère) au poste source du réseau de distribution électrique RTE/Enedis.

Un réseau de câbles enterrés sera mis en place jusqu’à des véhicules équipés d’un bras articulé permettant d’amener 5 prises de courant jusqu’aux navires.

Chaque prise (de 15 kg chacune) sera capable de fournir jusqu’à 13 MW pour un maximum de 30 MW sur les trois quais simultanément.

Ces aménagements permettront d’éviter l’émission de 15 000 à 20 000 tonnes de CO₂ par an, mais aussi d’améliorer la qualité de l’air, de réduire la consommation de carburants fossiles et de diminuer les nuisances sonores.

Ce projet représente un investissement de 32 millions d’euros dont : 13,6 millions d’euros au titre du plan France Relance et 900 000 euros au titre du fonds de recherche pour le charbon et l’acier.

A Marseille, l’électrification se poursuit

A Marseille, 4 postes à quai sont équipés et 6 ferries effectuant les trajets jusqu’à la Corse ont déjà la possibilité d’être raccordés.

En 2023, les études et marchés pour le raccordement « Connexion Electrique des Navires À Quai » du terminal croisière du môle Léon Gourret ont débuté.

Le premier poste de raccordement pour la croisière « verra donc le jour au dernier trimestre 2025, et il sera le premier poste doté d’un équipement de conversion de l’énergie de 50 à 60Hz ».

De quoi satisfaire la CLIA, qui représente les intérêts des croisiéristes. L'association a rappelé la semaine dernière, que « le secteur affichait près de 50% de sa flotte mondiale déjà équipée de tels branchements qui permettront de réduire à zéro les émissions comme les nuisances sonores une fois les navires à quai ».

Le règlement européen Fuel EU Maritime, négocié sous présidence française du Conseil de l'Union européenne, prévoit l'obligation, pour l'ensemble des navires à passagers (dont les navires de croisière) et porte-conteneurs, de se brancher à quai dans les principaux ports européens à partir de 2030.

Encore faut-il que les ports soient équipés !

Lu 1588 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Juillet 2024 - 09:29 CroisiEurope propose 2 nouvelles croisières





































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias