TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Les Maldives : après avoir sombré 5 ans durant, l'archipel refait surface

Croissance à 2 chiffres des réservations pour la saison 2017/2018



L'archipel des Maldives longtemps, vanté pour ses plages de sable blanc, ses eaux turquoise et son avant goût de paradis terrestre, a connu ces dernières années une dégradation de son image. Depuis 2012, les reportages télévisuels et papiers négatifs se multiplient, faisant chuter par la même occasion le tourisme. L'année 2017 semble montrer un début de reprise, explications.


Rédigé par Romain Pommier le Mercredi 4 Octobre 2017

L'image de carte postale sur papier glacée, des Maldives, est écornée depuis 2012 - Crédit photo : Pixabay, photo libre de droit.
L'image de carte postale sur papier glacée, des Maldives, est écornée depuis 2012 - Crédit photo : Pixabay, photo libre de droit.
En 2012, les Maldives laissent derrière elles l'image d'un paradis sur terre, pour entrer dans l'instabilité politique. Le Président en place est forcé de rendre le pouvoir, le parti islamique PPM (Parti progressiste des Maldives) remporte par la suite des élections controversées, et durcit par la même occasion l'application de la charia.

Le point d'orgue : l'instauration de la peine de mort pour les mineurs, dès 7 ans.

La carte postale au paysage idyllique est écornée.

"C'est une destination qui bénéficie d'une très mauvaise image, et nous savons tous pourquoi, selon Grégory Volut, le directeur régional grand Paris chez TUI France. Les multiples reportages télévisuels ont entraîné une désaffection totale des touristes, depuis 5 ans.

Si je prends le tour-opérateur Passions des îles, l'archipel représentait le 3e point de chute des clients en 2012, alors que pour cette année, il est rétrogradé au-delà de la 15e place."

Eric Thomas, directeur général de Turquoise TO, de compléter : "Nous sommes simplement passés de 700 clients par an à moins de 250 en quelques années.

Non seulement les médias ont véhiculé une image négative, mais en plus la communication gouvernementale a été catastrophique."


Ainsi, à peine après avoir pris le pouvoir, le gouvernement émet le souhait de supprimer la vente d'alcool, avant de se rétracter.

Les projets hôteliers fleurissent pour la saison 2017/2018

Et, pourtant rares sont les pays à être dépendants à ce point de la manne financière déversée à coup de dollars par les touristes, puisque le secteur représente à lui seul 80 % du PIB.

Face au recul toujours plus important de l'activité touristique, le gouvernement a décidé d'agir, pour ne pas laisser filer sa poule aux œufs d'or. Dans un monde concurrentiel, l'effet des vases communicant n'a pas tardé à se faire ressentir.

Eric Thomas précise "depuis que les Maldives se cassent la figure, les Seychelles cartonnent, ainsi que les autres destinations refuges de l'Océan Indien".

Pourtant depuis quelques mois, les projets se développent. AccorHotels a ouvert son premier Mercure sur place en août 2017, un nouveau Raffles est prévu en 2018, et Mövenpick ouvrira ses 105 villas dans un an.

Ils ne devraient pas être les seuls puisque pas moins de 50 resorts devraient sortir de terre dans les 5 prochaines années, d'après Haris Mohamed, le directeur général de l'office de tourisme des Maldives.

Lire : Maldives : " 50 nouveaux resorts seront ouverts en l'espace de 5 ans!"

Et ce n'est pas tout.

L'aéroport de Malé pourra accueillir 7 millions de passagers

La destination a, en effet, connu un véritable coup de boost avec l'inauguration du vol Air France entre Paris et Malé, le 1er novembre 2017.

L'effet s'est vite fait ressentir. "Il est évident, que cette liaison a permis de remettre la destination sur le devant de la scène, selon Emmanuel Foiry, président-directeur général de Kuoni France, les réservations ont explosé depuis l'annonce. Elle est la seule explication du rebond des ventes, d'après moi" .




L'aéroport international de Malé n'est pas en reste. Celui-ci a connu un véritable lifting. Après avoir été un frein, de plus, à la destination, avec sa capacité d'accueil plafonnant à 1,5 million de passagers annuellement, des travaux ont été engagés pour faire passer sa capacité d'accueil à 7 millions par an.

Un réel bond en avant pour le petit archipel aux deux milles îles pour 300 000 habitants.

Hausse du tourisme de 2,8% entre janvier et juillet 2017

Dans la foulée des nombreux projets, la communication positive autour de la destination est repartie. Et l'effet n'a pas tardé à se faire ressentir.

Ainsi, entre janvier et août 2017 les Maldives ont retrouvé des couleurs, et observent une progression de 3,9%, du contingent français, comparé à la même période lors de l'année 2016.

Les chiffres s'annoncent bons pour la saison à venir, avec des réservations en hausse, et "des croissances des ventes à deux chiffres pour bon nombre de TO", selon Annabelle Michaux chargée de la communication de l'OT.

Emmanuel Foiry corrobore : "la baisse est enraillée pour cette année. Et pour les réservations de voyages à effectuer partir du 1er décembre 2017, nous sommes sur une progression supérieure à 20%".

Turquoise TO a déjà battu en septembre 2017 son chiffre de l'année dernière, malgré de faibles volumes, Eric Thomas se veut optimiste : "le tassement des histoires géopolitiques, et la chute des prix ont relancé un peu la demande".

En 2017, la baisse de la fréquentation a été enraillée sur le marché français

Le retour de l'attrait du public français pour la destination semble se dessiner, sans doute à cause d'une présence médiatique moins pesante.

L'ensemble des professionnels fustigent l'absence d'office de tourisme avec de réels moyens, qui aurait pu contre-balancer les polémiques et l'acharnement des médias.

Gregory Volut extrapole : "si on compare avec l'Egypte, il y a une envie des clients de retourner là-bas. La confiance a été regagnée par le pays, contrairement aux Maldives". La communication est le nerf de la guerre, l'archipel l'a bien compris.

Aucun budget n'a été débloqué par le gouvernement pour appuyer une communication d'envergure internationale. Mais les initiatives se font de plus en plus nombreuses.

Dans le sillage, du directeur de Turquoise TO demandant depuis quelques années, la mise en place d'un budget marketing pour contrecarrer les reportages des différents magazines télévisuels. "Mais tout est compliqué, selon Eric Thomas, car tout est centralisé par le pouvoir."

Nouveau challenge des ventes pour Turquoise TO, en octobre 2017

Toutefois, les différents échanges entre le TO basé à Aix-en-Provence et l'office de tourisme des Maldives, lors de l'IFTM-Top Resa 2017, ont accouché sur un challenge des ventes, courant octobre. Même si les budgets ne sont pas alignés sur ceux des autres pays, il y a une volonté de faire avancer les choses.

Annabelle Michaux de compléter : "nous allons travailler autour d'un pool de partenaires, pour obtenir un plus gros potentiel de ventes. Nous serons chargés de créer une synergie avec l'ensemble des acteurs de cet événement."

Cela peut sembler bien mince, pour attirer une clientèle ayant choisi l'océan Indien ou les Caraïbes comme refuges, mais les entreprises du secteur semblent vouloir amorcer une reconquête de la clientèle.

Gérgory Volut confirme : "nous avons un tel catalogue de pays, que nous n'allons pas faire d'effort sur les Maldives, mais un certain nombre de tour-opérateurs se chargent depuis un an ou deux de faire de la publicité et relancer la demande."

À l'image des touristes, les professionnels n'ont pas totalement abandonné la destination, mieux encore ils se chargent, avec leurs propres moyens, de la communication et ainsi de remplacer un office de tourisme, jusque-là plutôt discret.

Les touristes comme levier de pression sur le gouvernement

Le relatif calme télévisuel acquis depuis quelques mois, pourrait toutefois être remis en cause avec les prochaines élections prévues dans le courant de l'année 2018.

Quoiqu'il en soit, les professionnels du tourisme ne désarment pas. Et Emmanuel Foiry de résumer la situation : "en envoyant des touristes, on maintient la pression sur le gouvernement. Vous savez, sans les milliers de voyageurs se rendant aux Maldives, peut-être n'aurions nous jamais entendu parler de ses problèmes politiques."

Avec le doigt pointé dans sa direction, le gouvernement a infléchi quelque peu ses positions, comme l'alcool sur ses lieux touristiques, le traitement de ses déchets...

Retrouvez l'interview de Haris Mohamed , le directeur général de l'office de tourisme des Maldives.

Maldives : " 50 nouveaux resorts seront ouverts en l'espace de 5 ans!"

Lu 3333 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips