TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e




Lyko souhaite devenir l'agrégateur des transferts d'aéroport

Lyko veut proposer une dizaine d'aéroports à la fin de l'année



Le transport est un secteur, qui peut encore être allègrement bousculé, d'autant plus dans tout ce qui concerne la mobilité des voyages. Aujourd'hui, nous vous présentons Lyko une plateforme BtoC et BtoBtoC qui agrège l'ensemble des moyens de transport permettant aux voyageurs de réserver leurs transferts vers les aéroports français. Interview de Laurent Bouzon, le fondateur de Lyko.


Rédigé par le Jeudi 28 Mars 2019

Lyko souhaite devenir l'agrégateur des transferts d'aéroport
Pour comprendre l'intérêt de la start-up de la semaine, il suffit de se mettre à la place d'un passager devant se rendre à Paris-Charles-de-Gaulle.

Créée à la base comme une solution de covoiturage à destination des aéroports, Lyko a évolué "en raison des feedbacks des clients".

"Dorénavant nous agrégeons l'ensemble des moyens de transports, mais aussi de paiement pour réserver les transferts d'aéroport,
" explique Laurent Bouzon, le fondateur de la jeune pousse. La start-up a pris le parti de répondre à l'ensemble des besoins, de l'offre low cost au transport VIP.

Après le covoiturage, les VTC ou encore les navettes privées, Lyko veut ajouter les transports en commun "qui représentent clairement notre défi de l'année."

Si pour le moment la solution est accessible pour l'aéroport de Lyon, et les trois parisiens, Beauvais y compris, Lyko espère proposer prochainement des transferts vers l'aéroport de Marseille. Et les perspectives sont importantes pour une jeune entreprise qui n'a pas de temps à perdre.

Lyko veut devenir un fournisseur de techno aux aéroports et TO

Laurent Bouzon (au centre) a reçu le prix 1er Challenge Mobilité (FrenchMobility) organisé par le Ministère des Transports - Crédit photo : Lyon French Tech
Laurent Bouzon (au centre) a reçu le prix 1er Challenge Mobilité (FrenchMobility) organisé par le Ministère des Transports - Crédit photo : Lyon French Tech
Car sil elle a vu le jour en juillet 2018, après 18 mois d'amélioration et de réflexion autour du concept, Lyko veut se déployer et vite.

Laurent Bouzon fixe ses ambitions pour l'année en cours : "au dernier trimestre 2019, nous voulons avoir signé avec une dizaine des plus grands aéroports français, pour répondre aux attentes des professionnels."

En effet, la solution ne pourra intéresser les tour-opérateurs ou les réseaux d'agences que si elle couvre que les plus grosses infrastructures aéroportuaires françaises, mais aussi européennes.

Le déploiement à l'international est dans le business plan, mais pas avant 2020. Même si des contacts ont été noués avec Heathrow, l'équipe composée de 7 employés au profil très technologique, y va par étape.

Et le prochain cap sera celui de la levée de fonds d'un montant avoisinant le million d'euros. Cette somme servira à accélérer le développement technologique de la plateforme.

Le souhait du responsable est de devenir dans les prochains mois le fournisseur des aéroports via une API qui permettra de connecter l'ensemble des moyens de transport référencés.

Lyko vise les 15 000 transactions mensuelles pour la fin de lannée 2019

En devenant, un revendeur de solution aux infrastructures aéroportuaires, le potentiel parait exponentiel prophétise Laurent Bouzon.

"Imaginez un peu que le site d'ADP comptabilise chaque mois 1 million de visites, et qu'en moyenne 37 % sont à la recherche de solutions pour leur transfert" s'enthousiasme le fondateur de la jeune pousse.

Pour le moment des discussions ont été entamées avec des aéroports français, mais aucune signature n'a été pour le moment apposée.

Les aéroports ne sont pas les seules cibles de Lyko, qui ambitionne de s'intégrer aux sites internet des tour-opérateurs ou des agences de voyages.

Pour le moment, au niveau des voyagistes la start-up se trouve au stade des discussions, mais les retours seraient plus que positifs, même si se posera pour les agences la question de la responsabilité de plein droit.

En attendant les partenariats avec les sites internet des aéroports, Lyko enregistre 600 transferts chaque mois, avec une croissance mensuelle des visites de 35%. Lyko dégage déjà un chiffre d'affaires récurrent, mais veut viser plus loin.

L'objectif sera d'atteindre les 15 000 transactions mensuelles, pour la fin de l'année 2019.

Et Laurent Bouzon de conclure "nous voulons devenir l'équivalent de Trainline des transferts d'aéroport," et peut être plus.

Fiche de Lyko :

Où : Lyon, et accéléré à l'accélérateur via ID

Quand : Création en juillet 2018

Quoi : plateforme multimodale de transferts d'aéroports

Combien : 7 personnes

Pour qui : agences de voyages, aéroports, tour-opérateurs


Lu 1734 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








Dernière heure










TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips