TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo CruiseMaG  




MSC Croisières : « Les chiffres des réservations estivales sont en hausse significative »

Le croisiériste cible les familles


Avec six navires au départ de Marseille et de Cannes cet été, MSC Croisières dispose d'un large stock pour la clientèle française. S’il reste encore de la place, le croisiériste note une accélération des ventes et se satisfait d’attirer aujourd’hui des familles grâce, en partie, à un « imbattable rapport qualité-prix ».


Rédigé par le Mercredi 29 Mai 2024

MSC Croisières a étoffé son offre de divertissements et de services pour les familles avec enfants - Photo MSC Croisières
MSC Croisières a étoffé son offre de divertissements et de services pour les familles avec enfants - Photo MSC Croisières
MSC Croisières n’a pas fini de remplir l’été.

« Un effet JO, des conflits qui ne donnent pas envie de se projeter et une série de semaines "gruyère" » sont autant de causes avancées par Patrick Pourbaix, directeur général France du croisiériste pour expliquer ces « prises de décision tardives ».

Néanmoins, le dirigeant note actuellement une « accélération des ventes » sur du très court terme. « Nous avons plein de réservations pour juin, et juillet a commencé sur un rythme plus élevé ». On attendait cette semaine « des chiffres en hausse significative et ils sont là ».

Une appétence nouvelle des familles pour MSC Croisières

Avec six bateaux positionnés au départ de France, le stock est là. « Nous proposons six départs par semaine depuis Cannes et Marseille », souligne Patrick Pourbaix, qui met en avant l’appétence des clients pour des ports français, « même si, par exemple, les départs d’Athènes, qui bénéficient de stocks aériens, rencontrent le succès ».

Patrick Pourbaix précise que le challenge le plus important en 2024 n’est pas de dépasser les 300 000 passagers, un palier presque atteint l'année dernière, mais de rehausser les paniers moyens : « Tous nos coûts ont augmenté, justifie-t-il.

J’avais quelques inquiétudes mais tout s’est très bien passé, notre rapport qualité-prix reste encore imbattable, même les campings sont chers ».

Conséquence : les familles sont de plus en plus attirées par ce type de vacances. « La croisière est une alternative à toutes les autres formules de vacances familiales, ça commence à faire bien mouche ». Une croissance qui tend à démontrer que « le marché français monte en maturité ».

Pour les attirer, MSC a étoffé son offre de divertissements et de services : les horaires des clubs enfants ont été étendus, un service de garde dédié aux bébés est proposé pour la première fois à partir de l’âge de 6 mois et grâce à un partenariat de longue date avec Chicco, le personnel dispose des jouets et du matériel nécessaire pour répondre aux besoins des bébés âgés de 6 à 24 mois.

Un retour de l’agence physique

Les parents qui souhaitent passer du temps avec leurs enfants à bord ont désormais l'opportunité de le faire dans un espace dédié supplémentaire, le Doremiland, et deux nouveaux jeux familiaux sont désormais disponibles dans le cadre du programme familial : « World Quest », un quiz ludoéducatif sur la géographie, et « Caravaggio », un jeu d'espionnage sur le thème de l'art.

« Tout est inclus dans le prix » précise MSC.

Par ailleurs, se félicite Patrick Pourbaix, les agences de voyages physiques « reprennent des couleurs », ce qui est une très bonne nouvelle « car notre croissance est basée sur des partenariats que nous avons noués avec ces distributeurs, c’est eux qui vont convaincre un client de passer d’un produit à un autre ».


Lu 2005 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias