Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Millésime Privé : "Notre objectif est de proposer des itinéraires 100% décarbonés"

le concept de Bulles Vertes se développe



Après un bon premier semestre 2022, Millésime Privé entame la deuxième partie de l'année sereinement avec l'objectif d'élargir sa clientèle en ciblant les entreprises. A côté de cette activité, Frédéric Nau co-fondateur poursuit le développement de son concept de Bulles Vertes. Son ambition : proposer des itinéraires 100 % décarbonés. Pour y parvenir, le gérant souhaite également se lancer dans le développement de stations autonomes d'intermodalité.


Rédigé par le Lundi 27 Juin 2022

Frédéric Nau (Millésime Privé) : "Notre souhait est de faire du tourisme HQE avec aucune émission de CO2"
Frédéric Nau (Millésime Privé) : "Notre souhait est de faire du tourisme HQE avec aucune émission de CO2"
TourMaG : Après les deux ans marqués par le covid-19, comment se passe la reprise pour Millésime Privé ?

Frédéric Nau : Depuis février, mars, l'activité est bien repartie. Le premier semestre 2022 est bon, nous sommes vraiment satisfaits des résultats.

Il a fallu s'adapter, aux demandes de dernière minute, les voyages sont réservés à J-15 ou à un mois du départ, cela demande de la réactivité, mais nous sommes contents des demandes que nous avons engrangées.

Nous avons eu des clients français, européens : Suisses, Belges et nous constatons le retour des clientèles américaines sur l'individuel.

TourMaG : Avez-vous une visibilité pour l'automne ?

Frédéric Nau :
Nous commençons à voir des projets arriver pour la deuxième partie de l'année, mais nous n'avons pas de projet au-delà des 6 prochains mois. Nous sommes sur du court ou moyen terme.

Nous avons quelques demandes à l'horizon d'un an, mais cela reste plus anecdotique.

TourMaG : L'année 2022 promet d'être plus compliquée avec l'inflation, et la pénurie de personnel dans tous les maillons de la chaîne touristique. Le ressentez-vous ?

Frédéric Nau :
C'est un phénomène assez contenu. La réduction des plages horaires des restaurants liée à la pénurie de personnel nous contraint à nous adapter. Certains établissements qui étaient ouvert 7 jours sur 7 ferment parfois un à deux jours par semaine. Il faut décaler les programmes.

Idem pour certains domaines viticoles. Il vrai également que certaines prestations dans des établissements de très bons niveaux sont parfois inégales. Le service n'est pas forcément à la hauteur.

Nous travaillons essentiellement sur des petits groupes et nous connaissons parfaitement nos partenaires. Ces soucis sont ainsi un peu moins visibles, et globalement nos clients sont satisfaits du service.

Millésime Privé : nouveau catalogue Corporate

TourMaG : Avec la pandémie, certains Français se sont tournés vers la France pour leurs vacances. Avez-vous séduit une nouvelle clientèle ?

Frédéric Nau :
Oui. Nous avons une clientèle locale qui n'avait même pas idée de partir à 2h de chez elle. C'est une population que nous n'avions pas avant.

Ces personnes sont prêtes à mettre un budget équivalent à un court séjour en Europe pour voyager en France. C'est une clientèle CSP + qui est prête à mettre de beaux budgets.

Un couple qui venait de Bordeaux a choisi de fêter son anniversaire de mariage à Cognac. Les clients sont repartis ravis. A mon avis cette tendance va durer avec les incertitudes liées à la géopolitique.

TourMaG : Souhaitez-vous développer une nouvelle offre sur la partie Millésime Privé ?

Frédéric Nau :
Les entreprises sont un de nos axes forts de développement. Les entreprises se tournent de plus en plus vers la France pour l'organisation de leurs évènements notamment séminaires ou team-building. Cette tendance est renforcée par le développement du télétravail. Il y a une forte demande des entreprises pour organiser des journées ou des courts séjours de retrouvailles avec l'ensemble des collaborateurs.

Nous avons créé un catalogue corporate à destination de cette clientèle. Nous souhaitons cibler plutôt des petits formats dans des lieux confidentiels, nous connaissons de nombreux lieux sympas et qui sont fermés mais que nous pouvons nous faire ouvrir le cas échéant.

13 Bulles Vertes fin juin

Les Bulles Vertes viennent tout juste de rejoindre Acteurs du Tourisme Durable (ATD).  - Photo Bulles Vertes
Les Bulles Vertes viennent tout juste de rejoindre Acteurs du Tourisme Durable (ATD). - Photo Bulles Vertes
TourMaG : Vous avez également lancé le concept de Bulles Vertes où en êtes-vous de leur déploiement ?

Frédéric Nau :
Les Bulles Vertes viennent tout juste de rejoindre Acteurs du Tourisme Durable (ATD). Conçue comme une éco-station de services, chaque bulle verte propose un ou plusieurs itinéraires à la découverte d'un site touristique, d'un territoire, d'une commune ou encore d'un domaine viticole.

Les visiteurs suivent un parcours comprenant des points d’intérêts, en se déplaçant à l'aide de moyens de transport "décarbonés" : vélo électrique, trottinette électrique tout-terrain, vélo cargo, véhicule électrique de type méhari, etc.

Lire aussi : Avec ses "bulles vertes", Millésime Privé passe en mode slow tourisme

Sur le premier semestre 2022 nous nous sommes attachés à nous concentrer sur les projets en cours. Fin 2021, nous comptions 6 bulles vertes, nous en aurons 13 fin juin 2022. Au printemps nous avons également lancé la version 2 de notre application mobile.

"Notre souhait est de faire du tourisme HQE avec aucune émission de CO2"

TourMaG : Quelle est la feuille de route pour 2023 ?

Frédéric Nau :
Nous avons de nombreux projets. Cet été nous allons ouvrir aux Costières de Nîmes et au Château Gigognan à Châteauneuf du Pape.

Nous prévoyons également des ouvertures en 2023 en Champagne, Bourgogne, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d'Azur et dans la vallée du Rhône.

Nous continuons également de développer la Nouvelle-Aquitaine. Notre objectif est de proposer à un horizon plus ou moins lointain des itinéraires 100% décarbonés en s'appuyant sur les bulles vertes et en commercialisant ces offres via Millésime Privé.

C'est déjà possible en se rendant d'une bulle verte à une autre grâce à un véhicule électrique. Un client peut venir de Paris en train, nous le récupérons en véhicule électrique à la gare de Bordeaux par exemple et nous pouvons lui proposer une expérience décarbonée sur la journée avant de repartir en train.

Notre souhait est de faire du tourisme HQE (Haute Qualité Environnementale et Expérientielle) avec aucune émission de CO2. Notre mission est aussi de recenser les prestataires qui sont déjà équipés de bornes et qui permettent l'interopérabilité des systèmes de charge.

Toutes nos bulles vertes sont ou seront à court terme équipées de bornes pour les véhicules électriques. Et nous proposons également des vélos électriques.

Projet de stations autonomes d'intermodalité

TourMaG - Cependant, les voitures électriques de location sont encore peu nombreuses...

Frédéric Nau :
Effectivement. Nous collaborons avec le Village by CA, l'accélérateur du Crédit Agricole pour créer des stations autonomes d'intermodalité.

Nous souhaitons proposer un concept de station qui permettrait de réserver un vélo, un scooter ou un véhicule électrique dans des lieux stratégiques comme les abords des gares par exemple. Nous souhaitons apporter une solution décarbonée pour le dernier kilomètre.

Nous travaillons avec EDF sur la partie réseau électrique et avec Orange sur la partie "déblocage" des véhicules.

Nous avons le projet que ces stations soient équipées d'ombrières photovoltaïques. Elles seraient alimentées par le réseau EDF grâce aux énergies vertes et EDF nous rachèterait l'électricité produite par les panneaux solaires. Ensuite nous pourrions imaginer que ces stations soient totalement autonomes.

Le projet avance bien nous avons rendez-vous cette semaine avec la SNCF Nouvelle-Aquitaine. Notre objectif serait d'avoir une première expérimentation en 2023. Le dernier kilomètre décarboné est le maillon manquant.

Nous sentons qu'il y a une forte attente des régions sur ce sujet. Nous travaillons à fond pour développer un pilote en vue de son déploiement.


Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1542 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias