TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Normandie : le tourisme de mémoire va cartonner en 2024 ! 🔑

80e anniversaire en 2024 du DĂ©barquement et de la Bataille de Normandie


En 2024, la Normandie commémorera le 80e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie. De nombreux événements seront organisés tout au long de l’année. Les sites de mémoire verront une nouvelle fois leur fréquentation boostée par ce nouveau coup de projecteur. Une bonne nouvelle pour les réceptifs France !


Rédigé par le Jeudi 22 Février 2024

En 2019, les sites de la Bataille de Normandie ont réalisé 6,1 millions d’entrées, année du 75e Anniversaire du Débarquement. @depositphotos/prill
En 2019, les sites de la Bataille de Normandie ont réalisé 6,1 millions d’entrées, année du 75e Anniversaire du Débarquement. @depositphotos/prill
En 2024, la Normandie célèbrera le 80e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie.

Commémoration internationale en présence de chefs d’Etat, feux d’artifice géants, concerts, parachutages, bals… 200 événements labellisés par la Région sont programmés de mi-mars à fin octobre 2024 pour célébrer ce morceau d'Histoire.

Une cinquantaine de vétérans de la Seconde Guerre Mondiale participeront aux commémorations en juin prochain, accompagnés d’un public international, composé de Français mais aussi d’Américains, de Canadiens, de Néerlandais, de Britanniques, de Belges…

Avec 94 sites et lieux de visites mémoriels, 44 musées, 21 mémoriaux et sites naturels ainsi que 29 cimetières, le tourisme de mémoire est la première thématique de visite de la Normandie.

En 2022, les sites et lieux de visites de la Bataille de Normandie ont enregistré 5,52 millions de visites, ce qui correspond à 1,78 million de visiteurs uniques estimés, selon une étude de la Région Normandie.

La même année, la consommation totale des visiteurs a dépassé les 700 M€, dont 53% est le fait des touristes étrangers. 49% de ces dépenses concernent l’hébergement, les autres postes comprenant notamment la restauration, les billets d’entrée et autres achats sur sites.

« En 2014, nous avons comptabilisé 6 millions de visites. Pour cet anniversaire, nous espérons dépasser ce chiffre », glisse Dominique Saussey, Responsable Univers Découverte au sein du Pôle Innovation de Normandie Tourisme.


« A chaque compte rond, on sent qu’il y a une agitation »

Individuels regroupés, scolaires... l’intérêt pour l’Histoire ne se dément pas.

« La Normandie est programmée chaque année, qu’il y ait un anniversaire ou non, c’est un classique autour des plages du Débarquement, du mémorial de Caen, que l’on couple à un autre incontournable : le Mont-Saint-Michel », détaille Virginie Delbos, directrice de Fitour Voyages.

Mais les anniversaires portent un coup de projecteur sur la destination.

« En tant qu’autocariste nous sommes à l’affût de ces événements. Les anniversaires ponctuent la destination, nous surfons sur la vague. Nous l’avons programmée du 13 au 18 juin 2024, limité à 35 participants. Ça a bien fonctionné, alors nous l’avons reprogrammée en octobre », précise Virginie Delbos.

Idem chez le spécialiste des voyages scolaires Envol Espace : « Le tourisme de mémoire reste une thématique très forte pour les voyages scolaires, principalement sur les plages du Débarquement où nous sommes, mais également dans d'autres pays comme l'Allemagne ou la Pologne », observe Pauline Brionne, directrice d’Envol Espace.

« Depuis quelques années, la Normandie a le vent en poupe. Nous avons beaucoup de demandes. A chaque compte rond, on sent qu’il y a une agitation. Et puis, pour le 85e anniversaire, il risque de ne plus y avoir de vétérans », observe Hervé Gateau, à la tête de l’agence Réceptif Ouest, spécialisée dans l’organisation de séjours groupes.

« Dès que la télévision s’empare d’un sujet lié à la région, c’est moteur pour le tourisme, ça crée de l’émulation. Idem, pour le passage de la flamme olympique par Caen et le Mont-Saint-Michel », complète-t-il.

Sur une année « classique », sans anniversaire lié à la Seconde Guerre mondiale, le tourisme de mémoire représente 20% de l’activité de ce réceptif installé à Agon-Coutainville, dans la Manche. Cette année, le tourisme mémoriel atteindra 35% de son activité.

« Un voyage généraliste, de découverte de la Baie du Mont-Saint-Michel, de Honfleur… comprend forcément une journée sur les plages du Débarquement », assure Hervé Gateau.

Des hébergements pris d’assaut

Le frein sera celui de l’hébergement.

« Sur le peu de demandes de groupes que nous avons eu, nous n’avons pas pu trouver d’hébergements à proximité. Les tour-opérateurs ont programmé l’événement de longue date », regrette Loïc Mathieu, co-gérant du réceptif Visit Ouest, qui propose essentiellement des séjours individuels en randonnée à pied et à vélo.

« Nous avons eu beaucoup de demandes d'enseignants qui souhaitaient venir au moment des cérémonies, mais finalement nous aurons peu de groupes sur cette période précise.

En effet, les hébergements comme les guides nous ont vivement recommandé d'alerter les groupes sur le fait que tout était déjà saturé depuis longtemps et que par ailleurs, la circulation serait très difficile (routes barrées, autorisations nécessaires pour circuler, etc.) »
, explique Pauline Brionne, directrice d’Envol Espace.

L’Explore Normandie Pass disponible à Pâques

Normandie Tourisme se prépara au D-Day.

Récemment, un webinaire était organisé en collaboration avec Gîtes de France pour optimiser l’accueil des publics et proposer un parcours visiteur irréprochable. « Les visiteurs seront les premiers ambassadeurs de ces hébergements, pour revenir, ou faire la promotion de ces hébergements en Normandie », souligne Dominique Saussey.

C’est tout l’enjeu : faire que l’éclairage apporté par l’anniversaire dure dans le temps.

Le CRT planche également sur l’Explore Normandie Pass. « Via le flash de QRcode sur site, les visiteurs pourront profiter d’un enrichissement de contenu et de réductions à l’entrée ou dans les boutiques des musées.

L’idée est d’aider le touriste dans sa construction de visite en lien avec la thématique de tourisme de mémoire »
, précise Dominique Saussey de Normandie Tourisme.

Pour les professionnels du tourisme, le pass permettra d’améliorer la fréquentation des sites et inciter le touriste à d’autres visites via l’apparition de pop-up.

Disponible aux vacances de Pâques sur smartphone, l’outil permettra également de compiler des données chiffrées sur cette niche du tourisme de mémoire.


Lu 2254 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la mĂŞme rubrique :
< >














































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias