TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Pass sanitaire : la montagne va devoir passer la 3e !

Le Pass sanitaire pour les + de 65 ans sera valide avec la 3e dose dès le 15 décembre 2021



L'épidémie n'est pas (encore) derrière nous, comme l'a rappelé le président de la République. Et malheureusement cette recrudescence du coronavirus implique pour les personnes de plus de 50 ans de retourner voir le médecin dans les semaines à venir pour se voir injecter une 3e dose. Pire, à partir du 15 décembre 2021, il y a du nouveau pour le pass sanitaire. Alors que les réservations à la montagne et pour les vacances d'hiver battent leur plein, faut-il craindre un nouveau ralentissement pour les professionnels du tourisme ?


Rédigé par le Mercredi 10 Novembre 2021

Pour l'heure les professionnels du tourisme ne montrent pas d'inquiétude sur la 3e dose nécessaire pour valider le pass sanitaire des plus de 65 ans - Crédit photo : Depositphotos @Kakigori
Pour l'heure les professionnels du tourisme ne montrent pas d'inquiétude sur la 3e dose nécessaire pour valider le pass sanitaire des plus de 65 ans - Crédit photo : Depositphotos @Kakigori
Depuis septembre le tourisme vit dans une certaine euphorie, grisé par les commandes qui tombent massivement et le reflux de l'épidémie.

Sauf que cette embellie pourrait ressembler quelque peu aux années folles, cette période d'insouciance entre deux-guerres. Emmanuel Macron est venu rappeler aux Français que la bataille n'était pas encore totalement finie.

"Nous n’en n’avons pas terminé avec la pandémie. Il nous faut continuer d’agir avec la plus grande vigilance," affirmait le chef de l'Etat au moment de prendre la parole devant 20,9 millions de téléspectateurs.

Et ce n'est pas la seule nouvelle qui est venue quelque peut siffler la fin de la récré pour les professionnels du tourisme. Le pass sanitaire va connaître une nouvelle évolution.

"À partir du 15 décembre, nos ainés devront bénéficier d’un rappel pour prolonger la validité du pass sanitaire," a poursuivi le président de la République.

Ainsi dans 5 semaines, les plus de 65 ans devront avoir reçu leur 3e dose de vaccin, pour pouvoir à nouveau revivre (presque) normalement.

Pass sanitaire : le tourisme comme unique levier de la vaccination ?

"Pour ceux qui auront plus de 65 ans et qui auront eu leur schéma vaccinal complet depuis six mois et cinq semaines, leur pass sanitaire se désactivera s'ils ne font pas leur dose de rappel", a expliqué à nos confrères de France Info, Gabriel Attal.

Le porte-parole de rappeler qu'il ne reste plus que six mois aux Français concernés pour se mettre en règle, sinon cela signifiera retour à la case départ, donc test antigénique ou PCR, afin de pouvoir profiter des restaurants, bar et peut être... remontées mécaniques.

Pour le moment chez les acteurs du tourisme la crainte ne semble pas perceptible.

"Il n'y a pas de sujet. Les perspectives sont plutôt bonnes, avec une bonne dynamique pour la montagne sur les vacances d'hiver," témoigne Pascale Jallet, la secrétaire générale du SNRT (Syndicat National des résidences de Tourisme). .

A noter tout de même que les plus de 65 ans représentent 19,7% de la population française, selon l'INSEE,. soit presque 13 millions de personnes. Les derniers chiffres montrent que seulement 19% des plus de 65 ans afficheraient un schéma vaccinal complet, donc avec la 3e dose.

Emmanuel Macron a aussi annoncé qu'une campagne de rappel vaccinal visant les plus de 50 ans sera mise en place dès le début du mois de décembre.

Ainsi, en fonction de la 5e vague attendue en Europe et peut être notre pays, il se pourrait que les quinquagénaires subissent le même sort que les plus de 65 ans.

Alors près de 40% de la population de notre pays serait obligé de se refaire vacciner...

Face à ce constat inquiétant le chef de l'Etat a décidé de secouer les Français et d'utiliser une nouvelle fois le tourisme comme levier pour pousser la population à repasser par la case piqure.

"Les vacances deviennent un (Bon) moyen de pression (sur la vaccination, ndlr) surtout lorsque l’on parle de Noël qui est très familial avec les plus de 65 ans.

Nous aurions, comme à l’habitude, apprécié une anticipation à la rentrée de septembre par exemple,
" se désole de constater Damien Duval, le directeur général de Cap France.

La 3e dose pour les plus de 65 ans est-ce un sujet pour la montagne ?

Il faut rappeler que la vaccination, du moins le pass sanitaire, a été rendu obligatoire pour les vacanciers souhaitant se rendre dans les Outre-mer par exemple.

De plus l'usage de celui-ci avait été étendu, à la veille des vacances estivales pour les campings, villages clubs ou encore les locations dans une résidence.

"Le pass sanitaire va permettre de sauver l'automne et la fin d'année. Nous avons été fermés 12 mois au total, c'est énorme. Nous pourrions dire "ça pass ou ça ferme ?" Le pass sanitaire est une nécessité pour sauver la fin de l'année," nous avait confié Damien Duval en juillet dernier.

Bis repetita, les acteurs connaissent pareil sort à seulement quelques semaines, d'une saison hivernale qui s'annonce historique, après deux ans sans vraiment pouvoir skier dans les massifs français.

L'optimisme reste encore de mise pour les professionnels du tourisme.

"Ça ne laisse pas beaucoup de temps, mais tout le monde s'y attendait.

De plus, pour la montagne, le pass sanitaire devrait ne pas être exigé notamment dans les remontées mécaniques. Franchement, pour nous il n'y a pas de sujet au niveau de la clientèle,
" analyse Pascale Jallet, la secrétaire générale du SNRT (Syndicat National des résidences de Tourisme).

Il ne faut pas perdre de vue que si le taux d'incidence dépasse les 200 pour 100 000 habitants, alors les employés des remontées mécaniques de ces départements devront vérifier le pass sanitaire des skieurs.

A noter que ce soit en Haute-Savoie, Savoie, les Hautes-Pyrénées ou les Hautes-Alpes, l'incidence dépasse maintenant les 75 avec une hausse continue d'après Covid Tracker depuis le début du mois de novembre.

Pas de quoi ébranler l'optimiste de Pierre & Vacances.

"Il n'y a pas d'impact visible à date. Nous restons sur d'excellentes tendances et les ventes sont très bonnes. Nous ne sommes pas inquiets," rapporte Grégory Sion, le directeur Général de la marque.

Pass sanitaire : "ce n'est pas forcément évident" avec les salariés

Le son de cloche (sans mauvais jeu de mots) est le même à une nuance près, pour Alex Nicola, le président de la Fédération Française des employeurs du Tourisme et des Vacances (FFTV).

"Au regard de la couverture vaccinale de la population en règle générale, il n'y a pas d'inquiétude à partir du moment où les moyens de vaccination seront au rendez-vous pour atteindre l'objectif de mi-décembre."

Et bonne nouvelle, alors que les recherches et les prises de rendez-vous ont explosé ces dernières heures les créneaux disponibles sont eux aussi nombreux.

Il y aurait actuellement 550 000 créneaux réservables, avec des disponibilités importantes dans de nombreux départements, selon Guillaume Rozier le fondateur du site Covid Tracker.

Cela laisse à penser qu'il ne devrait pas y avoir de difficulté pour présenter un pass sanitaire actualisé pour le 15 décembre 2021.

"Le sujet est un peu plus compliqué pour les salariés.

A partir du moment, où nous demandons un pass sanitaire pour les clients, nous devons en demander un pour les salariés, ce n'est pas forcément évident,
" déplore Pascale Jallet.

A l'heure actuelle, après le 15 novembre 2021, rien ne dit que les employeurs devront vérifier le pass sanitaire de leurs salariés.

Dans le même temps, le secteur doit faire face à une véritable crise de recrutement.

Près de 40% des emplois sont toujours vacants dans les magasins, les restaurants et les bars des pistes, selon Jean-Luc Boch, président de l'association nationale des maires de stations de montagnes (ANMSM).

La question du pass sanitaire ne doit pas faire oublier au gouvernement celle de l'emploi dans le tourisme.

"Nous sommes en phase avec l'analyse du Président qui fait état d'une véritable pénurie de main-d'œuvre dans la filière HCR.

Lors du dernier comité filière hier soir (mardi 9 novembre ndlr)avec le ministre, l'attractivité des métiers et l'emploi ont été ciblés comme l'une des grandes priorités du plan de relance qui sera prochainement annoncé.

En tant que représentant patronal de la branche, nous serons très attentifs aux mesures qui seront annoncées,
" conclu Alex Nicola, le président de la FFTV.

Les salariés concernés le contrôle du pass sanitaire jusqu'au 15 novembre 2021 :

Hôtellerie et résidence de tourisme s'ils ont un restaurant et/ou un espace ERP, les bars et restaurants, établissements culturels, de loisirs ou sportifs (cinémas, théâtres, salles de spectacles ou de concerts, monuments, musées, bowling, salles de jeux, zoo, parcs à thèmes, etc.), le séminaires, foires et salons professionnels (rassemblant plus de 50 personnes et organisés en dehors des locaux de l’entreprise), les transports longue distance de personnes et ceux des grands centres commerciaux (sur décision préfectorale).

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3247 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








QUARTIER LIBRE
vous offre







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias