TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Podcast : l'interview d'Edi Rama, le Premier Ministre albanais "En Albanie, la nature est encore vierge"



Le Premier Ministre albanais Edi Rama nous a reçus dans sa résidence de Dhermi sur la riviera albanaise début août pour un entretien exclusif sur la politique touristique de son pays. Voici des extraits de son interview à retrouver en intégralité dans l'entretien en podcast !


Rédigé par Saliha Hadj-Djilani le Vendredi 20 Août 2021

Extraits de l'entretien avec Edi Rama, premier ministre de l'Albanie

Edi Rama, Premier ministre albanais (DR-Blerta Kambo)
Edi Rama, Premier ministre albanais (DR-Blerta Kambo)
TourmaG.com - En Albanie, les habitants ne portent pas de masque et les voyageurs sont autorisés à entrer dans le pays sans test PCR ni attestation de vaccination… Il n’y a pas de pass sanitaire non plus. C’est assez surprenant quand on arrive de France ! Avez-vous vaincu le covid ?

Edi Rama : « En fait nous sommes sur liste verte pour beaucoup de pays dont la France. On a fait beaucoup de beaucoup d'efforts au tout début en confinant très rôt et après on a vacciné massivement la population de façon assez efficace puisqu’aujourd’hui 80% de la population adulte est vaccinée. C’est pourquoi nous avons choisi d’abandonner les masques. Et aujourd’hui, non seulement nos chiffres de contamination sont très bas mais nous n’avons presque pas de cas covid graves.»

TourmaG.com - De façon générale, l’Albanie n’a pas vraiment une bonne image… On parle souvent du pays pour le trafic de drogues ou le trafic d’armes par exemple, que comptez-vous faire pour améliorer cette image ?

Edi Rama : « En fait, cela fait un moment déjà que l’image de l’Albanie a changé. Il suffit de venir visiter le pays pour se rendre compte que la réalité est contraire aux préjugés. C’est vrai qu’on lutte encore contre ces trafics mais, en comparaison avec d’autres pays, notamment en Europe de l'Ouest, notre pays est loin d’être un mauvais élève surtout en matière de trafic de drogue ou de prostitution. »

TourmaG.com - Le tourisme est une des clés pour changer l’image d’un pays, alors quels sont les atouts touristiques de l’Albanie ?

Edi Rama : « Comme tous les pays de la Méditerranée, notre climat et notre nature sont de vrais atouts. Mais, à la différence de beaucoup d'autres pays, nous n’avons pas subi l'agression du développement urbain à outrance qui a malheureusement dénaturé des lieux magnifiques de la Méditerranée.

C’est un des derniers pays de Méditerranée où la nature est encore vierge. Ensuite, les Albanais sont très chaleureux et nous avons une très bonne gastronomie à base de bons produits locaux. »

TourmaG.com - Quelles sont les régions que vous recommandez aux visiteurs en Albanie ?

Edi Rama : « Pendant l'été, la partie la plus visitée du pays, c’est la riviera albanaise et ses plages splendides. Mais l'Albanie a beaucoup plus à offrir.

Dans les montagnes, au nord du pays, on peut faire de superbes trails par exemple. Et puis nous avons beaucoup de sites culturels inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco (…) Il y Butrint qui est magnifique, mais aussi des villes entières inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco comme Berat, Gjirokastër. »


TourmaG.com -: Nous nous trouvons actuellement dans l’une des plus belles régions d’Albanie, non ?

Edi Rama : « Oui nous sommes sur la côte Ionienne. La mer est magnifique, la nature fascinante, et il y a beaucoup de villages typiques qui s’ouvrent de plus en plus au tourisme et il y a eu pas mal de constructions dans ce sens récemment. Le Covid nous a un peu freiné mais on reprend doucement cette phase de développement. »

TourmaG.com -: Quelle stratégie avez-vous mis en place pour développer le tourisme ici en Albanie ? Il y a notamment cette loi qui permet à tous les nouveaux hôtels 5 étoiles d’Albanie de bénéficier d’une politique zéro taxe dans les 10 prochaines années…

Edi Rama : « Absolument ! Et cela nous a donné de très bons résultats. Par exemple, le groupe Accor a beaucoup investi en Albanie pour la construction d’hôtels haut de gamme sur toute la côte.

En fait, nous cherchons à développer le tourisme haute gamme en Albanie car pour ce qui est du tourisme dit de masse, les chiffres augmentent régulièrement chaque année mais nous cherchons aussi à le limiter en développant le tourisme de luxe.

En effet, le tourisme de masse a aussi des conséquences néfastes sur un pays comme vous savez…

Nous avons aussi lancé la construction de 4 ports touristiques à Saranda, Durres, Vlora sur la côte sud et à Shengjin sur la côte Adriatique. Et les investissements sont importants. Durres sera un des plus grands ports touristiques de la Méditerranée, le groupe Emaar, basé à Dubai, est le principal investisseur sur ce projet.

On a également investi dans la construction d’un nouvel aéroport à Vlora qui devrait bientôt être inauguré et on prévoit de construire un petit aéroport à Saranda, la ville en face de Corfou. »

TourmaG.com - Le tourisme médical, et notamment dentaire, est aussi en plein essor en Albanie, non ?

Edi Rama : « Effectivement ! Et Dritan Gremi, avec les cliniques dentaires Gremi à Tirana, fait partie des pionniers dans ce domaine. Ce qu’il a réussi à mettre en place est intéressant.

Non seulement, ses patients ont droit à des soins dentaires (implants, dentiers etc) beaucoup moins chers qu’en France mais ils peuvent aussi faire du tourisme en Albanie grâce à des circuits.»

TourmaG.com - Vous parlez parfaitement français car vous avez vécu plusieurs années à Paris, n’est-ce pas ?

Edi Rama : « Oui grâce à une Bourse de la cité des arts et j’ai fait les beaux-arts à Paris. J’ai pu développer ma création en France dans un lieu magnifique comme la Cité des arts avec des artistes du monde entier. C’était formidable. »

TourmaG.com - Et vous continuez à peindre depuis que vous êtes Premier Ministre ?

Edi Rama : « Bien sûr, ça fait partie de mon quotidien. Je dessine souvent dans mon bureau. Ce qui est sûr c’est que je suis le meilleur artiste de tous les premiers ministres qui existent puisque que je suis le seul Premier ministre artiste (rires)

Je suis d’ailleurs très fier et très honoré qu’une copie de mon dernier livre, où on peut voir tous mes dessins et mes sculptures, soit dans le bureau d’Emmanuel Macron à l’Elysée. »

L'interview d'Edi Rama dans son intégralité à écouter en podcast (en français)


Lu 4223 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 15:20 Cuba s'ouvre le 15 novembre sans quarantaine











































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias