Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Quelle reprise pour 2022 : entre optimisme et prudence ! 🔑

DĂ©bat Ă  l'occasion du premier atelier IFTM



Les Ateliers IFTM ont repris du service. "Quelle reprise pour 2022 ?" était le thème de ce premier opus. Pour répondre à cette question : Antony Demel (Directeur Général Adjoint, CRT Nouvelle Aquitaine), Emilie Dumont (Directrice Générale, Misterfly), Christophe Jacquet (Directeur Général, HAVAS Voyages) et Axel Mazerolles (Directeur Général, FTI Voyages)


Rédigé par le Mercredi 1 Juin 2022

La reprise est lĂ  et bien lĂ .

Alors que les restrictions de voyage se lèvent et que la pandémie de covid-19 semble s'éloigner, l'activité chez les professionnels du tourisme reprend des couleurs.

"Nous faisons le plein de réservations, et ça fait du bien", lance Axel Mazerolles, directeur général de FTI Voyages sur le plateau des Ateliers IFTM. "Les Français ont besoin de s'évader de voyager. Nous sommes sur des niveaux supérieurs de 20 % à 30 % par rapport 2019."

Un constat partagé par Christophe Jacquet, directeur général de Havas Voyages : "les ventes sont exceptionnelles depuis début avril avec une hausse de 30% par rapport à 2019. C'est réjouissant pour le moral après 2 ans compliqués".

Même son cloche du côté d'Emilie Dumont directrice générale de Misterfly. Après avoir réalisé un exercice record en 2019 avec 545 M€ de ventes, le spécialiste de la vente de vols et d'hôtels affiche lui aussi des niveaux supérieurs à l'ère pré-covid.

"Nous avons toujours repris à chaque fois que l'épidémie s'est calmée. Ce qui est différent c'est que nous sommes sur une reprise qui se consolide mois après mois et avec une croissance par rapport à 2019. Deux produits sortent du lot : l'hôtel et la réservation de location de voiture qui sont en plus forte croissance."


Grèce, Espagne, Italie et Portugal en tête

Sur la France, les perspectives sont également positives. Antony Demel, directeur général adjoint du CRT Nouvelle-Aquitaine le confirme : "Nous enregistrons une hausse des réservations de 60% par rapport à l'an dernier. Pour rappel en 2021 la Nouvelle-Aquitaine a été la première région de France en nombre de nuitées en hébergement collectif".

Si la France va faire un belle année, d'autres destinations vont tirer leur épingle du jeu. Chez les spécialistes de l'outgoing, la reprise se concentre sur les destinations best-sellers moyen-courrier : Grèce, Espagne, Italie et Portugal.

Chez FTI Voyages, l'Egypte et la Turquie font également partie des TOP. Du côté d'Havas Voyages la France est également "en train de s'installer" parmi les destinations qui comptent.

Dans les nouveautés, tous notent également un vrai retour en force du Maroc, et une remontée de la Tunisie.

Sur le long-courrier, c'est l'Amérique du Nord qui reprend des couleurs. "Les USA sont très vite revenus dans le Top 5" affirme Christophe Jacquet. "Sur le long-courrier exception faite de l'Asie, l'Océan Indien fait un carton sur ses 3 derniers mois et la Polynésie est à des niveaux trois fois supérieurs à 2019."

La République Dominicaine et Dubaï restent aussi des valeurs sûres chez FTI Voyages.

"Et nous commençons à voir revenir la Thaïlande, et l'Indonésie dans le TOP 20 ou dans l'approche du TOP 20. mais ce ne sera pas encore l'été de l'Asie" ajoute à son tour Emilie Dumont de Misterfly. "Les destinations long-courrier ont mis 6 mois à se stabiliser une fois qu'elles étaient ouvertes, c'est donc une bonne nouvelle pour l'hiver".

Un retour des agences traditionnelles

Au rayon également des bonnes nouvelles, les agences ont récupéré des nouveaux clients : "40% des nouveaux clients viennent du web. Il y a une repolarisation qui est en train de s'opérer sur la notion de service" explique le directeur général de Havas Voyages.

Une montée en puissance de la distribution traditionnelle que constate également la directrice générale de Misterfly : "Le tourisme sur le web cartonne c'est vrai. En début d'année, la reprise a été plus forte sur nos clients qui ont une vitrine internet.

Mais depuis avril, on voit un retour des réseaux d'agences, 4000 agences sont actuellement actives sur Misterfly avec des taux de conversion très élevés. Le retour des réseaux est très fort".


Autre tendance : le panier moyen grimpe. "Le budget par voyageur a augmenté de 30 à 35%." précise le directeur général de Havas Voyages.

"Sur le court terme il y a un boom des réservations et les gens mettent le prix à payer, nous aussi nous constatons un panier moyen qui monte de 20 à 30%" poursuit Axel Mazerolles.

Une tendance que l'on retrouve aussi chez Evaneos. Dans un communiqué, l'agence annonce un panier moyen en hausse passant de 4 987€ en 2021 à 7 144€ pour l’été 2022.

Des voyants au vert mais des craintes

Si les voyants sont au vert pour cet été, une ombre plane sur cette embellie : celle du manque de personnel. C'est particulièrement vrai dans l'hôtellerie restauration.

"C'est très compliqué 60% des professionnels de Nouvelle-Aquitaine ont des difficultés de recrutement pour cet été. Ces difficultés sont concentrées sur le personnel qualifié. Nous avons également des problématiques de logement pour les saisonniers", précise Antony Demel, du CRT Nouvelle Aquitaine.

Un manque de ressource humaine, qui fait aussi craindre le chaos dans les aéroports. "Nous conseillons à nos clients d'aller à l'aéroport 4H avant le départ du vol, même sur le moyen-courrier et nous ne sommes pas en pleine saison. Nous conseillons beaucoup de prudence, certains passagers ont dû patienter deux heures pour passer les contrôles de sécurité" explique la directrice générale de Misterfly.

Quant à la distribution, Christophe Jacquet se veut rassurant : "Intégrés et franchisés nous comptons 700 collaborateurs qui conseillent nos clients chez Havas Voyages aujourd'hui et il nous manque une trentaine de personnes.

Il y a aussi des gens qui reviennent. La bonne nouvelle c'est aussi d'avoir de nouveaux collaborateurs plutôt experts qui apportent du dynamisme et du sang neuf, mais cela n'empêche pas de réévangéliser ce métier. Nous en avons besoin, il faut rendre noble ce métier. Il faut réinventer la manière de servir nos clients pour nous rendre attractif".

Inquiétudes sur l'après haute saison

Malgré l'optimisme affiché, la prudence reste de mise pour l'après haute saison. Retour de la pandémie à l'automne, enlisement du conflit en Ukraine et inflation font planer de nombreuses incertitudes.

"Actuellement les réservation se concentrent sur l'avant été et la saison estivale. Nous avons très peu de visibilité sur l'après. Nous sommes à 10% de réservations sur l'après haute saison. Il va falloir observer tout ceci de très près.

L'Ukraine est un sujet qui me préoccupe, nous sommes prudents sur la suite des évènements.
" analyse Axel Mazerolles qui ajoute que l'absence des Russes et des Ukrainiens dans certaines destinations permettent de récupérer du stock.

Un taux de réservation après la saison été qui est similaire chez Misterfly : "On ne sait pas ce qui va se passer. nous allons prendre le marché, le contexte sanitaire et géopolitique comme il viendra.

Si je mets la location de voiture de côté qui connait des hausses incroyables, nous sommes sur des hausse de 10 à 11% sur l'aérien et l'hôtellerie. Si le prix du baril continue de grimper, quelles seront les conséquences sur les budgets des ménages ?"
s'interroge Emilie Dumont.

Christophe Jacquet préfère rester optimiste : "Nous ne sommes plus dans un effet de yoyo. Sur l'inflation de manière générale c'est le yield qui a fait du mal à notre industrie, que les prix reviennent à la hausse c'est quelque part une bonne chose pour notre profession, et peut être aussi pour le tourisme durable."

Si la reprise est là et bien là, nul ne peut prédire quelle sera l'activité une fois la haute saison passée...


CĂ©line Eymery Publié par CĂ©line Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2538 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus
















































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos MĂ©dias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias