TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Qui a intérêt à couler Air France ?

Etonnant, non ?



Cela sent très fort la reprise… et force est de constater que les dossiers de la rentrée risquent d’être chauds. Particulièrement du côté d’Air France dont la récente nomination de Benjamin Smith devrait provoquer quelques sérieuses turbulences sociales au sein de la compagnie…


Rédigé par le Mardi 21 Août 2018

la récente nomination de Benjamin Smith devrait provoquer quelques sérieuses turbulences sociales au sein de la compagnie…/crédit photo Air France
la récente nomination de Benjamin Smith devrait provoquer quelques sérieuses turbulences sociales au sein de la compagnie…/crédit photo Air France
Nous ne sommes pas de fervents supporters de Philippe Evain, président du SNPL qui fait la pluie et le beau temps (mais surtout la pluie), chez Air France.

Le pouvoir de nuisance de ce Syndicat capable de paralyser le transporteur et de laisser sur le tarmac des dizaines de milliers de passagers désemparés, n’est plus à démontrer...

Mais force est de constater que les conditions de la nomination du nouveau directeur général posent question. Particulièrement quand on s’interroge sur le montant de sa rémunération qui devrait avoisiner les plus de 4 millions d’euros annuels…

Comment expliquer (et justifier) que l’on ne peut augmenter les salaires mais qu’on est capable de multiplier par 4 les appointements de Benjamin Smith ?

On nous rétorquera qu’on n'appâte pas les mouches avec du vinaigre et que les patrons de niveau international sont notoirement mieux payés. Mais comme le remarquent à juste titre les observateurs n’y avait-il pas en France des professionnels de l’aérien aguerris, capables de redresser et de remettre la compagnie sur de bons rails ?

Poser la question c’est y répondre. Non pas qu’il faille faire un dogme sur le fait qu’une compagnie française se doit d’être gérée par un patron français.

Les exemples sont nombreux de transporteurs ayant porté à leur tête des dirigeants étrangers. Mais dans le cas qui nous intéresse ce parachutage en règle n’est pas de nature à apaiser les relations sociales, bien au contraire.

Et quid du rôle de l’Etat français dans ces manœuvres ? L’Etat qui s’est soigneusement abstenu d’intervenir dans les conflits sociaux mais qui n’a pas renoncé à mettre son grain de sel pour soutenir la candidature de “Ben”.

Beaucoup de questions qui restent en suspens. Mais la principale aujourd’hui est de savoir : qui a intérêt à couler le transporteur que les grèves à répétition ont déjà terriblement affaibli ?

Un abonnement à vie à TourMaG.com pour les réponses les plus pertinentes !

Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto Instagram
  • picto email


Lu 16312 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance