TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Réceptif : Arawak Experience, l’expert de l’écotourisme au Costa Rica

L’interview de Vincent Deleplanque, co-fondateur de l’agence réceptive Arawak Experience.



Pionnier de l’écotourisme, le Costa Rica a plus d’un argument pour séduire la clientèle française. La destination déploie également des prestations touristiques de qualité au cœur d’un pays au climat politique et social stable. Toujours classée « rouge » par la France, la situation semble pourtant sous contrôle selon Vincent Deleplanque, co-fondateur de l’agence réceptive Arawak Experience, basée au Costa Rica.


Rédigé par le Dimanche 12 Décembre 2021

"Je souhaite qu’à leur départ, nos clients aient une idée de ce qui se passe au Costa Rica, d’un point de vue politique, écologique, social et économique", affirme Vincent Deleplanque, co-fondateur de l’agence réceptive Arawak Experience. . - DR Mathieu Latour
"Je souhaite qu’à leur départ, nos clients aient une idée de ce qui se passe au Costa Rica, d’un point de vue politique, écologique, social et économique", affirme Vincent Deleplanque, co-fondateur de l’agence réceptive Arawak Experience. . - DR Mathieu Latour
TourMaG.com - Pouvez-vous nous présenter Arawak Experience ?

Vincent Deleplanque :
Arawak Experience est une agence réceptive spécialiste et basée au Costa Rica, créée en 2017, et à destination d’un public francophone. Nous proposons également des circuits en Colombie, pays d’origine de ma femme et co-fondatrice de l’agence. Nous sommes spécialistes de ces destinations pour y vivre ou y avoir vécu.

Nous créons des circuits complets, orientés vers le tourisme solidaire et écotourisme. Nous essayons de donner un sens à ces mots. D’un point de vue personnel, nous souhaitons être des acteurs de la vie locale au Costa Rica. Nous travaillons avec des petites et moyennes entreprises, des acteurs du territoire.

Je souhaite qu’à leur départ, nos clients aient une idée de ce qui se passe au Costa Rica, d’un point de vue politique, écologique, social et économique.

Il y a plein de merveilles au Costa Rica, c’est une démocratie stable, avec un fort pouvoir citoyen. Nous essayons de le démontrer. Mais c’est aussi l’un des pays les plus consommateurs de pesticides au m2 pour la culture de la banane et de l’ananas. Ça a des impacts au niveau social et écologique dramatiques.

Par exemple, j’invite mes clients à faire un arrêt chez un paysan bio, installé sur un territoire sinistré. L’idée est que les visiteurs se rendent compte de cette problématique et de la présence de gens qui luttent pour faire changer les choses localement.

Il y a un côté carte postale, mais pas que. La destination propose de l’authentique, de la nature, de l’aventure. Cela plait au public francophone et européen.

Pour aller plus loin, que simplement faire du tourisme, sur notre site internet, nous rédigeons des articles de fond sur la pollution, la situation de telle ou telle communauté... En Colombie, il y a encore plus à dire : Quelle est la situation post conflit ? Et avec l’arrivée du tourisme ? Quel est notre impact en tant qu’agence ?

D’ailleurs, j’interviens sur la thématique du management interculturel, à UFR ESTHUA Tourisme et Culture d’Angers, pour une spécialité sur l’Amérique Latine. Nous devons continuer à faire de la recherche, à travailler sur les liens entre l’Europe et l’Amérique Latine et avoir un impact positif sur le territoire.


"Le Costa Rica est un pays « facile », la sécurité y est très bonne, le tourisme est pro"

TourMaG.com – Vous ciblez une clientèle très sensible à l’écologie.

V. D. :
Tout le monde n’a pas la fibre solidaire. On n’est pas fermé à du luxe.

Il y a de très bons hôtels, de qualité supérieure au Costa Rica, qui ne proposent pas du all inclusive, mais de l’expérience.

Le pays n’est pas une destination de backpackers, mais haut de gamme. Un autotour au Costa Rica commence à 1500$ par personne pour 15 jours.

Le Costa Rica est un pays « facile », la sécurité y est très bonne, le tourisme est pro, on a des services et les entreprises touristiques de très bonne qualité. C’est aussi un petit pays, dans lequel il est nécessaire de passer par une agence et de réserver en avance, car il existe beaucoup de petites structures très demandées. Passé par une agence, n’est pas un luxe. La logistique est compliquée. Il faut organiser le voyage.

Dès que des clients arrivent on leur met le wifi dans la voiture et communique avec eux via WhatsApp. Au Costa Rica, on n’a pas besoin de guide. Les autotours sont très développés. Les routes sont bonnes.

La Colombie est une destination nouvelle, elle sort de l’un des plus vieux conflits du territoire sud-américain. Nous avons eu très peu de touristes jusqu’au début des années 2000. Quel tourisme y proposer ? C’est tout l‘enjeu pour la Colombie.

Une pénurie de véhicule pour les autotours

TourMaG.com – Vous travaillez uniquement en BtoC ?

V. D. :
La majorité de nos clients sont des individuels, des familles ou couples en autotour.

Nous avons signé 200 contrats depuis la création en 2017. Et 78 en 2019.

Nous commençons à travailler en BtoB, c’est une bonne nouvelle. Nous avons été contactés par Havas, et MyComm, agence de voyages sportifs.

TourMaG.com – Au lendemain de la crise sanitaire comment vont les acteurs touristiques locaux ?

V. D. :
2020 a quasiment été une année blanche. Les acteurs touristiques n’ont pas été aidés, il n’y a pas eu de « quoi qu’il en coûte » comme en France. Ceux qui avaient du matériel immobilier ou mobilier ont souffert. Les salaires n’ont pas été assurés. Il y a eu quelques aides de l’Etat, mais c’est dérisoire.

TourMaG.com - Comment se passe la reprise ?

V. D. :
La Colombie repartait très bien juste avant la pandémie, qui a marqué un coup d’arrêt. L’insécurité commence à revenir. Au niveau social et politique, c’est à nouveau délicat. La destination est en stand-by.

TourMaG.com – Et au Costa Rica ?

V.D. :
Les réservations sont reparties de plus belles. Nous avons même atteint un niveau supérieur à l'avant pandémie.

La crise a fait évoluer notre métier. Auparavant nous faisions des réservations à 6 mois. Maintenant, nous travaillons dans l’urgence, avec un niveau de flexibilité inédit. Tout se fait au dernier moment, par peur du covid.

Il y a aussi une pénurie de véhicules de location pour les autotours. Pour avoir du cash pendant la pandémie, les loueurs ont vendu une partie de leur stock et avec les soucis de livraison à l'international, ils ont des difficultés à se réapprovisionner.

De plus, la demande d’autotours a augmenté de 30%.

Test PCR : "le système de santé est très bon et accessible"

TourMaG.com – Le pays est classé en rouge par la France.

V. D. :
Nous avons sollicité l’ambassade de France au Costa Rica, car cela ne me semble pas justifié. Le Costa Rica a très bien géré le covid-19, le système de santé est très bon et gratuit. Les universités travaillent sur les protocoles.

La population est très disciplinée, il n’y a pas eu de confinements imposés. Ce qui explique que nous n’ayons pas eu de pic, mais des vagues avec des plateaux. En ce moment, nous sommes à moins de 100 contaminations par jour, alors que nous sortons de la saison humide.

L’ambassade confirme ce constat et m’a répondu qu’il travaillait à faire connaitre la situation au Costa Rica. Mais malheureusement, il est plus facile d’entrer que de sortir de cette liste rouge.

TourMaG.com – La France impose un PCR négatif de moins de 48h au retour des voyageurs sur le sol français. Qu'en est-il au Costa Rica ?

V. D. :
Encore une fois, le système de santé est très bon et accessible. Tout est en œuvre pour répondre à cette obligation. Le test peut même être effectué à l’aéroport. Nous le gérons pour nos clients.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1250 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Janvier 2022 - 11:21 Japon : webinaire spécial plongée à Okinawa







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias