TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Reconfinera, reconfinera pas ? Les vacances de février ont du plomb dans la tire-d'aile...

L'Editorial de Jean da Luz



J'ai deux nouvelles : une mauvaise et l'autre moins bonne... Emmanuel Macron n'a pas prévu de veillée des chaumières cette semaine pour annoncer le 3e confinement. Pour autant, cette perspective n'est pas du tout écartée car étroitement dépendante des chiffres du couvre-feu à l'efficacité duquel personne ne croît... Alors, je commence par laquelle ?


Rédigé par le Lundi 25 Janvier 2021

le Gouvernement réserve son pronostic pour les vacances de février mais les “petites phrases” des ministres qui incitent à la prudence vont bon train… au propre comme au figuré ! /crédit DEpositPhoto
le Gouvernement réserve son pronostic pour les vacances de février mais les “petites phrases” des ministres qui incitent à la prudence vont bon train… au propre comme au figuré ! /crédit DEpositPhoto
On sait que la saison du blanc pour les vacances d’hiver a encore viré au noir pour les stations de ski.

Inutile donc d'affûter vos carres cette année, car la descente est droite mais la pente est raide, comme dirait quelqu’un...

Pas d’ouverture des remontées mécaniques en vue, donc scénario-catastrophe assuré pour les villages de montagne et toutes les activités attenantes.

Là encore, le Gouvernement va devoir signer un gros chèque, car le préjudice se chiffre en milliards pour les professionnels.

Du côté du voyage, après la sévère mise à l’index sans concertation des Producteurs la semaine dernière, le SETO n’a pas paniqué et a pris une position courageuse : le maintien des départs.

Que le Gouvernement qui crie au loup pour dissuader les Français de partir, prenne ses responsabilités. Il veut une fermeture administrative ? Et bien qu'il l'écrive et l'impose. Les incantations du style de celle de Yves Le Drian ce week end ne suffisent pas. Au moins ce sera clair et net comme çà.

Pourquoi ce serait toujours aux voyagistes de trinquer parce que les Pouvoirs publics ne veulent pas d’un désaveu devant le Conseil d’Etat pour interdiction d’un des droits fondamentaux de la Constitution ? Celui d’aller et venir ?

Certes, la multiplication des contraintes administratives est déjà telle (Couvre-feu, PCR, septaine à destination et à l’arrivée, re-PCR…) que partir en vacances relève aujourd’hui de l’exploit.

Partir en France ne rimera bientôt plus qu’avec Hexagone...

Ne parlons pas des motifs “impérieux” qui pleuvent (c'est quoi un motif impérieux, exactement ?) et quelques autres bricoles dans l’arsenal à disposition des préfets notamment, qui réduisent quasiment à néant les possibilités de déplacement des Français.

Bien entendu, cette stratégie de démotivation porte ses fruits.

A tel point que même partir en France ne rimera bientôt plus qu’avec Hexagone. Les DOM-TOM, qui ont bénéficié des envies d’ailleurs des candidats au voyage en fin d’année, sont les premières victimes du rétropédalage du gouvernement.

Et particulièrement dans la perspective des vacances de février, avec des Français épuisés par le contexte sanitaire et avides de soleil et de plages de sable blanc.

Alors que va-t'il se passer ? Pourront-ils assouvir leur fringale d’évasion ? Rien n’est moins sûr car la situation sanitaire reste préoccupante et le variant anglais, cet immigré qui a allègrement franchi nos frontières, s’en donne à cœur joie.

Et non seulement il est plus contagieux mais il serait aussi plus létal de 30%, nous révèle le sémillant Boris Johnson, de son Outre-Manche natale.

Le couvre-feu et son efficacité, juge de paix des vacances de février

De quoi plomber un peu plus le moral des troupes mais aussi d’effaroucher encore le Conseil de santé, cet Oracle qui ressemble de plus au plus au "Clergé" au sein de l’Etat central.

Résultat des courses : le Gouvernement réserve son pronostic pour les vacances de février mais les “petites phrases” des ministres qui incitent à la prudence vont bon train… au propre comme au figuré !

Du coup, ce 3e confinement en février, nous pend sérieusement au bout du nez. Même si Emmanuel Macron n’a pas envisagé, cette semaine, de nous concocter une des veillées des chaumières dont il a le secret, l’affaire n’est pas pour autant dans le sac.

En effet, les chiffres en provenance du couvre-feu et leur efficacité seront le juge de paix de ces vacances d’hiver. En fonction du ratio retenu, jugement de cour vous rendra blanc comme neige ou noir “marron” comme fort marri. Verdict cette semaine.

De quoi mettre le turbo pour cette campagne de vaccination qui devrait permettre à l’ensemble de la population d’être vaccinée d’ici la fin de l’été, selon la promesse d’Olivier Véran, ministre de la Santé.

Un pari osé certes, mais qui ne semble pas hors d’atteinte, après le démarrage poussif de l’opération. D’ores et déjà plus d’un million de nos compatriotes ont reçu leur première dose.

Encore faudrait-il que les laboratoires qui fournissent les différents vaccins et après nous avoir fait des promesses mirobolantes sur leurs capacités respectives de production, ne jouent pas les enchères pour faire monter la mayonnaise (?).

Wait and see...

Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5331 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Karine le 29/01/2021 10:03
Bonjour,
Nous devons partir fin fevrier sur un long courrier ou la destination est ouverte avec test pcr et sans quarantaine. Pour revenir en france nous effectuerons un test pcr également. J ai réservé via une agence de voyage et pour l’instant il n est pas annulé. Concernant le prochain confinement, si comme en novembre, les frontières extérieures sont fermées, puis je quand même partir sans motif impérieux? J ai vu sur le net que notre pays d origine ne peut pas nous empêcher de quitter le territoire par les airs. Le seul risque serai de prendre une amende sur le trajet pour l aéroport?Mais quand est il vraiment de la police aux frontières ? Je vous remercie de votre retour bonne journré

2.Posté par Michel le 29/01/2021 12:09
Bonjour et même question pour un séjour touristique à l'étranger dans l'Océan Indien prévu fin février, qui reste maintenu à ce stade.
En théorie les règles n'ont pas - encore - changé, mais si les déplacements deviennent restreints ou interdits en France (même si les déplacements internationaux restent "tolérés"), y a-t-il encore une issue ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.





































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance