TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Réouverture Ile Maurice : "Il n'est pas question de retourner en arrière !"

Louis Steven Obeegadoo, Premier ministre adjoint, a rassuré les pros



Quatre jours après l'ouverture de ses frontières aux voyageurs vaccinés, l'Ile Maurice est partie en mission de reconquête du marché français. Lors d'une soirée organisée à Paris, Louis Steven Obeegadoo, Premier ministre adjoint de l'Ile Maurice, a tenu à rassurer les professionnels français. "Il n'est pas question de retourner en arrière", a-t-il lancé. La destination sera également présente durant 4 jours au salon IFTM Top Resa qui se tient Porte de Versailles à Paris.


Rédigé par le Lundi 4 Octobre 2021

Au centre, Louis Steven Obeegadoo, Premier ministre adjoint de l'Ile Maurice : "Il n'est pas question de retourner en arrière, nous ne pouvons pas assumer le coût économique d'un retour en arrière" - Photo CE
Au centre, Louis Steven Obeegadoo, Premier ministre adjoint de l'Ile Maurice : "Il n'est pas question de retourner en arrière, nous ne pouvons pas assumer le coût économique d'un retour en arrière" - Photo CE
C'est un des signaux positifs que la profession attendait. L'Ile Maurice a rouvert ses frontières le 1er octobre 2021, après 18 mois de fermeture.

"Nous avons vécu 18 mois de confinement quasi total comme peu de pays l'ont connu.

L'industrie touristique est à genoux. Maurice a donné la priorité absolue à la santé publique et à l'arrivée, le bilan est plutôt positif, si nous regardons le nombre de cas et de décès par rapport à la population",
a expliqué Louis Steven Obeegadoo, Premier ministre adjoint de l'Ile Maurice lors de la conférence de presse du SETO qui a eu lieu la veille de l'ouverture du salon IFTM Top Resa.

"Il a fallu vraiment aider les entreprises et nous avons pris en charge la moitié de l'enveloppe salariale pour le secteur du tourisme", précise le Premier Ministre adjoint.

Mais aujourd'hui, comme en France, le gouvernement mauricien tourne le dos au "quoi qu'il en coûte".

Opération séduction du marché français

Désormais tous les yeux sont rivés vers la relance du tourisme. Objectif : retrouver 50% de la fréquentation pré-covid entre juillet 2021 et juillet 2022.

Pour mémoire, l'Ile Maurice accueillait avant la pandémie 1,4 million de visiteurs pour 1,3 million d'habitants. Et le pays compte bel et bien sur la France pour jouer encore les premiers rôles.

En déplacement à Paris dans le cadre de l'IFTM Top Resa (du 5 au 8 octobre Porte de Versailles), le Premier Ministre adjoint est en mission de reconquête.

"Avant le covid, 300 000 visiteurs en provenance de Métropole se rendaient à Maurice et 150 000 en provenance de la Réunion, ce qui représente près d'un tiers du tourisme mauricien", a rappelé Louis Steven Obeegadoo.

"Si nous avons choisi Paris comme première visite depuis 18 mois ce n'est pas un hasard, c'est un marché en constante progression : +4% en 2018 et +6% en 2019".

"Il n'est pas question de retourner en arrière"

Depuis vendredi, date de l'ouverture des frontières, 6 500 voyageurs étrangers ont foulé le sol mauricien dont 40% de Français.

"Nous sommes très confiants par rapport aux chiffres de la réouverture et nous espérons que la tendance se maintienne", précise Arvind Bundhun, directeur du Mauritius Tourism Promotion Authority.

Ce retour des touristes est vécu comme une véritable bouffée d'oxygène par les voyagistes français mais surtout par les professionnels mauriciens.

Et le Premier Ministre adjoint a bien l'intention de garder ce cap : "il n'est pas question de retourner en arrière, nous ne pouvons pas assumer le coût économique d'un retour en arrière", a-t-il déclaré.

Pour rappel : le tourisme et l'hôtellerie représentent environ 24% du PIB du pays.

Pour soutenir l'industrie, Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) va lancer une vaste campagne de communication baptisée "Mauritius Now".

Elle se déclinera à travers un partenariat avec les tour-opérateurs et les compagnies aériennes, et s'appuiera sur une forte présence sur les réseaux sociaux (Instagram et Facebook).

Une campagne TV (France 2 et M6), presse et radio complètera le dispositif dès la semaine prochaine et une opération d'affichage et un jeu concours cibleront directement le grand public. Enfin 16 caméras installées directement sur les plages permettront aux voyageurs de rêver directement à distance !

Rédémarrage de l'aérien

Cette relance va également de pair avec le redémarrage de l'aérien. "Nous allons atteindre 17 compagnies aériennes qui desservent l'Ile Maurice contre 19 avant le covid", souligne le Premier Ministre adjoint.

Air Mauritius qui avait été placée en 2020 sous administration volontaire, va être restructurée et recapitalisée "avec une implication massive de l'Etat".

La compagnie a repris ses activités depuis la Réunion, Madagascar, l'Afrique du Sud, la Malaisie, Singapour, Londres et bien sûr Paris.

Pour la France justement, une offre de 35 000 sièges sera proposée en octobre répartie sur 14 vols hebdomadaires : 4 vols hebdomadaires depuis Paris CDG opérés par Air Mauritius, 5 autres opérés par Air France et 5 vols assurés par Corsair (3 depuis Orly et 2 depuis Lyon et Marseille), sans compter les liaisons qui transitent par les hubs de Dubaï avec Emirates et d'Istanbul avec Turkish Airlines.

Les voyagistes français espèrent de leur côté une montée en charge des capacités aériennes. "Il faudrait que la compagnie nationale revienne rapidement à un vol quotidien", nous précise le patron d'un TO spécialiste de l'Ile Maurice.

"Une protection inégalée pour les touristes"

En attendant, le Premier Ministre adjoint l'assure : les touristes français seront en sécurité à Maurice.

"Nous offrons une protection inégalée aux voyageurs qui ont le choix d'opter pour une bulle sanitaire car tous les employés des compagnies aériennes, de l'aéroport, ainsi que le personnel des hôtels et des transféristes sont vaccinés. Les Mauriciens qui se rendent dans les hôtels doivent aussi être vaccinés.

A partir du 15 octobre, il faudra être vacciné pour se rendre dans les restaurants, les cinémas... tous les lieux qui accueillent du public. Idem pour les usagers et le personnel des autobus, taxis et métro qui devront être vaccinés d'ici la fin du mois."


A ce jour 63% de la population est totalement vaccinée et 69% a reçu une première dose. La vaccination des 12-17 ans est désormais lancée.

L'Ile Maurice semble bel et bien décidée à tourner la page du covid et à rouvrir celle du tourisme avec, en ligne de mire, le marché français...


Formalités d'entrée

Dès le 1er octobre 2021, les voyageurs vaccinés devront présenter un test PCR négatif effectué dans les 72 heures avant le dernier point d'embarquement. Ils seront exemptés de quarantaine.

Ils doivent également se soumettre à deux tests (le jour de leur arrivée et au 5e jour) mais peuvent se déplacer dans l’île sans restriction dès le premier jour si le résultat de leur test est négatif.

En savoir plus : Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères

Pour rappel, la France a classée en orange l'Ile Maurice.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 8630 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias