TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Tests PCR et voyages : le Gouvernement a-t-il trouvé comment empêcher les Français de partir ?

L'Editorial de Jean da Luz



Les professionnels qui se disaient que les conditions étaient réunies pour que les Français sevrés de voyage, repartent cet été vers de nouveaux horizons, risquent de déchanter… En effet, la généralisation et le renforcement des tests PCR au retour, leur coût et les conditions souvent compliquées pour les obtenir, pourrissent d’avance les conditions de travail d’iceux et tuent dans l'œuf les envies d’évasion… Cqfd !


Rédigé par le Dimanche 9 Mai 2021

Les tests PCR retour sont un casse-tête pour les candidats au voyage/crédit DepositPhoto
Les tests PCR retour sont un casse-tête pour les candidats au voyage/crédit DepositPhoto
C'était trop beau pour durer… Une campagne de vaccination qui atteint désormais sa vitesse de croisière, un pic franchi et des hospitalisations qui amorcent la décrue.

Le coronavirus est-il derrière nous ? Difficile à dire mais force est de croire que les avant-signes coureurs sont là.

Avec le programme de déconfinement annoncé, l’ouverture des terrasses des bars et des restaurants (LIRE - Tourisme voyages : la réouverture et les jauges secteur par secteur), voilà de quoi donner des ailes aux “travel revengers”.

On dit qu’ils sont de plus en plus nombreux, ces Français lassés des privations et que l’envie de boucler leur valise tenaille. Oui, nous rêvons tous de plages de sable blanc, de cocotiers bercés par les alyzées, de forêts tropicales, de cocktails exotiques, de rencontres pimentées… bref, de vacances quoi !

Mais, cette année encore, il risque d’y avoir loin du rêve à la réalité. Tout d’abord parce que les destinations “ouvertes” se comptent sur les doigts des deux mains.

Les aléas des tests PCR retour

Ensuite parce que le coronavirus prend un malin plaisir à jouer au yoyo avec nos nerfs ou, encore parce que des pays à peine annoncés ouverts se dépêchent quelques jours plus tard de remballer la marchandise. Dire que la situation est instable, ce serait un aimable truisme.

Oui, nous nageons dans une mare d'incohérence et dans un océan d’incertitudes dès que nous voulons lever le pied et aller voir ailleurs.

Même les professionnels, ceux qui vous conseillent, donnent parfois leur langue au chat quand il s’agit de vous aider à choisir vos vacances.

A toutes ces incertitudes vient s’ajouter désormais l’obligation des tests PCR, à effectuer sur place avant le retour. Une tendance toujours en expansion (LIRE - Coronavirus : la quarantaine obligatoire au retour en France pour de nouveaux pays Et là, l’affaire se corse.

En effet, de nombreux compatriotes, encouragés en cela par nos gouvernants ("les Français peuvent réserver leurs vacances d'été" selon Jean-Baptiste Lemoyne) se sont rués sur les réservations, persuadés que l’affaire était dans le sac et qu’il suffisait de montrer patte blanche et de sortir le portefeuille pour partir.

Hélas, c’est loin d’être aussi facile. En effet, outre les vaccinations et le test PCR avant d’embarquer, on a désormais le "petit frère" : le PCR retour.

Oui, ce test retour que les Pouvoirs publics et le Quai d'Orsay s’évertuent à généraliser y compris pour les destinations qui auparavant n’en nécessitaient pas, s’ajoute à la (déjà) longue liste des tracasseries administratives, motifs impérieux en tête.

Or, il faut savoir que cette obligation peut devenir un véritable casse-tête lorsque les infrastructures médicales ou paramédicales, sont insuffisantes voire inexistantes et/ou exigent des heures d’attente pour décrocher le sésame de retour. Et que les résultats, en termes de délai, ne sont pas toujours garantis.

Des tests PCR au tarif parfois prohibitif

Pour faire bon poids bonne mesure, certains pays demandent aussi que le certificat de vaccination ou le PCR soient traduits en anglais et pour faire bonne mesure avec le numéro de passeport ou la carte d’identité...

Enfin, dernier, mais non le moindre, le prix, (de 50 à… 350 euros) qui lorsqu’il s’agit d’une destination court ou moyen-courrier, peut carrément s’avérer dissuasif. (LIRE - Voyage : les tests PCR, trouble-fêtes et arbitres des voyages Eté 2021 ?

Bien entendu, on comprend la volonté de l’Etat français de “rentrer” dans ses frais en encourageant nos concitoyens à rester chez eux et à rendre visite à l’oncle Henri, plutôt que d’aller batifoler à l’autre bout de la planète, avec les risques que cela comporte, à l’aller comme au retour.

Mais dans ce cas, pourquoi multiplier les contraintes et les tracas administratifs, alors qu’on pourrait annoncer la couleur ? Les Français ne sont pas débiles. Ils comprendront très bien cet ardent devoir patriotique.

Car la profession vit de plus en plus mal cette espèce de douche écossaise qui consiste à dire un jour que les frontières sont ouvertes et les Français libres de voyager et de réserver leurs vacances et le lendemain de resserrer encore le tamis de la raquette.

Messieurs les politiques, un peu de courage et de cohérence, svp !

Quel est votre avis sur les PCR ? Sont-ils déterminants ou pas dans le choix d'une destination ?

Votre avis nous intéresse. Pensez-vous que les Français pourraient faire le choix de leur destination en fonction de nouveaux critères comme les PCR obligatoires ? Cela peut-il influer les comportements des voyageurs ?

Exprimez-vous ci-dessous et laissez-nous vos commentaires.

Jean Da Luz L'éditorial de Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email


Lu 59601 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Pierre le 10/05/2021 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui c’est dissuasif et c’est bien pire que l’année dernière , le voyage a l’étranger est toujours au point mort et ne voit pas la sortie du tunnel . J’espère seulement que les entreprises du voyage arriveront à faire comprendre au gouvernement que nous ne vivons pas avec des terrasses et du click and collect et que les aides doivent perdurer tant que la situation ne s’améliore pas car elle ne s’améliore pas pour le moment d’autant que l’on se demande pourquoi ces aides sont souvent bloquées pour beaucoup d’agences !

2.Posté par durand le 10/05/2021 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est il possible d'arrêter de tacler sans cesse ce gouvernement qui marche sur des oeufs depuis plus d'un an.

Vous pouvez aussi rappeler dans votre article la chance que nous avons en France d'avoir une médecine gratuite
ainsi les tests PCR contrairement aux autre pays , avec des prix prohibitifs comme vous le soulignez dans votre article !
Merci les journalistes de rester un peu plus positifs !

3.Posté par Jean-Pierre SAUVAGE le 10/05/2021 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean
Eh oui il ne faut pas penser que le ciel est de nouveau grand ouvert.il suffit de lire le decret 2020-1310 du 29 octobre 2020 ainsi que la circulaire 6248 du 22 février 2021 edictée par le Premier Ministre pour s'en convaincre

Et pour faire bon poids dans les restrictions le dernier NOTAM du transport aérien élargissant la liste des pays a forte circulation du virus comprenant l'Afrique du sud ,l'Argentine, e Bangladesh, le Chili, le Brésil ,les EAU, le Qatar ,le Népal, le Pakistan ,le Sri Lanka et la Turquie restreignant d'autant plus les horizons de voyage

Alors la solution tonton Henri ou le bungalow camping dans le Périgord ou autres régions semble avoir beaucoup d'adaptes potentiels pour cet été

Au grand plaisir de nos autorités touristiques

Amicalement

Jean-Pierre Sauvage
Président
BAR France

4.Posté par Sofdel le 10/05/2021 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ceux qui voyagent souvent, ce qui est mon cas, les PCR sont un cauchemar douloureux et ruineux. Vous pensez qu'il s'agit d une manipulation à but économique de L état français et moi aussi mais la majorité des français est encore persuadée que tout cela est pour son bien. Et si (lorsque?) le test anal en provenance de Chine, s imposait, elle le croirait encore !
Au lieu de chercher à "faire avec", les professionnels du tourisme devraient lutter par tous les moyens contre ces tests aussi peu fiables qu intrusifs et coûteux. En commençant par informer les candidats au voyage de l existence de PCR oropharyngés (dans la gorge) et même depuis peu dans certains labos, de PCR SALIVAIRES.
Tout aussi coûteux ils sont cependant une solution beaucoup plus confortable pour qui ne supporte plus de se faire torturer à chaque passage de frontière !!!
Le pas suivant doit être de demander la généralisation de L autotest. Par quelle aberration est il mis en œuvre dans les lycées et pas encore aux frontières ? Il est temps de rendre aux citoyens la maîtrise de la gestion de leur santé et de leur corps !!!

5.Posté par Thire le 10/05/2021 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non seulement c est hyper dissuasif mais en plus d aucune utilité
Tu peux être négatif a un instant T et positif quelques heures après
Si le but est de protéger le pays il faut fermer totalement les frontières comme en Asie mais si l on souhaite ouvrir la libre circulation le test pcr est inutile car il n apporte aucune garantie

6.Posté par Alain D le 10/05/2021 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il convient de regarder les choses en face : UE oui ce sera envisageable avec des risques de refermeture au cas par cas, mais les tests PCR sont gérables à des couts variables, hors UE, le Maghreb c'est instable avec un Maroc fermé (test PCR sans problème a condition de payer 700 Dh), Tunisie, la situation n'est pas bonne au plan sanitaire, Algérie bouclée à double tour... Restent quelques pays d'AmSud et Centrale, dans des situations plus ou moins catastrophiques au plan hospitalier (hors Chili / Argentine qui restent bouclés). et Asie / Océanie autant en rêver que de promouvoir qq chose.. de fait, la seule question qui devrait se poser est : dois je prendre l'initiative meme si je suis "jeune" et sain, pas vraiment à risques de "faire prendre des risques à ceux chez qui je m'invite"? Le voyage c'est avant tout le respect, le partage ... et donc pas des miasmes du virus.. autant faire preuve de sagesse et de modestie, les selfies attendront.

7.Posté par Michelle le 10/05/2021 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons été arrêtés à l entrée du tunnel du Frejus côté italien car après être allé rapidement à un enterrement familial à Turin ( durée 48h) et bien qu'ayant fait un test antigenique à l aller et ayant en notre 2ème dose de Pfizer il y a plus d un mois, nous n avons pu matériellement faire un test pcr avant notre retour. Total 135x2 € et encore nous avons pu rentrer, les italiens étaient refoulés. En Italie tous les magasins sont ouverts et on peut aller au restaurant en terrasse jusqu'à 22h. Ils ont moins de cas que nous et portent le masque consciencieusement contrairement à ce que je vois dans ma ville à Annecy. Ce gouvernement a géré cette crise d une manière idiote, ils se sont limiter à distribuer de l argent dont on ne connaît pas la provenance et qu il va falloir rembourser. En Italie ils ont eu beaucoup beaucoup moins mais ils travaillent et sont plus joyeux que nous. J espère vraiment que ce gouvernement ne sera plus là en 2022

8.Posté par Isabelle le 10/05/2021 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le test Pcr est une aberration. Il ne sert absolument à rien . Je viens de le faire pour repartir en France depuis l’Espagne mercredi . D’ici mercredi je peux très bien être malade …
Alors que si j’utilise l’auto test juste avant mon départ (si jai des doutes) je suis certaine de ne pas contaminer les autres ….
Je pense que les autorités n’ont pas confiance étant donné que ce test n’est pas nominatif mais on pourrait envisager de le refaire en présence des autorités .
Nous naviguons à vue c’est une véritable catastrophe . C’est vrai que notre gouvernement veut nous garder en France . Pourquoi ? Faire marcher l’économie de notre pays ? Mais les étrangers ne vont pas venir ?? On ne sait pas .

9.Posté par Martine Chesnais le 10/05/2021 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il vaut mieux ne pas partir
Et puis a l étranger ce sera des prix sur place exorbitant

10.Posté par Nico le 10/05/2021 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils maintiennent le pcr pour dissuader de partir oui! Car d'autres moyen de dépistage sont tout aussi (peu) fiable comme le pcr et ils ne veulent pas l'utiliser. Ils savent que le pcr est douloureux et dangereux.

11.Posté par Kauriol le 10/05/2021 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est inadmissible. Je n'ai pas vu ma fille qui vit et travaille à Londres depuis trop longtemps à cause de leur bêtise

12.Posté par midel62 le 10/05/2021 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un scandale de plus dans la gestion de cette Covid.
Depuis les tests PCR, il y a eu une évolution avec les tests antigeniques et les auto tests rapides avec résultat en 15 mn. Et depuis que j'ai été hospitalisé en Espagne, j'ai decouvert le test sur une goutte de sang avec le résultat en une minute.
Si le gouvernement persiste à exiger le test PCR c'est bien pour engraisser les laboratoires.

13.Posté par dacher le 18/05/2021 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est vrai que nous disons que la secu francaise a du mal mais lorsque l'on voit 2 test pcr pour partir revient a combien a la secu 2 vaccinations par personne revient encore a combien et une partie des tests pcr retour rembourse ca coute encore combien , moi je pense que des lors que nous sommes vaccines le test pcr n'a pas d'utilite , ou allors si il faut faire tous cela autant fermer les frontieres car des gens peuvent peut etre se payer un petit voyage au bout du confinement mais la test retour pour 2 il faut compter 250 euros des fois ca revient a une place de pllus donc il faut arreter les conneries

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias