Nos bureaux sont fermés du 02/08 au 22/08. Retour de la newsletter quotidienne le 23/08/2021. Bel été !
TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Transavia : pourquoi les pilotes « historiques » ne croient pas à la croissance de la compagnie

Les pilotes du SPL déposent un préavis de grève



Chez Transavia France, deux préavis de grève courent en cette rentrée 2019. Certains pilotes, présents depuis le début de l’aventure en 2007, déplorent la main mise des syndicats d’Air France sur leur avenir et remettent en cause la croissance prévue de la compagnie.


Rédigé par le Jeudi 29 Août 2019

Le SPL remet en cause la croissance annoncée de la compagnie ces prochaines années © Transavia France
Le SPL remet en cause la croissance annoncée de la compagnie ces prochaines années © Transavia France
A compter du 1er septembre 2019, et ce jusqu’au 15 octobre, une petite partie des pilotes de Transavia, que l’on pourrait qualifier d’« historiques » de la compagnie, a posé un préavis de grève via le syndicat des pilotes de ligne, le SPL.

Alors que le transporteur low cost du groupe Air France-KLM enregistre ces dernières années de bons résultats commerciaux et se développe à une vitesse soutenue, ces pilotes estiment être laissés pour compte.

Pour eux, la main-mise du puissant syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) d’Air France est totale sur la gestion de la compagnie et de son avenir.

« Depuis sa création, la compagnie est bloquée par le SNPL Air France : 4 avions, 11, 14 puis 40.

Benjamin Smith veut développer Transavia certes, mais en échange le SNPL veut prendre le contrôle total de l’entreprise »
, estime Cyril Froment, pilote depuis la création de Transavia en 2007 et délégué syndical du SPL (Syndicat des Pilotes de Ligne).

« Le SNPL décide à notre place »

En cause, surtout : le projet de développement sans limite de la low cost (et donc la fin du cloisonnement de sa flotte à 40 appareils), validé à 78% par le SNPL Air France lors d’un référendum le 31 juillet dernier.

« Il s’agit encore une fois d’impérialisme de la part du SNPL Air France. Ce nouveau périmètre a été décidé sans nous consulter, c’est le SNPL AF qui décide pour les pilotes de Transavia. Il n’y a aucun syndicat Transavia autour de la table, et on laisse les autres décider à notre place », s’énerve Cyril Froment.

Pour ce dernier, le projet d’accord est ainsi « loin d’être signé ». « La direction a du mal à le rendre légal car un syndicat extérieur a négocié pour une entreprise qui n’est pas la sienne.

L’entreprise est née il y a 12 ans, elle a des syndicats représentatifs, on ne comprend pas pourquoi on nous confisque le dialogue »
, explique-t-il aussi.

Une version contestée par la direction, qui indique avoir organisé des « réunions d’information » et fait valoir la validité des accords « en cours de finalisation ».

« La négociation d’un accord de Groupe est permise par la loi du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, dite loi Travail ou loi El Khomri. L’ensemble des pilotes de Transavia est représenté dans les négociations au travers des syndicats représentatifs », se justifie la direction dans un communiqué.

Une croissance impossible ?

Plus globalement, le SPL remet en cause la croissance annoncée de la compagnie ces prochaines années.

« Plus de 40 avions d’accord, mais ce n’est pas possible dans les conditions actuelles : nous n’avons pas assez de formateurs, nous devons déjà affréter des avions à cause du manque de personnel… Il nous est impossible d’accueillir de nouveaux appareils avant 2021 », estime le représentant du SPL.

Il ajoute : « nous voulons être une entreprise normale qui puisse se développer et recruter par ses propres moyens, libérée de toutes ces contraintes extérieures ».

Un avis partagé par certains autres syndicats, et notamment la CGT PNC, qui, en plus d’avoir déposé un préavis de grève courant du 16 août au 5 janvier inclus, met aussi avant le manque de consultation de la direction sur l’avenir de la compagnie et des conditions de travail qui se dégradent.

De son côté, la direction dit « regretter ces appels à la grève alors que les discussions sur le développement de Transavia France ont déjà abouti à des avancées significatives pour tous les pilotes », à savoir des augmentations de rémunération, ainsi que la création d’emplois.

Si, d’après la direction, le SPL ne représente qu’une quinzaine de pilotes sur 350, le syndicat estime lui porter la voix de 30% des pilotes de Transavia.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 13862 fois

Tags : SNPL, SPL, Transavia
Notez

Commentaires

1.Posté par dg le 30/08/2019 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour ces infos sur Transavia. Je suis de près car je pars en septembre en vacances.....

2.Posté par Jc le 30/08/2019 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut être historique dans la mémoire et publier l’histoire ...N’oublions pas que Transavia assoit la totalité de sa croissance sur Orly en utilisant les slots d Air France , donc oui Transavia est une entreprise normale qui ne peut se développer qu’avec le concours de sa maison mère Air France

3.Posté par Fred158 le 30/08/2019 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout d’abord Transavia a perdu de l’argent pendant 10 ans et c’est Air France qui a renfloué.
Donc on ne mord pas la main qui vous a nourri.

Et si les conditions des pilotes de Transavia sont si bonnes c’est parce que le SNPL Air France a fait pression au début pour que Transavia ne soit pas une compagnie qui paie ses pilotes au rabais.
Et je rappelle qu’au lancement de la compagnie il y avait des pilotes Transavia et des pilotes Air France en provenance du secteur 737 qui venait de fermer à Air France. Et que ce sont ces pilotes Air France qui ont permis aux pilotes Transavia d’avoir leurs conditions actuelles (meilleures qu’a Air France)

Donc les pilotes historiques n’ont pas trop la reconnaissance du ventre.
Ils sont 80, les Air France 300 chez Transavia
Leurs propos démagogiques sont à vomir.
Le beurre, l’argent du beurre, et le c.. de la fermière...

4.Posté par Guerin le 30/08/2019 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne conteste pas le droit de grève.
Maintenant pensons un peu aux voyageurs de septembre : quand vont-ils être informés ? La veille ? Surtout lorsqu’il y a une correspondance derrière.
Faites un effort : prévenez au plus vite pour permettre l’étude d’un autre trajet.
Merci

5.Posté par Marcel le 30/08/2019 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est vrai que sans AF ,Transavia serait déjà morte au vu de ses résultats pendant 8 ans!A la direction de Transavia il n y a plus que du staff ayant travaillé chez AF c est pas pour ça que le staff TO d origine a fait grève.
Bon en tous les cas on va enfin pouvoir juger Nathalie Stubler dans la gestion de cette crise.L ete a déjà été bien compliqué avec des problèmes d equipage,d avion ce qui a entraîné un nombre annulation de vol très important .Pas beaucoup d articles sur cette gestion semblable a celle de Ryanair.
Quand à la croissance il faudrait déjà trouver des pilotes et envisager d autres bases puisqu il n y a plus de créneaux à ORY.

6.Posté par JF LB le 30/08/2019 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fred158 peut-être mais un accord purement Transavia ne devrait pas être négocié au niveau groupe. On n'est pas loin du délit d'entrave, loi travail ou pas.

7.Posté par jfg le 31/08/2019 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
avons annule reservation hotel santorin
partir et surtout revenir ne se joue pas a dés
cet appel a la greve c'est nous faire fuir vers les autres compagnies
regarder la SNCF$on prend si c'est fiable

8.Posté par Icebob le 31/08/2019 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les historique (hystériques) qui appellent à la grève ne ralent que parce qu’avec les accord sur la table, les plus jeunes historiques seront payés autant que les plus anciens... summum de l’égoïsme...
personnellement, je n’hésiterai pas à les remplacer pour effectuer leurs vols... mais bon, leur avidité financière aura raison de leur soi disante envie de grève...

9.Posté par TRANSAVIA le 18/09/2019 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah ah ah les pilotes qui oublient toujours vite, très vite et qui ne pensent qu'à eux et à leur petite promotion....
La création de transavia s'est fait dans l'urgence et la précipitation.....quelques jeunes pilotes bien nés ou quelques vieux "rezoteurs" ou francs maçons ont tous intégré transavia à ses début(pas les meilleurs comme d'hab mais c'est pas ce qui compte en France)......pas de sélections: Rien ou si peu et puis ensuite on a commençé a faire des sélections, des évaluations et enfin les fameuses passerelles AIR FRANCE ou la même le mec avec 8000 heures de 737 ne pouvait même plus aller....cette compagnie à perdu de l'argent pendant 10 ans, fait mourir toutes les compagnies charter Françaises indépendantes et maintenant le noyau dur voudrait sans doute aller directement pilotes les gros navions d'AF...?????

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias