TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Voyage de groupes : la sortie de crise viendra-t-elle du BtoC ?

De nombreux reports sur 2022



A l’arrêt, l’activité des groupistes est suspendue à la réouverture des frontières, mais aussi au bon vouloir des comités d’entreprises et de la reprise des services groupes des agences de voyages. Le BtoC retrouve des couleurs. Mais à quand la véritable sortie de crise ?


Rédigé par le Jeudi 9 Septembre 2021

Groupe Géovisions (Evasion & Découverte, réseau Géovisions) reporte le long-courrier vers l’Europe et affrète, en 2022, un yacht de 19 cabines, en Croatie. - DR : Evasion & Découverte
Groupe Géovisions (Evasion & Découverte, réseau Géovisions) reporte le long-courrier vers l’Europe et affrète, en 2022, un yacht de 19 cabines, en Croatie. - DR : Evasion & Découverte
Pays en vert, orange, rouge… le redémarrage du voyage de groupes reste, lui aussi, cantonné à l’ouverture ou la fermeture des frontières.

« L’activité est très calme. En 2021, on est encore sur des demandes de report », observe Anthony Borie, directeur d’Evidenzia.

Nous n’avons pas de visibilité. Il y a pleins d’incertitudes sur les destinations qui vont rouvrir, sur les protocoles adoptés. Les comités d’entreprise n’ont pas envie de s’engager, de prendre la responsabilité de faire partir ou non leurs salariés, poursuit-il. Quelques clients nous confient des projets, mais ce sont ceux qui nous connaissent déjà. »

Le constat n’est pas plus rose du côté d’Altis Voyages. « Nous sommes toujours plus ou moins à l’arrêt. Sur mon exercice, qui s’est terminé fin juin, on a perdu 95% du chiffre d’affaires, constate Yann Hervy, directeur. Notre activité est tournée vers l’Amérique du Nord. Les Etats-Unis sont l’un de nos plus gros marchés et n’ouvrent toujours pas. »

L’ouverture du Canada est évidemment une bonne nouvelle pour ce groupiste. « Mais avec des restrictions au niveau de la taille des groupes, limités à 40 personnes », regrette Yann Hervy.

Chez Evasion & Découverte, groupiste BtoB, les collaborateurs travaillent actuellement trois heures par jour. « Il n’y a pas vraiment d’activité, certains services groupes n’ont pas rouvert », constate Nicolas d’Hyèvres, directeur. La porte de sortie se trouve du côté de sa marque BtoC, Geovisions , qui a retrouvé un tiers de l’activité de 2019.

A quand la « vraie » reprise ?

2022, sera-t-elle l’année de la reprise ? « Si les voyants sont au vert, tous nos clients reporteront sur 2022. Cependant, 2019 était une année exceptionnelle. On ne renouera pas avec les chiffres de cette année-là avant 2023, voire 2024 », prédit Anthony Borie, d’Evidenzia.

« Beaucoup de reports ont été programmés à 2022. Mais on n’a pas plus de visibilité. 2022 sera un début de reprise. Si on réalise 50% de notre CA, ce sera bien », selon le directeur d’Altis Voyages, Yann Hervy. Et d’ajouter que proposer des voyages de groupes peut être un avantage : « Pour les voyageurs, passer par leur comité d’entreprise est rassurant par rapport à un achat en-ligne », affirme-t-il.

« La reprise passera par l’Europe et se confirmera en 2022 », avance Nicolas d’Hyèvres. « Le long-courrier, je n’y crois pas avant fin 2022. »

C’est pourquoi le tour-opérateur reporte le long-courrier vers l’Europe et affrète, en 2022, un yacht de 19 cabines, en Croatie. Et ça marche ! « Nous avons travaillé sur de nouveaux produits. La destination est sûre, elle n’a jamais fermé », précise le directeur d’Evasion & Découverte et Geovisions.

Le TO a également pris des engagements sur la Laponie au départ de l’aéroport de Vatry (Marne) et vers la Corse au départ d’Albert-Picardie (30km d’Amiens) et de Vatry.

« Proposer ses produits a été une vraie aubaine pour la sortie de crise ! », affirme Nicolas d’Hyèvres pour qui le voyage de groupes sera « le levier de la reprise ». Sans cela, il aurait dû procéder à de nombreuses annulations.

Vaccination : «J’attends que cela soit imposé en France. »

Quid du pass sanitaire ? « La vaccination n’est pas un frein, mais limite les départs, car les personnes n’ayant pas reçu leurs deux doses sont encore nombreuses. Et comme les salariés ne souhaitent pas forcément informer leurs comités d’entreprises s’ils sont vaccinés ou non, cela peut ralentir l’activité », explique Yann Hervy, d’Altis Voyages.

Pour Nicolas d’Hyèvres, la vaccination est la solution : « Quand toutes les destinations accepteront le pass sanitaire, on pourra voyager sans problème. La Nouvelle-Calédonie va rendre la vaccination obligatoire, j’attends que cela soit imposé en France. »

Des recrutements en cours

Malgré le contexte, certains tour-opérateurs spécialistes du voyage de groupe ont lancé des recrutements.

A l’instar de Evidenzia. « On recrute car on a besoin d’avancer, de nouveaux projets, d’aller chercher de nouvelles parts de marché, de recruter des commerciaux qui ont un portefeuille. Ça apporte une dynamique à l’entreprise », explique Anthony Borie, le directeur.

C’est qu’il faut se tenir prêts pour le jour J !

Lu 3519 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Septembre 2021 - 09:55 Solotour sort sa nouvelle brochure groupe 2022









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias