TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Château de Boulogne, nouveau sauvetage pour les Mousquetaires du patrimoine

Le crowdfunding patrimonial est à la base de l’action des Dartagnans



Le rachat et la réhabilitation du château de Boulogne, dans l’Oise, est une nouvelle illustration de l’action efficace de l’équipe de Dartagnans et des 6 000 contributeurs à l’opération de sauvetage de cette folie architecturale du XIXe.


Rédigé par le Mardi 21 Juin 2022

Le Château de Boulogne ne s'est pas remis des bombardements de la Grande Guerre (©Dartagnans)
Le Château de Boulogne ne s'est pas remis des bombardements de la Grande Guerre (©Dartagnans)
L’histoire est jolie : un riche bourgeois d'origine belge, Charles de Boulogne, achète un titre de Comte vers la fin du XIXe siècle quand tout était à vendre.

Il fait construire à Boulogne-la-Grasse, sur les vestiges du château de la famille de Lancry, une forteresse haute en couleurs, véritable folie architecturale tout droit sortie de son imaginaire avec moults sculptures de saints, de mascarons de gargouilles, un mélange d’inspirations gothiques, de motifs romans, de références arthuriennes et d’inscriptions latines...

Il vivra des heures glorieuses sous le Second Empire et le début de la République jusqu’au affres de la Grande Guerre. Proche du front, à 40 km d’Amiens, il servira de base arrière à l’armée française et recevra à ce titre tous les hauts dignitaires de passage, de Joffre à Poincarré en passant par le roi de Belgique en personne, Albert 1er.

L’intensité des combats de la fin de la guerre ne va pas l’épargner. Le village de Boulogne-la-Grasse et son château sont victimes d’intenses bombardements dont ils ne se remettront jamais vraiment, ni l’un, ni l’autre.

Lire aussi : Hauts-de-France : un bilan positif et optimiste pour les vacances de printemps

Tombé à l’abandon, ses propriétaires successifs tenteront bien pendant 25 ans de le rendre à nouveau habitable, mais les cicatrices de la Première guerre mondiale sont encore béantes. Aujourd’hui, il fait largement figure de ruine dans le paysage.

Jamais trois sans quatre, les Dartagnans repartent à la bataille

Le château de la Mothe Chandeniers, le 1er projet des Dartagnans (©Dartagnans)
Le château de la Mothe Chandeniers, le 1er projet des Dartagnans (©Dartagnans)
Après les aventures plutôt réussies du château de la Mothe Chandeniers (Vienne), de l'Ebaupinay (Deux-Sèvres) et de Vibrac (Charente), Dartagnans a jeté son dévolu sur le château de Boulogne pour le faire revivre.

Il faut lever 500 000 euros pour l’acheter et encore au moins autant pour le mettre en sécurité, lui redonner fière allure et organiser un parcours de visite scénarisé tout en créant une série d’écolodges pour séjourner sur le domaine.

D’ores et déjà, près de 6 000 contributeurs de 57 pays différents ont rejoint la plateforme de crowfunding autour du projet. Copropriétaires, ils apportent les premiers 620 000 euros en attendant la deuxième campagne de levée de fonds.

Un potentiel considérable de visites internationales sur le site

Les co-châtelains de nationalités très différentes sont les premiers visiteurs des sites sauvés (©Dartagnans)
Les co-châtelains de nationalités très différentes sont les premiers visiteurs des sites sauvés (©Dartagnans)
Au-delà de cette belle aventure patrimoniale, que ne renierait pas Stéphane Bern, il y a des développements touristiques indéniables. Les co-châtelains sont naturellement invités à participer aux travaux dans la mesure de leurs moyens et à venir en famille rendre visite à leur co-domaine.

57 nationalités qui se pressent autour de ses tours, de ses dépendances et du corps principal du bâtiment, c’est un potentiel de visite extraordinaire en si peu de temps pour un monument sorti de l’oubli.

L’équipe de Dartagnans le décrit avec humour comme un hybride entre le château de la Belle au Bois Dormant et le palais idéal du Facteur Cheval. Le dimanche 10 juillet prochain de 10h à 17h, le maire de Boulogne-la-Grasse, le gardien du Château et l'équipe de Dartagnans vont accueillir exceptionnellement les 300 néo-châtelains qui ont répondu à l’appel de la Journée Portes Ouvertes.

Tout le monde est invité à les rejoindre et pourquoi pas à signer sur place une souscription pour posséder quelques arpents de terre ou une tourelle du château !

Depuis 2018, les initiatives lancées par Dartagnans ont sauvé 3 monuments historiques et permis d’investir plus de 6,5 millions dans les programmes de restauration et d’animation, grâce à 40 000 actionnaires répartis dans 125 pays du monde entier.

Lire aussi : Futuroscopie - Tourisme : le poids de la culture individuelle

Lu 768 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Juillet 2022 - 17:21 Etude : Les Français ont besoin de décompresser !













































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias