TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Entretien professionnel : 4 conseils pour en faire un levier d'engagement

30 juin 2021 première échéance de contrôle



Obligatoire et individuel, l’entretien professionnel a pour objectif de créer un temps d’échange entre le salarié et son employeur sur ses perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualification et d’emploi. Chaque employé bénéficie, quels que soient son contrat et la taille de l’entreprise, de cet échange tous les deux et six ans. Comment bien mener l’entretien professionnel ? Comment faire de ce moment une opportunité d'engagement et de fidélisation des collaborateurs ?


Rédigé par le Jeudi 10 Juin 2021

1- Faites simple !

L’entretien professionnel est une obligation légale depuis 2014. La date butoir pour les réaliser initialement fixée en 2020, a été décalée par ordonnance au 30 juin 2021. - Depositphotos
L’entretien professionnel est une obligation légale depuis 2014. La date butoir pour les réaliser initialement fixée en 2020, a été décalée par ordonnance au 30 juin 2021. - Depositphotos
Outil RH indispensable, l’entretien professionnel permet d’officialiser les échanges entre le salarié et sa direction.

C’est aussi un exercice imposé par la loi du 5 mars 2014 ! Il concerne tous les employés qui ont deux ans d’ancienneté dans l’entreprise, peu importe la nature de leur contrat de travail.

Faire l’impasse sur cet entretien pourrait constituer une faute pour l’employeur. Il pourrait être sanctionné en abondant le Compte personnel de formation (CPF) d’un montant de 3 000€ pour un salarié à temps complet ou à temps partiel.

Alors pour être bien dans les clous et être efficace, il vous faudra remplir attentivement les trames de l'entretien professionnel. Sur son site, le ministère du travail, de l'emploi et de l'insertion met un document type à disposition. Ainsi que sur le site d’Elevo, plateforme de management de la performance et des talents : trame entretien professionnel des 2 ans et trame entretien professionnel des 6 ans.

« Elles doivent être facilement accessibles, claires et ne pas laisser planer de doutes sur la marche à suivre », précise le « Le Guide de l'entretien professionnel 2021 », réalisé par Elevo.

2- Soignez le format et l'outil que vous allez utiliser

Outre l’obligation légale, l’entretien professionnel est un véritable outil managérial stratégique. Il permet d’aborder les perspectives d'évolution professionnelle et non d’évaluer le travail du salarié, qui lui est effectué dans le cadre de son entretien annuel.

Selon une étude réalisée, en 2016, par AGEFOS PME, 86% des salariés se disent favorables à l’entretien professionnel tous les 2 ans.

« De plus en plus d'entreprises se dotent d'outils pensés spécifiquement pour l'usage des salariés, en automatisant l'administration et l'analyse des entretiens », note la plateforme de management de la performance et des talents, Elevo.

Le bénéfice ? « Leur permettent de prendre le temps de se concentrer sur ce qui va faire de cet échange une vraie réussite : engager un échange constructif et de fond », remarque-t-on chez Elevo.

Exit alors le tableau Excel, on mise sur des outils intuitifs. Et mettez-vous à leur place pour mieux cerner leurs priorités et ce qu'ils attendent de ce rendez-vous.

3- Communiquez clairement les enjeux en interne

L'objectif affiché de l'entretien professionnel est de mettre en adéquation les objectifs du salarié en matière d'évolution professionnelle avec la stratégie de l'entreprise.

La question de la carrière et de sa construction est cruciale pour les entreprises, car il s'agit d'un véritable levier de performance.

Pour dresser un bilan du parcours professionnel, poser aux salariés quelques questions sur ses rôles/métiers avant son arrivée dans l'entreprise et sur son évolution, depuis son intégration, sont très riches d'enseignements.

Elles peuvent entraîner des échanges très instructifs sur ces aspects fondamentaux de l'évolution professionnelle.

4- Faites suivre les entretiens d'actions concrètes

Employeur, capitalisez sur une relation construite avec vos salariés ! Au risque qu’ils se désengagent.

Par exemple : si vous leur demander quels sont leurs souhaits de formations, cet intérêt doit avoir du sens ! Considérez leurs envies.

Et si vous ne pouvez y répondre favorablement, alors il faudra toujours leur expliquer pourquoi… et, dans la mesure du possible, proposer une alternative !

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2104 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus











































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias