TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





France : les hôteliers appellent Airbnb à respecter la loi

Suite aux propos de M. Marill le directeur général d'Airbnb France


Rédigé par La Rédaction le Mardi 14 Novembre 2017

Les hôteliers sont montés au créneau, afin de répondre à l'interview du directeur général d'Airbnb France, ils en appellent à l'Etat Français afin de faire respecter la loi, notamment concernant le contrôle des nuitées et la fiscalisation de la plateforme américaine.



Selon les deux instances Airbnb "aurait payé 92 944 euros d'impôts sur les sociétés au fisc français en 2016- Capture écran du site Airbnb
Selon les deux instances Airbnb "aurait payé 92 944 euros d'impôts sur les sociétés au fisc français en 2016- Capture écran du site Airbnb
Les hôteliers ont tenu à répondre aux propos du directeur général Airbnb France, M. Marill a déclaré sur l'antenne de France Inter ce mardi 14 novembre 2017, "on va bloquer, dans les quatre arrondissements centraux de Paris, le nombre de nuitées à 120".

Ainsi, le Groupement National des Indépendants de l'hôtellerie et restauration (GNI), et l'AhTop (Association pour un Hébergement et un Tourisme Professionnels) demandent à la société américaine de respecter la loi, et ne pas seulement limiter ce contrôle à 4 arrondissements, mais à l'ensemble de la ville de Paris.

La loi n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique stipule selon le site internet de la Direction Générale des Entreprises que "Les plateformes intermédiaires auront l’obligation de décompter le nombre de jours de location des résidences principales.

S’il s’avérait que la location dépasse les 120 jours annuels autorisés, l’annonce serait suspendue."

Les deux instances interpellent aussi les pouvoirs publics, sur la fluctuation ou l'exonération de la collecte de la taxe de séjour par Airbnb auprès de ses voyageurs, mais aussi sur l'optimisation fiscale de la plateforme de location.

"Dès lors, il nous paraissait utile de remettre ses propos dans leurs contextes, notamment législatifs, déclare le GNI et AhTop au nom des professionnels qu'ils représentent.

Par ailleurs, il est temps que les pouvoirs publics fassent respecter la loi en vigueur et que de nouvelles mesures viennent mettre fin aux distorsions de concurrence dont bénéficie encore et toujours ce type de plateforme de location.

Nous enjoignons les décideurs politiques, ministres, sénateurs à mettre ces grandes multinationales délocalisées face à leurs obligations légales et à strictement respecter les lois de la République.
"

La guerre semble ouverte entre les hôteliers français et l'application de location entre particuliers.


Lu 1354 fois

Notez


1.Posté par David le 14/11/2017 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cessez les guéguerres de concurrence. Airbnb a révolutionné le tourisme et est plébiscité par des millions de citoyens : inutile de se battre contre cela. L'hôtellerie ferait mieux de se renouveler, car elle a déjà perdu la bataille de l'opinion publique !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 17:30 Montmartre : Odalys City ouvre une 2e adresse à Paris


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com