TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Google : où en sont les requêtes autour du coronavirus et du voyage ?

L'intérêt des internautes pour le coronavirus n'a jamais été aussi forte



Après plus de deux mois d'existence médiatique et sanitaire, le coronavirus chamboule non seulement les ventes de voyages en agences, mais pas seulement. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou encore le web mondial, l'ensemble des sujets tourne autour de la pandémie qui pourrait remettre grandement en question notre monde ultra connecté et globalisé. Une semaine après notre première étude des requêtes des internautes sur Google, que cherchent les Français ? La lueur d'espoir vient du Limousin...


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 13 Mars 2020

Au lendemain de l'allocution présidentielle ayant permis aux chaînes de télévision de réaliser des scores d'une autre époque, internet n'est pas une bulle en dehors du monde, bien au contraire.

La semaine dernière nous vous révélions, que la courbe des deux requêtes "coronavirus et "voyage" se croisent le 24 février 2020, pour se recroiser le 27 février. Et depuis cette date, notre industrie est devenue le cadet des soucis des Français surfant sur le web.

Malheureusement la semaine écoulée n'a pas amélioré les choses, bien au contraire.

Entre les mesures radicales et justifiées, prises par nos cousins italiens et la montée inexorable du nombre de cas, sans oublier l'allocution présidentielle, le Covid-19 est dans toutes les bouches, sur tous les claviers et dans toutes les requêtes.

Depuis une semaine, la courbe des recherches autour de la maladie n'a cessé d'augmenter, tout d'abord dans le monde pour atteindre son paroxysme le 10 mars 2020.

Parmi les pays les plus inquiets figurent en tête de liste inévitablement l'Italie, devant l'Espagne, l'Irlande, Portugal, le Panama, arrive en 6e position la France.

La France est le 6e pays à effectuer des recherches sur internet...

A noter que l'Irlande figure dans ce classement sans doute en raison d'un détournement de trafic de Google vers son siège européen basé à Dublin, car pour le moment les îliens n'ont recensé que 43 cas, loin des chiffres français ou italiens.

Il se peut que ce constat soit le même pour le Panama, pays réputé pour son sens de l'accueil à l'encontre des multinationales.

Pendant que la courbe épidémiologique poursuit son chemin exponentiel ou presque dans nos contrées, les Français ont sollicité Google afin de connaître prioritairement... les symptômes.

La psychose est entrée dans un nouveau stade, alors que les médias étaient pendant un long moment critiqué par la population pour son comportement anxiogène, les requêtes des internautes démontrent que le coronavirus est au cœur de leur préoccupation.

Parmi les recherches connexes, les plus importantes progressions sont "discours macron coronavirus" devant "tom hanks coronavirus" puis "garde d'enfant coronavirus", "chômage partiel coronavirus procedure" et une multitude d'autres pour faire face aux décisions du président de la République.

Et pour éviter la propagation du virus, les Français plébiscitent le lavage des mains aux masques et gels hydroalcooliques.


Pendant ce temps, le voyage perd la bataille...

Alors qu'en février 2020, le coronavirus était écrasé à plat de couture par les requêtes sur la thématique du voyage, en mars la donne a radicalement changé.

N'étant pas ou plus prioritaire, le tourisme est relégué très loin derrière le risque sanitaire qui se présente et c'est bien normal.

Alors qu'en début du mois des giboulées, le voyage a pu tenir la comparaison, depuis le 11 mars à 5h du matin, le Covid-19 a largement distancé tout rêve d'évasion des Français.

La courbe est sans appel, malheureusement les récentes déclarations du président disant que nous ne sommes qu'au début de l'épidémie.

Et si le tourisme est aphone, les internautes sont actuellement à la recherche d'une façon de se faire rembourser le train, en tête des progressions, devant "macron coronavirus", "fermeture station de ski coronavirus", "annulation scnf coronavirus" puis vient "europapark coronavirus".

Ce n'est pas tout, car dans la catégorie voyage de notre moteur de recherche favoris, les plus fortes progressions sont "voyage usa remboursement", "voyage etats unis", "voyage republique tcheque", "info gouv voyage" puis "voyage en russie".

Si l'ensemble du territoire français est concerné par les recherches sur internet, autour du coronavirus, c'est en Corse que la maladie écrase le plus le voyage, devant la Basse Normandie et la Lorraine, alors que l'espoir vient du Limousin.

Dans cette dernière région, les internautes privilégient le voyage au virus, une façon de s'échapper de l'actualité anxiogène ou du quotidien, toutefois la lueur est vacillante, puisque l'avance n'est que de 4 points.

Espérant que le Limousin soit un phare guidant les autres régions.

Air France connait un pic de fréquentation et les demandes de remboursement explosent

Il ne faut pas se voiler la face, le tourisme va souffrir pendant de longues semaines.

En première ligne se trouvent les agences de voyages physiques devant faire face à un afflux de clients souhaitant tous annuler, au mieux reporter, les OTA ne sont pas en reste mais parmi les acteurs les plus touchés se trouvent les compagnies aériennes.

Largement fragilisés par l'avènement des compagnies low cost, les transporteurs réguliers font face à la plus importante crise de l'histoire moderne. A l'image d'une guerre, l'ensemble des frontières se ferment. Les avions tournent à vide.

Avec la décision de Trump, de ne plus accueillir de voyageurs européens, les Français veulent être remboursés, la requête explose. Depuis une semaine, elle (remboursement billet avion usa) est en hausse de 2 350 %, loin devant "coronavirus vol avion" (+150%) et "avion italie" (+150%).

D'ailleurs à mesure que les compagnies communiquent autour des mesures et des annulations de vols, leurs sites sont de plus en plus sollicités. Ainsi, Air France après avoir connu un creux à la fin février, la requête connait une ascension fulgurante ces derniers jours, même si les requêtes associées tournent autour du remboursement.



Lufthansa, Emirates et Turkish Airlines sont dans le même cas.

Dans le même temps, Ryanair a connu une baisse des recherches depuis fin février, le volume est aussi inférieur pour Transavia ou easyJet.

Dorénavant, seul le temps nous dira qui sortira la tête de l'eau, le tourisme a été relégué au deuxième rang, espérons que cette crise ne dure pas trop et que les Français ne connaîtrons pas une crise sanitaire équivalente à celle de nos voisins italiens.

Lu 2617 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.









Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips