TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



I. Reconvertis du tourisme - Maïlys : "Au manque de motivation s’est ajouté une perte de dynamisme"

Emploi : pourquoi ont-ils quitté le tourisme pour aller voir ailleurs ?



Eprouvé(e)s, déçu(e)s, dégoûté(s)s ou tout simplement parce que la crise sanitaire a mis à l’arrêt l’industrie, ces employés ont choisi de quitter le secteur du tourisme et d'aller voir ailleurs. Qu’est-ce qui les a poussés à s’envoler vers de nouveaux horizons ? TourMaG.com lance une série de témoignages des reconvertis du tourisme. Premier volet avec Maïlys*, conseillère voyage, reconvertie dans les assurances.


Rédigé par le Lundi 5 Juillet 2021

Encouragée par la crise sanitaire, Maïlys*, conseillère voyage a choisi de quitter l'industrie du tourisme pour les assurances. - Depositphotos
Encouragée par la crise sanitaire, Maïlys*, conseillère voyage a choisi de quitter l'industrie du tourisme pour les assurances. - Depositphotos
« Ma décision de quitter le monde du tourisme a été prise au moment du premier confinement, mais avait été réfléchie et mûrie en amont.

Le monde du tourisme avait changé à mes yeux, notamment avec le recul de l'intérêt des clients : une vente d'un voyage ne se résume plus qu'à un prix et non aux conseils.

Je ne voyais plus ma valeur ajoutée, les échanges étant uniquement orientés sur le tarif, la négociation vis-à-vis d'un site Internet…

Le manque de reconnaissance des clients, le sentiment d'être utilisée par eux afin d’obtenir toutes les informations nécessaires et des avis pour réserver leur voyage via un autre biais.

Les clients de confiance qui ne regardaient pas la concurrence se comptaient sur les doigts d'une main.

Au manque de motivation s’est ajoutée une perte de dynamisme, puisqu'il n'y a aucune perspective d'évolution dans une agence de voyages classique. Au mieux une montée de niveau, mais rien de bien gratifiant.

La remise en question a été totale pendant le confinement : étais-je toujours utile ? Ma mission donnait-elle un sens à ma vie ?

Et ma rémunération était bien trop basse pour me motiver et donner envie de rester, je gagnais 1 450€ nets par mois. D’autant que tout n'est qu'objectifs, chiffres, tableaux...

C'est pour toutes ces raisons que le tourisme a cessé d’être une passion. J'ai donc décidé de le quitter après 10 ans d'expérience. Je travaille désormais en tant que gestionnaire sinistre chez un assureur. »


* le prénom a été modifié.

Retrouvez tous les articles de notre série "Ils ont quitté l’industrie du tourisme" en cliquant ici.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3411 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus















































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias