TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



"L'avenir du tourisme de luxe ? L’exclusivité et l'éco-responsabilité" 🔑

Au niveau mondial, les ventes de voyages de luxe auraient, selon le réseau Virtuoso, augmenté de 69 % au 1er trimestre de 2023


Selon Myriam Guyon, fondatrice et CEO de l'agence française Voyages confidentiels, les voyageurs à très fort pouvoir d'achat s’inscrivent de plus en plus dans une démarche éco-responsable.


Rédigé par le Jeudi 16 Novembre 2023

Myriam Guyon, fondatrice de Voyages Confidentiels (© Voyages confidentiels)
Myriam Guyon, fondatrice de Voyages Confidentiels (© Voyages confidentiels)
Les exigences –et l’état d’esprit- des voyageurs à très fort pouvoir d’achat ont bien changé depuis que Myriam Guyon a créé, en 2011, Voyages confidentiels, une agence spécialisée dans le voyage luxe-ultra luxe et membre du très sélect réseau Virtuoso en France.

Cette agence est installée dans un appartement discret d'un immeuble de la prestigieuse Place Vendôme à Paris, mais, depuis le départ, ses collaborateurs -une dizaine- sont à 100% en télétravail.

« Quand j’ai créé l'agence, se souvient Myriam Guyon, cela a surpris. A l'époque, le monde du voyage de luxe était encore assez guindé et regardait un peu le monde d’en haut ».

« Dans ce monde-là, on ne parlait pas encore d’expériences ». Depuis, « l’expérientiel » est devenu l’incontournable mantra du tourisme haut de gamme, au même titre que le bien-être, pas seulement physique, mais aussi mental et même spirituel.

Enfin, insiste Myriam Guyon, « depuis six ans environ, la notion d’éco-responsabilité a pris beaucoup d’importance ».

Logiquement, cela a conduit « Voyages confidentiels » à évoluer, même si, dès l'origine, cette agence positionnée luxe et ultra-luxe a organisé des voyages « très exclusifs » et ultra-personnalisés, très expérientiels et très authentiques.


"Luxe discret"

Déjeuner privé dans la vallée sacrée, au Pérou (©Voyages confidentiels)
Déjeuner privé dans la vallée sacrée, au Pérou (©Voyages confidentiels)
Aujourd'hui, l’heure n’est plus, du moins en Europe (en France, en Belgique, en Suisse) où se trouvent la plupart des clients de « Voyages confidentiels », au luxe bling-bling. L’heure est au « quiet luxury », autrement dit l'heure est au luxe discret.

Un exemple parmi d’autres : pour des clients qui avaient pourtant loué une superbe villa dans le sud du Portugal, cette agence a organisé récemment une rencontre avec des pêcheurs locaux, suivie d’une sortie en bateau pour pêcher la sardine avec eux et enfin, du partage d’un repas de sardines grillées sur la plage où une belle table avait été dressée. « Ce sont des choses d’une grande simplicité que mes clients apprécient beaucoup car ils n’y ont pas accès dans leur vie de tous les jours », souligne Myriam Guyon.

« C’est plus simple à organiser que la privatisation d’un musée -après l’heure de la fermeture- qui exigera des tas d’autorisations et de contrôles », se réjouit encore Myriam Guyon selon laquelle « en France, aucune autre agence ne va aussi loin que Voyages confidentiels dans le domaine du tourisme ultra-personnalisé, expérientiel et éco-responsable ».

« Nos clients font appel à nous, précise-t-elle, car, plus qu’un simple voyage de luxe, ils souhaitent sentir battre le cœur d’un pays, d’une culture, d’un peuple. Nos voyageurs souhaitent tisser du lien social, rencontrer ceux qui font rayonner l’art, la culture, la gastronomie et qui façonnent le monde et ce, du grand chef étoilé au pêcheur local du Portugal. ».

Ainsi, l'agence « Voyages confidentiels » connaît le succès. A ce propos, il faut croire Myriam Guyon sur parole car fidèle à la discrétion que le monde du luxe cultive volontiers, elle se garde de dévoiler le nombre de ses clients et son chiffre d’affaires. Tout au plus consent-elle à donner son panier moyen : 25000 à 30 000 euros par voyage et par personne. Ce qui en dit long sur le profil de ses clients : des hommes d’affaires, des chefs d’entreprise et quelques célébrités.

En ligne avec les objectifs de l'ONU

Selon le réseau Virtuoso, le tourisme de luxe participe à la préservation des espèces menacées (©Voyages confidentiels)
Selon le réseau Virtuoso, le tourisme de luxe participe à la préservation des espèces menacées (©Voyages confidentiels)
Les constats de Myriam Guyon sont en ligne avec les chiffres publiés par le réseau Virtuoso dont fait partie « Voyages confidentiels » et une petite demi-douzaine d’autres agences françaises.

Selon le dernier rapport de Virtuoso, les voyages de luxe et d‘ultra-luxe ont en effet le vent en poupe : au niveau mondial, les ventes auraient même augmenté de 69 % au premier trimestre de 2023 par rapport à la même période de 2019, avec, en tête des destinations plébiscitées, les Etats-Unis, l’Italie et la France.

Par ailleurs, ces voyages s’inscrivent plus que jamais dans la démarche éco-responsable qui découle des 17 objectifs adoptés à l’ONU par 193 pays dans le cadre d’un Programme de développement durable à mettre en place pour, d'ici 2030, éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous.

Aujourd'hui déjà, au niveau mondial, toujours selon le réseau Virtuoso, le tourisme de luxe représente plus de 250 000 emplois locaux et génère plus de 60 millions de dollars de retombées financières qui, via des fondations, des ONG, des entreprises, profitent directement ou indirectement aux populations locales.

Au-delà de cette manne économique, et toujours selon Virtuoso, le tourisme de luxe participe activement, sur le terrain, à la préservation et la protection de la faune, des écosystèmes mais aussi au développement économique et sociétal des pays.

Dans les faits, plus de 3 000 initiatives ont été mises en place par les acteurs du marché du tourisme de luxe, dont 50% sont dédiées à la protection de la planète, 30% à la sauvegarde des cultures locales, et 20% sont consacrées pour soutenir l’économie locale. Concrètement, selon Virtuoso, cela représente aujourd’hui 7,3 millions d’hectares protégés ainsi que des milliers d’espèces animales à l’instar du rhinocéros, de l’éléphant, de la girafe … et une contribution en compensation carbone de plus de 1,2 millions d’euros.

Acteur à part entière

Les gorilles sont un atout pour le tourisme de luxe sur lequel mise le Rwanda (©Voyages confidentiels)
Les gorilles sont un atout pour le tourisme de luxe sur lequel mise le Rwanda (©Voyages confidentiels)
Logiquement, Voyages Confidentiels s'inscrit dans cette démarche. « Au Rwanda, les rencontres privilégiées avec les gorilles sont systématiquement organisées aux côtés de vétérinaires-primatologues et une partie des revenus générés est reversée pour la sauvegarde des gorilles et l'aide aux communautés locales », raconte Myriam Guyon. A Bali, les touristes sont invités à participer à la construction de puits d’eau et d’écoles pour les habitants de l’île.

« Ainsi, poursuit la fondatrice de Voyages confidentiels, chaque voyageur devient un acteur à part entière et contribue à nourrir un modèle qui s'inscrit dans une réalité écologique et humaniste ».

LIRE AUSSI : RwandAir ouvre sa connexion Paris-Kigali

« C'est tant mieux si le Rwanda privilégie le tourisme de luxe et impose des droits d'entrée de 1500 dollars par jour et par personne pour aller voir les gorilles. Résultat, il est le seul pays où cette population de gorilles augmente », analyse encore Myriam Guyon.

« C'est tant mieux aussi, ajoute-t-elle, si le Kénya vient de doubler les droits d'entrée dans la réserve nationale du Masai Mara. Si le tourisme n'apportait plus de revenus aux populations locales, le braconnage reprendrait très vite ».

« C'est tant mieux si les revenus générés par le tourisme aident aussi les pays d'accueil à mieux protéger leur patrimoine naturel, archéologique ou architectural, cela va dans le bons sens », affirme aussi Myriam Guyon.

« Le tourisme haut de gamme est élitiste, certes. Mais, il peut être protecteur pour l'environnement et les populations locales alors que le tourisme de masse est souvent destructeur. Il n'est qu'à voir ce qui se passe à Barcelone ou à Venise ». La PDG de Voyages Confidentiels ne propose d'ailleurs plus à ses clients d'aller dans la cité de Doges, sauf en basse saison quand il n'y a personne.

Est-ce à dire que seuls les clients aisés devraient pouvoir voyager ? « Je n'ai pas dit cela, rétorque Myriam Guyon. Mais tous les voyageurs devraient s'interroger sur leurs pratiques et les conséquences qu'elles ont »


Tourisme de luxe : "Mes clients sont en effet très exigeants en ce qui concerne les retombées socio-économiques"

Pour échapper au surtourisme, Voyages confidentiels propose seulement Venise en basse saison (©Voyages Confidentiels)
Pour échapper au surtourisme, Voyages confidentiels propose seulement Venise en basse saison (©Voyages Confidentiels)
« A Voyages confidentiels, nous sommes très soucieux des conditions de travail et des rémunérations des guides, chauffeurs, cuisiniers, femmes de chambre, etc... Mes clients sont en effet très exigeants en ce qui concerne les retombées socio-économiques pour les populations locales. Ils sont prêts à payer plus, s'il le faut », constate Myriam Guyon.

Et, ajoute-t-elle, mes clients sont « attentifs » au respect de l'environnement et aux pratiques durables des hébergements qui leur sont proposés. « Malheureusement, il n'y a pas encore partout des hébergements pratiquant la Green attitude, même s'il y en a de plus en plus, y compris dans les grandes villes ».

Depuis le Covid, observe encore Myriam Guyon, « mes clients sont prêts à partir moins souvent. En contrepartie, lorsqu'ils partent, ils veulent partir plus longtemps ».

Par ailleurs, les clients de Voyages confidentiels veulent désormais voyager « davantage en famille, à plusieurs générations, notamment pour célébrer des événements comme la vente d’une société ou un départ à la retraite ».

LIRE AUSSI : Hôtellerie de luxe, la révolution du bien-être

Autre nouveauté, ces clients à très fort pouvoir d'achat qui, selon Myriam Guyon, « vivent dans monde de plus en plus brutal où tout va trop vite et qui sont souvent guettés par un burn out », sont de plus en plus demandeurs de bien-être, de séjour dans des lieux sans Wi-fi ni téléphone, de retraites silencieuses comme celles que propose un couvent au Québec, ou de cures pour apprendre à mieux gérer ses émotions comme celles qu'organise une clinique espagnole fréquentée par le gotha d'Hollywood.

Ces constats conduisent Myriam Guyon à s'interroger : « Demain, le luxe ne consistera-t-il pas à prendre soin de soi et des autres ? ».

"Marre du travel bashing !"

Voyages confidentiels se pose en championne du sur-mesure ultra-personnalisé (DR/Voyages confidentiels)
Voyages confidentiels se pose en championne du sur-mesure ultra-personnalisé (DR/Voyages confidentiels)
Pour autant, les clients de Voyages confidentiels n'ont pas l'intention d'arrêter de voyager, y compris en s'offrant des vols long courrier. « Ce sont des hommes d'affaires qui travaillent beaucoup. Ils ont besoin de prendre des vacances et de décompresser », dit-elle.

« Il y en a assez du travel bashing ! », s'insurge alors la patronne de Voyages confidentiels. « On ne parle presque jamais de l'impact sur l'environnement de l'usage des réseaux sociaux ou de la mode éphémère « extrêmement jetable » (fast fashion en anglais), un phénomène qu'incarnent des entreprises qui ont pourtant pignon sur rue. Pourtant, ils polluent tout autant sinon plus que l'industrie du voyage », dit-elle.

Et de regretter que « l'industrie du voyage soit sans cesse mise au ban des accusés alors qu'elle fait des efforts colossaux -mais méconnus- pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, acheter des avions moins gourmands en énergie, s'équiper de bateaux de croisière moins pollueurs, utiliser des moteurs moins bruyants et des carburants nouvelle génération ».

PAULA BOYER Publié par Paula Boyer Responsable rubrique LuxuryTravelMaG - TourMaG.com
Voir tous les articles de Paula Boyer
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3650 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias