TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : CWT France... faites vos jeux, rien ne va plus !

L’édito de Dominique Gobert



Rien ne va plus chez CWT… et ce n’est pas nouveau. Il semble cependant que la crise chez le spécialiste du business travel prenne encore un tour nouveau qui risque, au fur et à mesure, de devenir très dangereux.


Rédigé par le Lundi 25 Mars 2019

Chez les salariés de CWT en France, non seulement c’est la grande inquiétude, mais aussi la colère, face à des dirigeants peu visibles en ce moment et qui refusent obstinément le moindre compromis - DR : DepositPhotos, aetb
Chez les salariés de CWT en France, non seulement c’est la grande inquiétude, mais aussi la colère, face à des dirigeants peu visibles en ce moment et qui refusent obstinément le moindre compromis - DR : DepositPhotos, aetb
Socialement, tout fout le camp chez CWT France.

A tel point que très récemment, la directrice des relations sociales de l’entreprise… est partie. Enfin, partie est un euphémisme : Aude Martinet a été « amicalement invitée » à quitter son poste. (LIRE)

Et c’est très certainement dans le cadre de ce que, pudiquement, la direction générale de CWT, appelle une « réorganisation de son management en Europe », que Brigitte Nisio (LIRE) a, elle aussi, été contrainte d’aller voir ailleurs si le soleil brillait davantage.

Que l’on se rassure (?) : ceci s’est produit dans la plus grosse partie des filiales CWT en Europe !

Et l’on peut très sûrement se poser la question : le groupe CWT serait-il en graves difficultés financières, du moins en Europe ?

La case de l’Oncle Dom : CWT France... faites vos jeux, rien ne va plus !
Tiens, ça me rappelle un peu la situation de TUI France face à ses dirigeants allemands qui cherchent désespérément à se maintenir sur le marché français. Ceci en faisant fi de ses attentes et de ses spécificités et en pratiquant une politique commerciale totalement inadaptée.

En tout cas, chez les salariés de CWT en France, non seulement c’est la grande inquiétude, mais aussi la colère, face à des dirigeants peu visibles en ce moment et qui refusent obstinément le moindre compromis.

Je cite cette lettre ouverte, rédigée par la CGT et la CFTC de CWT France en février dernier : « Le summum du blocage du dialogue social a été atteint lors de la dernière négociation NAO en février.

Négociation où la direction a refusé de discuter des propositions des différentes OSR (pour ne pas dire les à balayer d'un revers de main) et a annoncé sa décision, quasiment unilatérale. »


Et depuis, la situation reste bloquée. On se demande d’ailleurs comment la filiale française continue à fonctionner, sans avoir réellement de « dirigeant » sur le terrain…

Et il semble cette fois que l’on en arrive à un point de non-retour. A l’appel de l’intersyndicale de la filiale française, la grève « illimitée » a été décidée vendredi dernier.

Pourquoi ? L’échec des négociations, dites NAO. Depuis 10 ans, indiquent les salariés, il n’y a eu aucune augmentation générale des salaires. Quant à la « prime Macron », les salariés se sont vu octroyer… une fin catégorique de non-recevoir !

Dommage, d’autant qu'ils ne demandent que « une prime de 500€ » et une certaine reconnaissance de la part de leur direction internationale pour le travail accompli.

Dans ces temps de crise, ce n’est pas demander grand-chose, quand même. A moins, bien sûr, que CWT soit dans une telle panade que même ce modique effort soit impossible.

Qui sait ?

On est au bord de la rupture, malgré la reprise des NAO dès la semaine prochaine. A condition, préviennent les syndicats, « que l’on nous propose des avancées concrètes ».

Navrant !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1367 fois

Tags : CFDT, CGT, CWT, Martinet, Nisio
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips