TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : Le Qatar est-il en train de se payer l’Europe de l'aérien ?

L’édito de Dominique Gobert



Mauvaise nouvelle, si elle se concrétise, pour nos compagnies aériennes européennes. En effet, le Qatar et l’Union Européenne viennent de trouver un accord « sur les services aériens » qui devrait, à terme, libéraliser les liaisons entre ces destinations…


Rédigé par le Vendredi 8 Février 2019

Le ciel aérien Européen s'ouvre aux compagnies du Golfe : pour le meilleur ou pour le pire ? Photo Pixabay - pas d'attribution requise
Le ciel aérien Européen s'ouvre aux compagnies du Golfe : pour le meilleur ou pour le pire ? Photo Pixabay - pas d'attribution requise
Ce n’est pas un secret : les compagnies aériennes dites « du Golfe » représentent un ennemi à abattre pour les transporteurs aériens, tant européens qu’asiatiques ou américains.

Et pourtant, c'est couillon pour eux parce que l’Union Européenne vient de conclure une sorte d’accord, pour le moment qu'avec le Qatar, qui devrait, progressivement, « libéraliser » les liaisons entre l’Europe et le Qatar.

Lequel, grâce à son hub de Doha, son service particulièrement « haut de gamme » et surtout son actionnaire aux fonds inépuisables, risque de semer un certain trouble dans le transport aérien mondial !

Certes, pour l’instant, rien n’est signé. On a juste « tapé dans la main », en attendant que le Conseil Européen donne son accord.

Quant aux pays européens, il y a fort à parier que l’ensemble va hurler haut et fort, face à cette menace clairement exprimée.

On peut d’ailleurs se demander, mais ça, c’est une digression, quelle mouche a piquée ces Commissaires Européens. N’introduisent-ils pas le loup dans la bergerie, si je puis m’exprimer ainsi ?

Et ne serait-ce pas les prémices d’un accord de ciel ouvert entre les compagnies du Golfe et l’Europe ?

Ce qui porterait un coup très rude, pour ne pas dire quasi mortel à Lufthansa ou Air France…

En revanche et comme d’habitude, les compagnies du groupe IAG (perfide Albion) ne s’entendent pas si mal que ça avec Quatar… ?

N’oublions pas qu’Air France, comme Lufthansa, sans oublier leurs homologues américaines ont toujours accusé ces compagnies de bénéficier de subventions étatiques et de leur porter une concurrence déloyale.

En outre, si le Qatar a réussi à « percer » la brèche, il est bien certain qu’à très court terme, le reste des Emirats va aussi tenter une percée… que ne pourront pas bloquer éternellement nos bons penseurs européens.

En même temps, il faut bien qu'ils fassent voler les aéroplanes qu'on leur vend !

Si j’en crois le communiqué publié par Qatar Airways, pour la compagnie, c’est déjà gagné.

Je cite : « Cet accord historique sera le premier du genre jamais conclu entre l'Union européenne et un État membre du Conseil de coopération du Golfe (CCG). Il offre un avantage concurrentiel important aux transporteurs aériens des deux parties et un cadre durable pour les opérations futures ».

Une ode à la joie reprise aussi par la Commission Européenne du transport, laquelle renchérit « Grâce à l'engagement ferme de toutes les parties, nous avons réussi à concilier nos différences et à trouver un terrain d'entente grâce à un engagement honnête et à un dialogue ouvert »

Seule inconnue, quelle est cette clause de « concurrence équitable » ? Là, c’est motus et bouche cousue mais on sait fort bien que les compagnies européennes ont toujours reproché à leurs homologues du Golfe, des subventions venues de leurs Etats respectifs, lesquels, faut-il le dire, sont « pétés de thunes » comme le dirait fort élégamment un camarade à moi.

On comprend mieux d’ailleurs pourquoi Qatar Airways a investi autant d’argent (parfois à perte) dans quelques compagnies aériennes européennes en difficulté…

Et n’oublions surtout pas que, même si cet accord, basé sur « la transparence des comptes et des subventions » prend effet, Qatar Airways pour ne citer qu’elle, reste la propriété pleine et entière de l’Etat du même nom.

Et je ne connais aucun actionnaire digne de ce nom qui ait jamais refusé de soutenir financièrement sa société. Surtout quant elle se porte comme un charme...

De plus, sur nos aéroports français par exemple, qui aura les moyens (et l’envie) de refuser l’arrivée de ces transporteurs ? Vous croyez qu’un Lyon, un Nice ou même un Bordeaux vont s’en détourner ? Je reste très dubitatif.

En revanche, pour les passagers, c’est sûrement une bonne nouvelle : indéniablement, si l’offre est plus forte, les tarifs baisseront…

Est-ce bien raisonnable ?

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 2564 fois

Notez



1.Posté par Serge13 le 08/02/2019 05:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout cas je suis bien content, et qu'ils fassent pareil avec les E.A.U.
Il n'y a pas de raisons que Air France fasse la pluie et le beau temps.
On a dit les mêmes choses lorsque le ciel européen s'est ouvert à la concurrence.
On a tout vu et tout entendu à l'époque.
A qui cela a t-il profité? Aux consommateurs.
Alors vive les accords de ciel ouvert, économiquement, ils rapportent aux villes de provinces, car voyez vous plus de 50 millions de personnes en France n'habitent pas à Paris ou IDF.
Merci

2.Posté par rikobdx le 08/02/2019 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher monsieur

avant de répandre votre fiel contre les compagnies du golfe comme le font d ailleurs air france lufthansa est consœur américaine il faut avoir la preuve de ce qu on avance
il est vrai qu en matière de soutien de son état air france est un model de vertue !!!
il faudra aussi que l on m explique comment par exemple et au hasard emirates qui fait des centaines de millions de bénéfice sans discontinuer a l exception de 2 années peut il avoir besoin de l aide son Etat
dire des contres vérités a longueur de temps ne les feront jamais devenir réalité
par ailleurs vous faite référence a british airways et je vous en remercie car l Angleterre est exactement la preuve que le discours sur ces méchantes compagnies du golfe qui veulent tout manger ne tiens pas
en effet en Angleterre les compagnies du golfe ont open bar pour les liaisons et même sur la province rien qu a londres emirates a une quinzaine de vol par jours qatar prés d une dizaine de vols par jours et malgré cela british airways se porte comme un charme
et force est de constater a chacun de vos articles que vous faites de plus en plus dans le populismes mais peut être est ce votre crédo par ce que c est dans l air du temps

3.Posté par Lecalot le 08/02/2019 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est certain que les compagnies du Golfe recruteront tous les licenciés d'AF/LH/Kl/SR/SN/AZ et tous leurs sous-traitants en Europe !!!!??? Des milliers de chômeurs dans toute l'Europe ! Bravo les fonctionnaires européens. A bas cette Europe des technocrates bruxellois qui ont un emploi sur, bien payé, et qui ne payent pas d'impôts. Non cet accord aérien est un coups bas pour toutes les compagnies européennes et aussi les aéroports européens qui verront leurs principaux clients les compagnies aériennes européennes disparaitrent et Airbus et boeing verront une grande partie de leurs compagnies nationales clientes annuler leurs commandes d'avions et là aussi chômage de masse . SANS compter sur les pertes de savoir faire technologiques que vous semblez ne pas connaitre de ces constructeurs et compagnies européennes. A vos poches contribuables européens pour permettre à ces compagnies du Golfe de piller les marchés européens sans contreparties pour les compagnies européennes car les marchés nationaux du Golfe sont minuscules et sans comparaison avec les marchés aériens de l'Europe continentale. Un vrai marché de dupe que vous paierez lourdement comme contribuables et consommateurs lorsque vous n'aurez plus le choix de votre transporteur aérien. Quelle vue basse à court terme. Apprenez un peu de géopolitique et d,'économie ! Michel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips