TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : l’Afrique du Sud pour le Cediv, la France pour TUI…

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 25 Janvier 2018

Encore une fois, ce sont les Cédiviens qui ont achevé la saison des vœux, sur une année nouvelle qui s’annonce pleine d’espoir pour l’ensemble du secteur… Même pour TUI qui sort la gross artillerie !



Adriana Minchella, entourée de son Conseil d'administration, a dévoilé la destination 2018 du prochain Convenctour : l'Afrique du Sud /photo JDL
Adriana Minchella, entourée de son Conseil d'administration, a dévoilé la destination 2018 du prochain Convenctour : l'Afrique du Sud /photo JDL
J’ai toujours eu un faible (et ceux qui vont me traiter de poujadistes, je m’en cogne) pour cette association de petits indépendants, malins, bordéliques parfois, professionnels sur le bout des ongles et qui ne s’embarrassent pas trop des conventions établies.

Petit à petit, ils auront réussi à devenir des distributeurs quasi incontournables de la part de la majorité des voyagistes en France.

La plupart d’entre eux étaient d’ailleurs présents à cette soirée des vœux, toujours sympa et sans prétention. Sans oublier non plus les transporteurs aériens, lesquels n’ont absolument pas causé « surcharge GDS » …

Air France a bien fait de venir aussi, puisque mon ami Zoran Jelkic, Directeur Général France d'Air France - KLM aura eu ainsi la grande surprise de découvrir que c’était sa compagnie qui allait avoir l’honneur (et l’avantage) de transporter les futurs participants de la convention cédivienne en Afrique du Sud en juin prochain.

Et, beau joueur, Zoran en profitait pour annoncer que ce serait la filiale Joon (Koun Koun) qui assurerait le transport, puisque cette dernière allait ouvrir une liaison vers Johannesburg au printemps prochain !

Dominique Gobert
Dominique Gobert
Bref, que du bonheur, même pour TUI qui, au fil des conversations, annonçait sa volonté d’hégémoniser sur le marché français.

Ce qui était confirmé pas plus tard qu’hier par Serge Laurens, patron du marketing chez TUI France.

Cette fois, c’est le grand jeu pour TUI France, qui, à nouveau (Pascal de Izaguirre l’avait déjà dit le mois dernier, mais comme maintenant il ne s’occupe plus que de stratégie…) annonce « le début du nouveau TUI » !

Parce que, mesdames et messieurs, cette fois, on va voir enfin ce qu’on va voir : « Le but est de devenir (pour TUI, ndDG) l’élément structurant sur tous les marchés et de devenir un façonneur de vacances au sens large »

Caramba, damned et par tous les grands trolls de la Forêt Noire ! Entre les RIU, les Sensimar et les jeux apéros des clubs, ça, c’est vraiment du façonneur de vacances ! De toute façon, y’aura plus le choix : TUI… ou rien !

Même la Tunisie, froidement abandonnée par le voyagiste teuton durant quelques temps pour cause de… frilosité prudente.

Tout ceci est déjà oublié, n’est-ce pas…

En revanche, ce qui me fait gentiment sourire, c’est la volonté de TUI d’arriver enfin « à se faire connaître ». Comme le dit Serge Laurens, « Il y a beaucoup d'efforts à faire pour permettre aux Français de mieux nous connaître. Nous devons leur expliquer ce qu'il y a dans TUI" »

Ben, je ne voudrais pas paraître insolent, mais ça fait quand même une bonne quinzaine d’année que TUI tente de s’imposer sur le marché français. A coup de dizaines de millions d’euros, de campagnes de pub plus ou moins réussies. Avec succès ? Je n’en suis pas encore sûr.

D’ailleurs, TUI non plus, puisque, tout bien réfléchi, le voyagiste se donne encore deux ans pour devenir « N°1 en France en termes de notoriété » !

Combien de millions d’euros et combien de plans sociaux pour cet objectif ?

Lu 2115 fois

Tags : Cediv, Jelkic, Laurens, TUI
Notez


1.Posté par Rbs le 26/01/2018 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en quoi soutenir les petits ou les challengers ou les non conventionnels permettrait d etre qualifié de poujadiste? au contraire c est en ton honneur de soutenir ceux qui luttent comme nous contre les hégémoniques, les vainqueurs auto-proclamés, les numéro 1 ou 2 ou 3 ...vas y Dominique balance du Ôvoyages c est top ! c est pas les n°1 mais c est les meilleurs, thalasso oulala sa marque spécialisée bien etre c est vraiment super surtout sur le marché français qui est numéro 1 mondial en thalasso et thermalisme; oulala les Ôclub quel pertinence dans le choix des produits beaucoup de 5* tous pieds dans l'eau ; Ôvoyages peut être pas n°1 mais sûrement premier à y aller là ou personne ne veut aller etc etc... bref vas y lâche toi quoi! bon à présent on se détend on respire et on se dit que ce que je viens d écrire c est juste 1mn de pause détente et surtout de recul dans un contexte de concurrence en réalité exacerbée et de marché tendu car au delà des apparences et des discours de reprise réelle , il ya en vérité une typologie du marché français qui est d'etre beaucoup plus petit que les marchés où opèrent les géants allemands et notamment le marché allemand en 1er lieu d 'où la difficulté permanente que rencontrera un géant allemand sur le marché français...sauf à revoir son modèle économique et à ne faire que du package dynamique (quasi) exclusivement ( suivez mon regard) avec cette réserve que ce modèle est très très limité évidemment comparé au modèle tui. bonne journée

2.Posté par MINCHELLA ADRIANA le 26/01/2018 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très cher Dom,

La une de ce jour, résume parfaitement qui nous sommes, nous le CEDIV et TUI le mastodonte.
Je voudrais juste ajouter à tes écrits ces quelques lignes et rappeler que dans ce monde quelque peu bouleversé, il faudra toujours des professionnels comme nous, les Membres du Cediv, un peu « hors normes », dynamiques, volontaires qui ne se prennent pas la tête mais avec beaucoup d’ambition.
Janvier est le mois où l'on offre ses meilleurs vœux à ses amis. Les autres mois sont ceux où l’on espère qu’ils se réaliseront. Alors je me permets ces quelques lignes, pour en premier lieu remercier vivement tous les présents à notre évènement, mais aussi faire un clin d’œil à tous les absents qui ne se donnent pas le temps de partager un moment aussi important de l’année, où il n’y a plus de barrières, de différence mais des professionnels avec un seul objectif : une entente encore plus forte, seul moyen pour chacun de nous, de redonner confiance au client.
Bernanos a dit « On ne subit pas l'avenir, on le fait. »
Alors en 2018 que souhaiter de mieux que ce soit tous ensemble que nous y travaillions et retrouvons nous en janvier 2019, bien plus nombreux.
Pascal,à l'année prochaine ??

3.Posté par Mando Lyne le 26/01/2018 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"....professionels SUR le bout des ongles" ?????
Je connaissais l'expression "professionels JUSQU'AU bout des ongles"

Allez, c'est pas grave, on va dire que la correctrice est déjà en week-end 😀

Bon week-end à tous

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com