TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e




"Le CES Las Vegas possède la vertu de nous transformer en gamins, tous !"

Interview de Sophie Lacour, fondatrice d'Advanced Tourism



Le Consumer Electronics Show (CES Las Vegas) se tiendra du 7 au 10 janvier 2020. Cet événement est devenu, en 50 ans, le plus grand show mondial des nouvelles technologies. De la voiture volante à la nouvelle console de jeux, en passant par les toilettes connectées ou les usages de la réalité virtuelle, le CES verra de nombreux Français parcourir ses stands, dont la délégation tourisme. Pour la deuxième année consécutive, Sophie Lacour proposera un décryptage "touristique" de la grand-messe techno aux participants, mais aussi aux lecteurs de TourMaG.com. En effet, notre Rédaction sera présente pour la 1ère fois sur le show. Rencontre avec la geek la plus célèbre du tourisme.


Rédigé par le Dimanche 5 Janvier 2020

"Les entreprises du toursime doivent se rejoindre sous la même bannière, pour peser sur le gouvernement" selon Sophie Lacour - Crédit photo : RP
"Les entreprises du toursime doivent se rejoindre sous la même bannière, pour peser sur le gouvernement" selon Sophie Lacour - Crédit photo : RP
TourMaG.com - Quand je vous dis CES Las Vegas, quels sont les images et les adjectifs qui vous viennent à l'esprit ?

Sophie Lacour :
C'est une débauche de technologie, un foisonnement d'innovation, mais c'est aussi et surtout le salon du "trop".

Trop grand, trop beau.

Le CES Las Vegas possède la vertu de tous nous transformer en gamins, nous devenons tous des enfants devant les vitrines des galeries sur les grands boulevards. C'est magique.

Le seul bémol : des hommes, des hommes, des hommes, des hommes, oh une fille. C'est un salon très masculin.

TourMaG.com - Est-ce du fait que l'innovation et le business sont accaparés par les hommes ?

Sophie Lacour :
Il y a un peu des deux.

Je ne suis pas en faveur d'une délégation féminine, car je ne pense pas que ce soit une bonne chose, mais le CES est clairement un univers masculin.

Après, il ne faut pas oublier la démesure de Vegas, ce sont des kilomètres de moquettes, des millions de lumières, des hamburgers à longueur de buffets.

C'est étonnant et amusant, par contre en allant de casino en casino, il est possible de ne pas voir le jour pendant la tenue de l'événement.

"Il ne faut pas croire que le CES n'est réservé qu'aux geeks"

TourMaG.com - N'est-ce pas un salon trop estampillé "geek" ?

Sophie Lacour :
En effet, auprès du grand public et des personnes qui ne connaissent pas, le CES Las Vegas possède cette image.

Ainsi, certaines personnes se détournent de l’événement par peur de ne rien comprendre, c'est tout l'intérêt d'intégrer une délégation.

Après, il y a aussi plein de stands mainstream, comme Samsung, Apple, Alibaba, Airbnb... Il y a donc énormément de choses à voir et facilement accessibles, il ne faut pas croire que le CES n'est réservé qu'aux geeks.

Nous sommes au pays de l'entertainment, donc les visiteurs en prennent pleins les yeux. Il y aura toujours le frigo qui parle ou la voiture volante.

TourMaG.com - Vous avez participé à de nombreuses éditions, observez-vous le tourisme du futur ?

Sophie Lacour :
C'est toute la question.

Après le CES, je donne toute une série de conférences, pour amener de l'innovation pour les acteurs des territoires.

Il ne faut pas oublier que plus de la moitié des entreprises du tourisme sont des PME, sans avoir les moyens d'Accor, ma spécificité est de trouver des innovations plus modestes facilement implémentables.

La nécessité de s'entourer d'experts est extrêmement importante.

"Le tourisme doit rester neutre, il n'est ni politique, ni moral"

TourMaG.com - Voyez-vous émerger une innovation lors de cette nouvelle édition du CES Las Vegas ?

Sophie Lacour :
Il n'est pas possible de dire ça, car tout simplement nous sommes dans l'implémentation technologique.

Ces améliorations se font de façon remarquable, la réalité virtuelle arrive à maturité, la 5G va changer le visage de nos villes avec la Smart City.

L'année dernière, l'Intelligence Artificielle était l'expression à la mode, mais en soit l'IA n'est rien, il faut savoir à quoi elle sert.

Ce qui évolue dans l'IA, c'est son utilisation. Les deux facteurs majeurs cette année sont le traitement de la data et la vitesse de propagation de cette data, permettant aux IOT (Internet des objets, ndlr) de fonctionner de mieux en mieux.

La donnée n'a d'intérêt que si elle est réellement qualifiée. D'ailleurs l'autre point intéressant du CES 2020 sera celui de la notion de vie privée. La définition est très fluctuante en fonction des pays, en particulier sur la reconnaissance faciale.

TourMaG.com - Les pays occidentaux démontrent un fort intérêt pour cette technologie...

Sophie Lacour :
En 2019, la reconnaissance faciale était plutôt confidentielle, alors que cette année, il y a des stands énormes.

Après c'est une technologie avec des lacunes, posant des questions éthiques et morales.

La surveillance de quelques-uns pour la sécurité de tous, ou la surveillance de tous pour en embêter quelques-uns ? Je n'ai pas la réponse. De plus, le tourisme doit rester neutre, il n'est ni politique, ni moral.

"Il est toujours aussi difficile de coordonner la famille tourisme"

TourMaG.com - A la veille de l'ouverture de l'évènement, comment s'annonce cette deuxième édition de la délégation tourisme au CES Las Vegas ?

Sophie Lacour :
Ce sera une belle délégation, car pour la première fois Frédéric Lorin sera présent en tant que président.

Cela montre que les professionnels du tourisme et lui-même veulent s'inscrire dans une démarche d'innovation.

Toutefois, si cette nouvelle édition s'annonce palpitante, il faut constater qu'il est toujours aussi difficile de coordonner la famille "tourisme", pas seulement en France, mais aussi dans les autres pays.

En 2020, si ce n'est nous, il n'y aura toujours pas de délégation tourisme ailleurs. Les acteurs du tourisme ont du mal à s'identifier comme personne ou entreprise innovante, et à aller chercher de l'innovation.

TourMaG.com - Alors que la France, le tourisme de surcroît, est souvent pointée du doigt pour ses positions frileuses face aux nouvelles technologies, comment expliquez-vous que vous soyez la seule délégation ?

Sophie Lacour :
Pour résumer, c'est le fait de ma volonté (rire, ndlr), sans vouloir trop me tirer la couverture.

J'ai eu l'idée depuis la première et cela fait 4 ans que j'agite les bras dans tous les sens.

Créer une délégation ne se fait pas d'un claquement de doigts, avoir l'idée est une bonne chose, mais pour convaincre et faire comprendre aux gens la nécessité de se rendre à un tel événement ce n'est pas chose facile.

Je vais me répéter, mais je pense que le monde du tourisme ne s'identifie pas comme un secteur d'innovation, alors qu'il est un grand domaine d'application de services.

TourMaG.com - Cette constatation est surprenante. L'innovation dans le secteur du travel est plutôt bien structurée en France...

Sophie Lacour :
J'ai du mal à l'expliquer moi-même. Malgré tous les efforts et les chiffres, il y a toujours ce désintérêt envers l'innovation de la part de l'industrie.

Ils se disent que ça fonctionne tout seul, ce n'est pas la peine de faire d'efforts, c'est une réflexion commune aussi bien des professionnels que des institutionnels.

D'ailleurs ces derniers se rendent au CES Las Vegas, mais avec des délégations régionales, et non pas sous la bannière tourisme.

"Nous allons jouer et tester, mais aussi rencontrer de nombreuses personnes"

TourMaG.com - Ce peu d'intérêt ne répond-il pas à un manque de visibilité ?

Sophie Lacour :
En effet, c'est une des explications, tout comme le manque de considération.

Il faut voir comment est traitée notre industrie par les politiques. Les institutionnels n'identifient pas le tourisme comme une source de revenus, mais plutôt comme un poste de dépenses.

L'industrie n'est pas prise au sérieux en haut lieu et cela ne date pas de ce siècle, nous avons une relation particulière avec la notion de service.

TourMaG.com - Toutefois, ce manque de visibilité pourra être comblé par le rapprochement avec le Village Francophone qui rassemblera 390 start-up et 2 300 participants.

Sophie Lacour :
C'est une avancée positive.

La délégation tourisme du Village Francophone ouvre une nouvelle porte, celle de l'identification au sein d'une même structure.

Cette année, nous voulons réunir le tourisme québécois, wallon, la Polynésie, l'Afrique du Nord, mais aussi les Etats-Unis pour créer une internationale du tourisme sur l'innovation. C'est tout l'enjeu de mon job.

Vous savez encore en 2020, les gens ne sont pas vraiment au fait de l'événement, cela concerne tout le monde, mais il faut un décryptage. Pour vous rendre compte, le CES s'étend sur plus de 2,5 millions de mètres carrés et rassemble 4 700 exposants.

TourMaG.com - En tant que coordinatrice, que vont voir les participants de la délégation tourisme et aussi nos lecteurs ?

Sophie Lacour :
Sans tout dévoiler, car il y aura de nombreuses surprises, il y a aura 4 focus autour du Smart Hotel, la Smart City avec un décryptage tourisme de l'évolution de nos villes, toutes les nouvelles technologies de la communication, puis les fameux effets waouh.

Cela ira de la démonstration de machines interactives au pilotage de véhicules ou autres choses qui permettront de conserver un souvenir du CES.

Nous allons jouer et tester, mais aussi rencontrer de nombreuses personnes, dont une délégation de Las Vegas pour parler du tourisme technologique.

TourMaG.com - Sans oublier le start-up contest...

Sophie Lacour :
Bien sûr, ce sera un moment très important du salon.

C'est un très joli challenge, avec une trentaine d'inscrits dont seulement 10 Français, il y a 11 nations représentées.

TourMaG.com - Pour comparer avec d'autres salons du secteur, comme VivaTech, quelles sont les différences ?

Sophie Lacour :
Pour illustrer ce qu'est le CES, j'ai une petite anecdote marquante. Lors de ma précédente participation, au 3e jour, j'ai été surprise par le nombre de personnes qui utilisaient des claquettes.

Les pieds sont tellement meurtris que les gens font tomber les chaussures de ville pour préférer le confort. Donc le principal point de divergence étant la taille du salon. Imaginez un peu 2,5 millions de mètres carrés, sur 11 emplacements.

Pour tout vous dire, l'année dernière nous faisions environs 17 km par jour de marche, simplement sur le CES.

Il est possible de visiter un musée tout seul, c'est intéressant, mais avec un bon guide, cela devient passionnant. Le CES Las Vegas est du même niveau.

Une fois les portes des casinos fermées s'ouvrent celles des soirées, c'est un salon qui ne s'arrête jamais.

"Les entreprises doivent se rejoindre sous la même bannière, pour peser sur le gouvernement"

TourMaG.com - Des acteurs du tourisme français et européens seront-ils présents dans des stands ?

Sophie Lacour :
Si ce n'est Accor, la majorité des autres acteurs seront dans des délégations régionales ou d'autres secteurs.

Il faut que les entreprises se rejoignent sous la même bannière, pour peser sur le gouvernement, afin de démontrer que le tourisme est un secteur économique important et d'innovation.

Le tourisme ne se résume pas seulement au poste de serveur, mais il y a des data scientists, des personnes qui travaillent sur l'IA, la robotique.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1531 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








QUARTIER LIBRE
vous offre

Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips

Crise climatique