TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

"Le couvre-feu s'appliquera à partir de 18h et pour au moins 15 jours" Jean Castex

Jean Castex a annoncé la mise en place d'un couvre-feu national à 18h



Alors que la situation sanitaire se dégrade quelque peu, avec des nouveaux cas qui repartent à la hausse, le Premier ministre s'est exprimé pour dévoiler de nouvelles mesures sanitaires. Et sans surprise, Jean Castex a décidé de suivre les recommandations du Conseil scientifique à savoir d'agir vite pour contrôler la propagation du variant anglais source d'inquiétudes.


Rédigé par le Jeudi 14 Janvier 2021

Jean Castex a annoncé la mise en place d'un couvre feu national à 18h - DR
Jean Castex a annoncé la mise en place d'un couvre feu national à 18h - DR
Comme à chaque allocution ou conférence de presse de Jean Castex, toute la France retient sous souffle, ce réflexe s'est de nouveau reproduit ce jeudi 14 janvier 2021.

Alors que de nombreuses hypothèses circulaient ces derniers jours, avec notamment un confinement le week-end ou un couvre-feu débutant à 18h étendu à l'ensemble du territoire, le gouvernement a tranché lors du dernier Conseil de défense.

La décision a dû être prise sous la pression du Conseil Scientifique.

"Si on ne fait rien, si un certain nombre de mesures ne sont pas prises, pas de façon urgente, mais très rapidement quand même, on va avoir une extension du variant anglais. De toute façon, on va avoir une extension du variant anglais.

La question n'est pas de le bloquer, mais de le ralentir,
" a expliqué Jean-François Delfraissy, le président de l'instance.

Et la situation, si elle n'est pas préoccupante doit être prise au sérieux, malgré une réaction rapide du gouvernement français.

"La situation est maitrisée par rapport à nos voisins, mais fragile, car le virus circule activement sur notre territoire, et fragile en raison des nouveaux variants," a recadré Jean Castex.

Le variant anglais un risque pour la situation épidémique en France ?

"En France nous avons été l'un des pays les plus touchés par la 2e vague en Europe. Face cette situation tous les pays ont pris des mesures de restrictions, mais pas en même temps," a introduit Jean Castex.

Nous avons pu passer les fêtes de fin d'année sans flambée épidémique. La situation nous place dans une position plus qu'honorable, la situation reste préoccupante, même si elle s'est stabilisée, avec un plateau hebdomadaire qui se situe autour de 16 000 contaminations chaque jour.
"

Et la parole a été donnée à Olivier Véran.

Deux variants sont actuellement sur notre territoire, celui anglais, Voc2020 "il serait plus contagieux de 30 à 70%, notamment chez les enfants, mais il ne donne pas lieu à des formes plus graves.

Il y a chaque jour entre 200 et 300 nouvelles contaminations au variant anglais en France. Le Conseil scientifique ne recommande pas la fermeture des écoles, mais une surveillance active.
"

Le deuxième variant est originaire d'Afrique du sud "il serait plus contagieux, mais nous avons moins de données scientifiques." Au moins deux cas graves ont été détectés en France.

A ce stade la circulation de ces variants reste limitée, mais elle ne doit pas être sous-estimée.

Le gouvernement durcit le ton à l'encontre des voyageurs !

"Nous allons renforcer le contrôle aux frontières.

A compter de lundi 18 janvier 2021, tous les voyageurs qui vont venir en France hors Union Européenne devront effectuer un test avant de partir. Les personnes concernées devront s'isoler pendant 7 jours et faire un deuxième test PCR à l'issue de cette période.
"

"La Guyane et les Antilles doivent être protégées du variant qui circule en Amazonie. Le contrôle aux frontières sera renforcé. Concernant l'outre-mer, des tests seront désormais obligatoires au retour de ces destinations vers l'Hexagone, comme au départ de la métropole."

Pour la Guyane le préfet doit prendre des mesures complémentaires, face à un nouveau variant venu du Brésil.

"Sur l'ensemble du territoire métropolitain, couvre feu s'appliquera à partir de 18h et pour au moins 15 jours. Les dérogations, très limitées, seront les mêmes que celles actuellement applicables pour le couvre-feu à 20h.

Pourquoi ce choix ? Dans les 15ers départements ayant pris cette mesure, la hausse des nouveaux cas est deux à trois fois plus faible que pour les autres territoires, le conseil scientifique a de plus confirmé l'efficacité de cette mesure.


La circulation virale concerne l'ensemble du territoire, plus aucun département ne respecte l'objectif de 50/100 000 habitants.
"

L'Ouest de la France a une dynamique désormais préoccupante.

"A partir de samedi 18h tout le monde devra être chez soi. Dans la mesure où cette disposition va réduire les ouvertures des commerces, j'invite tous les établissements à se saisir de l'ouverture sur la pause déjeuner et les dimanches.

J'ai demandé aux préfets et ministres de l'Intérieur de respecter les jauges prévues dans les protocoles sanitaires pour les centres commerciaux.

Nous restons cohérents dans notre stratégie graduée. A l'heure où je parle, la situation ne justifie pas un reconfinement. Si nous constatons dans les prochains jours une dégradation forte de la situation sanitaire, nous déciderons sans délai un nouveau confinement.
"

Si les écoles ne sont pas concernées par une fermeture, toutefois des nouvelles mesures et un protocole renforcé a été adopté.

Les sports en intérieur seront interdits, les capacités de dépistages dans les établissements scolaires seront également augmentées et un protocole sanitaire renforcé dans les cantines.

Lu 5917 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Yves BROSSARD le 15/01/2021 20:26
La situation sanitaire des îles de Guadeloupe reste largement en deça du seuil d'alerte de 50 / 100 000 qui a été dépassé en Métropole. Cette situation favorable en Guadeloupe plaide pour le maintien d'une circulation sans contrainte de la population et des visiteurs, sinon le maintien des gestes barrières et précautions d'usage. Pour l'instant, les restaurants y sont ouverts, et l'expérience a montré que, compte tenu du climat chaud et ventilé qui règne en Guadeloupe, l'activité des restaurants à la Guadeloupe n'a pas provoqué de modification de la situation sanitaire favorable. Les tests de recherche de la Covid-19 demeurent nécessaires, dans les 72 heures précédant le vol pour se rendre à la Guadeloupe, comme pour se rendre en Métropole.
Au 12 janvier 2021, selon le site internet de la préfecture de la Guadeloupe, si l'on considère uniquement les personnes testées sur le territoire de la Guadeloupe, le taux d’incidence est de 23,61 / 100 000, c'est à dire largement en dessous du seuil d'alerte prévu nationalement à 50 / 100 000.
Source :
https://www.guadeloupe.gouv.fr/content/download/22244/137383/file/12012021%20Covid-19%20Point%20de%20situation%20hebdomadaire.pdf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.










































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance