TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e






Le nouveau package dynamique : une évidence incontournable pour les agences de voyages

Les sites BtoB des TO deviennent de plus en plus flexibles



L’assemblage pour les agences de voyages, ce n’est pas nouveau. C’est même devenu une pratique quotidienne de leur métier depuis l’émergence des compagnies low cost. De même, suite aux lancements des plateformes de réceptifs, dont certaines sont directement connectées aux GDS, la distribution est encouragée à produire "dynamiquement". Dès lors, le package dynamique s’est imposé comme une évidence incontournable.


Rédigé par Rémi Bain-Thouverez le Mercredi 20 Septembre 2017

Equipe Ovoyages Crédit : Rémi Bain-Thouverez
Equipe Ovoyages Crédit : Rémi Bain-Thouverez
Les parts de marché des tour-opérateurs (TO) s’érodent chaque année de quelques points.

Pourtant la situation a toutes les chances de s’inverser.

D’une part, les sites BtoB des TO deviennent de plus en plus flexibles, ce qui apporte davantage de latitude aux agences pour monter des voyages plus proches des aspirations de leurs clients.

D’autre part, les algorithmes mathématiques deviennent de plus en plus sophistiqués jusqu’à rendre aux TO une nouvelle légitimité.

De quoi s’agit-il ?

La légitimité des TO repose autant sur leur capacité à s’engager dans le but de garder la maîtrise des prix que sur le montage du voyage lui-même.

Cette légitimité ces dernières années s’est considérablement affaiblie du fait de la réticence des producteurs à prendre des risques.

Il est vrai que le yield à quelque peu déstabilisé cet ordonnancement.

Il n’est pas rare de trouver des vols de dernière minute bien moins chers que des prix même négociés longtemps à l’avance.

Alors, l’idée est de mixer ces derniers avec ces premiers.

Comment ça fonctionne ?

Il s’agit de confronter dans un même système les prix des engagements avec ceux issus du yield. Ensuite, il suffit de faire ressortir le plus intéressant.

Concrètement, lors de l’achat d’un vol, le système compare les prix entre les différents flux et sélectionne le plus bas. Ce n’est pas une opération des plus compliquées, même si ça nécessite du développement. Après tout, c’est ce que font tous les comparateurs depuis des années.

Ce qui fait la force de la solution, c’est sa capacité à effectuer les arbitrages. Chacun comprendra que la finalité est de ne pas "rater" une vente, mais aussi d’écouler la totalité de ses engagements.

C’est à ce niveau qu’apparaît la notion de prix "le plus juste". Le prix "le plus juste" est le prix le plus bas possible sans compromettre la possibilité de vendre les engagements des TO.

Le prix le plus "juste"

C’est à ce niveau qu’interviennent les algorithmes qui vont en permanence balayer les flux, les stocks et les objectifs de vente.

Autrement dit, la réussite de l’opération tiendra dans la faculté de jongler avec 3 facteurs : le produit, le prédictif et le moteur de recherche.

Ce travail fera ressortir le meilleur compromis entre les exigences du client et de celui du producteur. Vous me suivez ?

Par exemple, on vendra un vol pas cher en septembre pour ne pas rater la vente, sachant qu’en décembre l’appétence aux prix bas des requêtes des consommateurs étant moindre, on pourra présenter d’autres offres. Ou l’inverse. Et ainsi de suite et en permanence.

C’est bien un travail permanent entre le prédictif, les engagements et les flux issus du marché.

Résultat : on multiplie les opportunités et on dynamise le marché. Tout le monde y gagne, les consommateurs, les clients et les destinations.

Christian Vanroy, directeur de développement de ÔVoyages/Thalasso N° 1 est catégorique : "En présentant plus d’offres, on augmente les ventes. C’est mathématique.

Regardez le Maroc. La part de marché de TO ne cessait de perdre des points. Avec la multiplication des produits, nos parts de marché repartent en flèche."

Lu 2460 fois

Notez


1.Posté par westar le 21/09/2017 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


que se passera t il si les clients plébiscitent l’aérien non engagé ??????

parce que, la surcapacité aerienne s'accentuera au fil des saisons

enfin je souhaite bon courage à la direction dans leurs futurs prises de tete avec CVR..........

Bien amicalement

2.Posté par MARCEL le 09/11/2017 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
incroyable de lire ce type d article !!Comme si TN1 venait d avoir l idee du siecle !
un peu d investigation et vous decouvrirez que d autres TO mixent le dynamique et leurs engagements bien avant eux mais ils n en font pas des tonnes !Sinon suis pas sur que le redacteur de cet article est tout compris a ce qu il ecrit.
Sinon faut bien que TN1 essaie de limiter ses risques et en effet élargisse son offre !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 18:35 Carrefour Voyages revendu par Showroomprive.com



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75







Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips