TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


VVF Villages : "Nous sentons une focalisation des ventes sur le marché français"🔑

l'interview de Stéphane le Bihan, Directeur général de VVF Villages



VVF Villages a retrouvé les niveaux de 2019 avec une différence de taille, un remplissage qui se fait à la dernière minute. Avec les élections présidentielles en avril, les vacances de Pâques devraient elles aussi se jouer au dernier moment. Sur l'été, Stéphane le Bihan, Directeur général de VVF Villages reste optimiste et ressent déjà une focalisation des ventes sur le marché français. Interview.


Rédigé par le Dimanche 13 Mars 2022

Les réservations de dernière minute prennent de plus en plus place. Chez VVF Villages : "nous réalisons à 20 jours du départ 40% des remplissages, c'est énorme" souligne Stéphane le Bihan - DR
Les réservations de dernière minute prennent de plus en plus place. Chez VVF Villages : "nous réalisons à 20 jours du départ 40% des remplissages, c'est énorme" souligne Stéphane le Bihan - DR
TourMaG.com - Les restrictions vont se lever au fur et à mesure j'imagine que la levée du pass vaccinal et du port du masque en intérieur est une bonne nouvelle pour VVF Villages ?

Stéphane le Bihan : Oui ! Actuellement déjà les lieux soumis au contrôle du pass sanitaire n'ont plus l'obligation de faire porter un masque aux clients. Et le 14 mars nous franchirons une étape supplémentaire puisqu'il n'y aura plus de masque ni de pass vaccinal.

Notre personnel porte toujours le masque, nous restons vigilants. Nous avons eu quelques annulations de groupes scolaires liées à des contaminations de covid. Les scolaires représentent 15% de l'activité sur la montagne et 20% de nos établissements sont habilités pour recevoir des scolaires.

Ces annulations sur la période janvier - mars ont été remplacées par des groupes en dernière minute. Nous avons eu des confirmations tardives en toute dernière minute.

TourMaG.com - Comment se présente la saison globalement par rapport à 2019 ?

Stéphane le Bihan :
VVF s'est adaptée pour garantir une saison différente mais équivalent à 2019 qui était une belle année. Nous avons une nouvelle forme de consommation à la dernière minute et nous constatons une croissance sensible des petits groupes, de 10 à 40 personnes.

Sur décembre 2021, janvier et février 2022, nous sommes sur la tendance de 2019. La montagne a très bien fonctionné après presque deux ans de frustration.

TourMaG.com - Arrivez-vous à vous projeter plus tard dans la saison ?

Stéphane le Bihan :
Nous avons un point de vigilance sur le ski de printemps. Nous sommes en retard par rapport à 2019, mais à l'arrivée nous devrions faire une saison identique à celle de 2019 grâce aux ventes de dernière minute.

Pour vous donner un chiffre sur les ventes de dernière minute : nous réalisons à 20 jours du départ 40% des remplissages, c'est énorme.

Auparavant ces 40% de remplissage nous les faisions dans les deux derniers mois.

"5% de nos réservations sont effectuées dans les 3 derniers jours avant le départ"

TourMaG.com - Comment gérez vous en interne cette très forte tendance de dernière minute ?

Stéphane le Bihan :
Ces ventes de dernière minute implique une changement d'organisation important au niveau des recrutements ou de l'approvisionnement.

Nous avons établi 3 profils : les early bookers, les last bookers et les hyper last bookers.

Aujourd'hui nous voyons des familles réserver la veille ou le jour du départ. 5% de nos réservations sont effectuées dans les 3 derniers jours avant le départ.

TourMaG.com - Pouvez-vous anticiper sur l'été ?

Stéphane le Bihan :
Pour cet été nous avons le même phénomène. Nous avons bien démarré sur nos early bookings. Nos clients fidèles qui savent où ils vont aller ont été au rendez-vous.

Ce que nous ressentons c'est un ralentissement des ventes pendant une semaine avec le conflit en Ukraine et une focalisation des ventes sur le marché français.

Nous pouvons le voir par rapport aux destinations qui sont plébiscitées : le Sud Ouest (Saint-Jean-Luz, Arcachon, Moliets...) qui est devenu la nouvelle riviera française. Le deuxième marché qui se maintient très fort c'est le littoral Atlantique avec la Vendée, ou la Bretagne...

Il y a un effet mémoire par rapport aux étés précédents. Enfin nous constatons une sensibilité au réchauffement climatique. 30% de la clientèle est hyper sensible au tourisme multi-activités en pleine nature, au plein air et sans trop de chaleur.

Nous avons d'ailleurs décidé de redéployer nos bébé-clubs pour les réorienter vers des destinations plus "fraîches"...

"Les vacances de Pâques vont se remplir en dernière minute"

TourMaG.com - L'été 2022 devrait être une bonne année pour la France ?

Stéphane le Bihan :
Les vacanciers veulent assurer leurs vacances d'été, ils ne veulent pas prendre de risque ni par rapport au covid qui est toujours là ni par rapport aux effets de la guerre en Ukraine.

Le prix du carburant, les tarifs des billets d'avion.... tout ca va jouer énormément. Avec la fin des restrictions liées à la crise sanitaire, nous ressentons une accélération des ventes.

TourMaG.com - Plus proche de nous, quelles sont les perspectives sur les vacances de Pâques. Les élections présidentielles tombent également pendant cette période y-aura-t-il un impact ?

Stéphane le Bihan :
Les vacances de Pâques vont se remplir en dernière minute. Nous allons mettre en place un dispositif par rapport aux élections pour rappeler aux vacanciers qu'ils peuvent voter par procuration et partir en vacances.

En 2017, lors des précédentes élections, nous avions constaté un ralentissement de 40% des ventes que nous avions pu rattraper pour arriver à une perte de 20% du chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente.

Cette fois nous anticipons.

Emploi : "Il va y avoir un important renouvellement des générations"

TourMaG.com - Comment se porte le marché des séminaires ?

Stéphane le Bihan :
Nous ne sommes plus sur un marché de grands séminaires. Nous avons plutôt des petits groupes qui souhaitent créer du lien. C'est assez significatif comme tendance.

Il y a un réel besoin de créer du lien social dans les entreprises.

TourMaG.com - Le secteur du tourisme souffre actuellement avec des difficultés à recruter pour les opérateurs. Est ce également le cas pour VVF ?

Stéphane le Bihan :
Le marché de l'emploi est tendu. Nous avons choisi une stratégie différente qui intègre la formation.

Avec MMV nous avons mis en place un plan sur l'emploi.

Le gros enjeu reste la qualification du personnel. Pour ce faire nous misons sur les jeunes et la formation. L'objectif est de donner envie aux jeunes de travailler dans un secteur où les relations humaines sont essentielles.

Il va y avoir un important renouvellement des générations dans notre secteur. Nous avons recruté 20 nouveaux directeurs qui vont entrer en formation, ce qui représente 20% de nos effectifs sur ce poste et nous avons recruté plus de 200 alternants pour MMV et VVF. Ces recrutement ce n'est pas pour faire des économies mais réellement pour que ces apprentis entrent dans le secteur du tourisme et deviennent de véritables professionnels.

En allant chercher des jeunes, nous allons pouvoir combler les trous. Cela va impliquer un véritablement changement générationnel dans les 5 prochaines années.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1538 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias