TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Vendre la France : de la logique concurrentielle à la coopération interrégionale

Des systèmes de résas qui ne répondent plus aux pros, ni aux marchés



Claude Morin (INFOTOUR), expert consultant spécialisé dans la mise en marché des destinations touristiques, évoque dans cet article très documenté, les défis d'une production France très partielle, avec une distribution peu développée sur les réseaux externes (plateformes web, agences de voyages, tour-opérateurs...). Pour changer de paradigme, il préconise de se diriger "rapidement vers des modèles économiques nouveaux et très évolutifs".


Rédigé par Claude MORIN - INFOTOUR le Lundi 4 Mai 2020

Le monde du tourisme n’a aucune expérience antérieure à laquelle se référer pour faire face à ce qu'il se passe aujourd'hui - DR : DepositPhotos
Le monde du tourisme n’a aucune expérience antérieure à laquelle se référer pour faire face à ce qu'il se passe aujourd'hui - DR : DepositPhotos
La pandémie sanitaire actuelle, d’une forme et d’une inattendue ampleur mondiale encore mal connue et mal maîtrisée à ce jour, pourrait avoir des conséquences économiques graves, voire fatales, pour un très grand nombre d’entreprises du secteur touristique.

Des entreprises dans l’obligation temporaire de cesser leurs activités, l’absence de vision sur les délais et les conditions d’une simple reprise de ces mêmes activités, sont les sources d’innombrables et incertaines interrogations.

Aucune expérience antérieure à laquelle se référer

Bien que déjà confronté à de nombreuses et différentes crises (l’arrêt complet du pays en 1968, la grippe de Hong-Kong, la Guerre du Golfe, les grèves de 1998, les attentats du 11 septembre, les grèves de 2013, les attentats de 2015 et plus récemment « les gilets jaunes »), le monde du tourisme n’a aucune expérience antérieure à laquelle se référer pour faire face à ce qu'il se passe aujourd'hui.

Inutile de répéter que c’est grave, très grave, nous le savons tous. Nous sommes emportés dans ce gigantesque marasme dont le volet sanitaire est pour le moment prioritaire.

Dans le même temps, la gestion des problèmes immédiats devient primordiale pour chacun de nous.

Chaque entreprise doit surmonter de nombreuses difficultés et affronter une grande diversité d’obstacles pour, parfois, se résigner à une fragile survie.

Anticiper et décrypter de profonds changements

Au-delà des réponses quotidiennes urgentes qu’elles tenteront d’apporter, les destinations touristiques vont devoir simultanément anticiper et décrypter les profonds changements auxquels elles vont être confrontées.

Le confinement, dont la durée exacte n’est pas encore connue et la longue période de déconfinement qui va suivre, ne doivent pas nous empêcher de réfléchir aux évolutions subodorées.

Une certitude : les conséquences multiformes de la terrible crise économique conséquente de cette pandémie vont, dans la durée, prendre une dimension considérable. Elles vont être dures à affronter, très dures à supporter …

Lu 4421 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par daniel le 05/05/2020 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à toutes et tous....

Peut être que nos AGV vont enfin s'apercevoir que l on a un beau pays....que ce soit en indive ou en GRP....car pour faire vendre la France par les AGV....ce n'était pas gagné, jusqu'alors.....sauf...je dis bien sauf les sports d'hiver...je pense que c'est parce c'est assez noble pour 1 AGV....tritse constat.....mais constat....le retard va être dur à rattraper....des partenariats se sont faits sans les AGV.....
Bonne journée à toutes et tous

2.Posté par mille sabords le 05/05/2020 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hélas la triste vérité est que les français n' ont pas besoin des agences de voyages pour voyager en France, organiser leurs séjours et loisirs en France; internet a fait son chemin depuis et le monde institutionnel touristique.a raccroché le wagon internet pour donner des infos en temps réels.
.
Il ne faut pas bercer d' illusions les agences de voyages qui pour survivre devront se réinventer même pour vendre la FRANCE...Personnellement je dispose de quelques pistes en tant que praticien acharné tombé dans le tourisme depuis toujours ,connaissant bien des facettes des métiers du tourisme. et en particulier TO et réseaux de distribution dont les agences de voyages font partie... Je ne suis pas consultant, je n'en fait pas un métier vu mon pragmatisme..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








QUARTIER LIBRE
vous offre







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias