TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


X. Dominique Lorent (Hilton) : le contexte "a plutôt suscité des idées étonnantes au sein de l'équipe"

Journée internationale des droits des femmes 2021



Alors que la Journée internationale des droits des femmes 2021 avait lieu ce 8 mars, TourMaG.com a choisi de donner la parole aux femmes du tourisme tout au long de cette semaine. L'occasion d'un flash back sur l'année écoulée, mais aussi de savoir comment ces femmes, pilotes, agents de voyages, patronnes ou encore hôtelières ont vécu la crise liée au Covid-19. Aujourd'hui, nous donnons la parole à Dominque Lorent, directrice du Canopy by Hilton Paris, qui a débuté comme gouvernante, avant de gravir tous les échelons.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 19 Mars 2021

TourMaG.com - Comment avez-vous vécu les deux confinements entre la famille, le travail et les relations amicales ?

Dominique Lorent :
Mon premier jour de travail en tant que directrice générale du Canopy by Hilton Paris Trocadéro s’est déroulé le 16 mars 2020, soit la veille du premier confinement. Je suis arrivée au bureau pour prendre mon téléphone, mon ordinateur, signer mon contrat et le lendemain, j'étais à la maison en train d’imaginer les débuts de cette nouvelle aventure.

Que faire sinon s’adapter ? La flexibilité fait partie de l'ADN de tout travailleur du secteur de l'hôtellerie et de la restauration !

Je ne peux pas dire que j’aime beaucoup travailler de la maison, car il y a toujours autre chose à faire. Ma première mission a donc consisté à identifier un endroit pour échapper à ma tornade de 2 ans et demi ! Travailler pendant le confinement m’a demandé de la flexibilité et une bonne dose d'ingéniosité.

Mon meilleur souvenir ? Terminer une journée d'appels avec des gens que je connaissais à peine, avec ma fille sur les genoux qui voulait travailler « comme maman » avec mes nouveaux collègues souriants de l'autre côté de l'écran.

Avec l’équipe, nous avons fait des sessions de cuisine live, nous nous appelions tous les jours pour garder le contact.

Après huit ans de vie à l'étranger, je me réjouissais de retrouver mes amis français... ce qui ne s'est pas produit avant juin 2020 ! Mais nous avons trouvé des moyens de rattraper le temps perdu via des apéros Zoom, des coups de fil… toute occasion était bonne pour rester en contact.

Côté famille, pour être tout à fait honnête, je me suis sentie vraiment privilégiée d'avoir un emploi et de pouvoir passer beaucoup plus de temps avec ma famille. Le fait d'être à la maison m'a permis de passer plus de temps avec ma fille.

"notre force et notre succès résident dans notre capacité à travailler et à faire face ensemble"

TourMaG.com - Dans quel état psychologique êtes-vous ? Avez-vous ressenti une charge mentale plus importante ? Avez-vous été épaulée et/ou aidée… (dans votre vie de famille ou professionnelle) ?

Dominique Lorent :
Gérer l'ouverture d'un nouvel hôtel est passionnant, mais ne pas pouvoir anticiper sur le court terme n'était pas facile.

Je me suis juste dit : "Plus je me prépare maintenant, plus j'aurai de temps pour me concentrer sur les urgences et les défis inattendus qui pourraient survenir dans les dernières semaines avant l'ouverture".

J’y suis allée pas à pas et nous voilà, quelques semaines seulement avant l'ouverture de cet établissement emblématique. Je suis une éternelle optimiste ! Le meilleur est à venir.

J'ai aussi la chance d'avoir un mari extraordinaire qui me soutient dans tout ce que je fais et qui m'encourage toujours à réaliser mes ambitions.

TourMaG.com - Quels enseignements avez-vous tirés de cette période et de cette crise ?

Dominique Lorent :
Savoir s’adapter en toutes circonstances.

Le monde a connu des changements importants et notre façon de travailler, d'interagir et de voyager s'en est trouvée modifiée. Pour les hôtels, cela signifie s'adapter - et vite !

Pendant la crise, Hilton a réagi rapidement pour mettre en place des produits et des services innovants afin de répondre à de nouvelles demandes - par exemple en lançant WorkSpaces by Hilton afin de capitaliser sur la demande croissante d'espaces de travail à distance.

La demande de technologie sans contact va également continuer à croître. C’est pourquoi des produits tels que notre clé numérique, qui permet aux membres de Hilton Honors de s'enregistrer, de choisir leur chambre et de déverrouiller leur porte à l'aide de notre application, auront de plus en plus de valeur aux yeux des clients.

D'un point de vue plus personnel, notre force et notre succès résident dans notre capacité à travailler et à faire face ensemble, et à soutenir nos communautés afin de sortir plus forts de cette période difficile.

Le contexte "a plutôt suscité des idées étonnantes au sein de l'équipe"

TourMaG.com - Où vous imaginez-vous dans un an ?

Dominique Lorent :
Pour l'instant, ma priorité est d'ouvrir le premier Canopy by Hilton à Paris - une tâche très stimulante et passionnante !

La marque Canopy by Hilton s'attache à offrir une expérience locale et authentique, et mon ambition est donc de faire en sorte que cet établissement fasse partie intégrante du quartier.

Nous voulons offrir à chaque client une expérience positive, amusante et surprenante de Paris. Dès que nos clients seront à nouveau prêts à voyager, nous serons là pour les accueillir, enthousiastes et avec le sourire aux lèvres. Alors n'hésitez pas à venir nous voir !

TourMaG.com - Avez-vous pris des décisions majeures depuis 1 an ?

Dominique Lorent :
Être directrice générale d'un hôtel est une grande responsabilité, et encore plus dans le contexte actuel.

Le travail va de pair avec la prise de décisions importantes - vous dirigez effectivement votre propre entreprise, donc chaque décision compte.

J'ai la chance de faire partie d'une entreprise qui me soutient à chaque étape de mon parcours pour me guider dans mon premier rôle de directrice générale.

TourMaG.com - Le contexte mondial vous a-t-il empêché de travailler sur des projets que vous aviez prévus ?

Dominique Lorent :
Je ne le formulerais pas ainsi - je pense que cela a plutôt suscité des idées étonnantes au sein de l'équipe pour continuer à surprendre et à ravir nos clients lors de l'ouverture.

Pour l'instant, nous nous efforçons de nous assurer que tout est en place pour assurer une qualité de service optimale.

"Je n’ai jamais ressenti aucune discrimination"

TourMaG.com - Pensez-vous que votre parcours - en passant par différents services au sein d'un hôtel - vous donne un avantage dans le secteur de l’hôtellerie ?

Dominique Lorent :
Il existe de multiples façons d'accéder à un poste de directeur général, et une grande partie d'entre elles sont dues à des préférences personnelles.

J'ai toujours aimé l’opérationnel, et préfère être sur le terrain plutôt que dans un bureau.

J’aime me balader dans l'hôtel, sentir l’effervescence dans le lobby, rencontrer les clients et échanger avec mon équipe - deux aspects qui constituent une grande partie de mon travail.

Lorsque vous vous sentez bien dans ce que vous faites et que vous travaillez dur, vous arriverez toujours à vos fins, quelle que soit la voie que vous choisirez d'emprunter.

TourMaG.com - Vous travaillez dans un secteur où les femmes sont majoritaires, mais rarement à des postes de direction, pensez-vous que l'industrie hôtelière doit faire sa révolution à ce niveau ?

Dominique Lorent :
Hilton a travaillé dur pour s'assurer que les femmes aussi bien que les hommes puissent accéder à des postes de direction et je pense que c'est un véritable point fort du Groupe.

Je n’ai jamais ressenti aucune discrimination, chaque fois l’idée est de trouver la bonne personne pour le poste, sans distinction de genre. L'industrie hôtelière est ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 - et beaucoup de progrès ont été réalisés ces dernières années pour encourager une plus grande flexibilité.

En fin de compte, c'est quelque chose qui profite aux hommes comme aux femmes. Nous avons parcouru un long chemin, et je sais que cela va encore progresser, car nous encourageons la prochaine génération à poursuivre la construction d’une société inclusive qui donne à chacun les moyens de s'épanouir.

"notre café est livré à vélo chaque semaine, nous nous sommes associés à des fournisseurs locaux "

TourMaG.com - Pourriez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

Dominique Lorent :
J'ai voulu travailler dans la gestion de l'accueil dès mon plus jeune âge.

Après un master en commerce international, spécialisé tourisme, j'ai effectué mon stage de fin d'études au comité régional du tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur, une expérience formidable qui m’a donné envie, plus que jamais, de travailler dans ce secteur.

J’ai occupé mon premier poste au Noga de Cannes, qui appartenait précédemment au groupe Hilton, en tant que gouvernante.

C'était la première fois que j'avais une vraie équipe à gérer, et j’y ai appris les bases du management.

J'ai ensuite occupé un poste d'assistante de direction au Hilton Paris La Défense, pendant cinq ans avant de devenir responsable F&B au Hilton Paris Orly Airport.

Trois ans plus tard, j'ai senti que je voulais vivre une expérience à l'étranger. J'ai rejoint Hilton Milan pendant un an et demi, ce qui a été une expérience incroyable au sein d'une très belle équipe.

J'ai poursuivi mon expérience à l'étranger en occupant un poste de directrice des opérations au Hilton Mauritius Resort & Spa. C'était un poste temporaire de trois mois, mais j’y suis finalement restée pendant cinq ans.

J'y ai aussi eu ma belle petite fille. Après cette expérience, j'ai déménagé à Conrad Bora Bora Nui, avec une équipe très importante. J’y ai acquis une certaine expérience du luxe, que je voulais ajouter à mon expertise. J'y suis restée deux ans. Enfin, me voici aujourd'hui au Canopy by Hilton Paris Trocadéro, qui doit ouvrir très bientôt !

TourMaG.com -Que pouvez-vous nous dire sur le Canopy ? Et que souhaitez-vous apporter à l'hôtel ?

Dominique Lorent :
Je veux aider mon équipe à rester aussi créative qu'elle l'est aujourd'hui.

Ensemble nous plaçons toujours nos clients et leur bien-être au cœur de toutes nos actions. Nous sommes tous ici parce que nous partageons la passion de l'accueil. Nous voulons que nos clients ressentent cette passion, et se sentent les mieux accueillis possible dans notre hôtel.

Dans ma vie quotidienne, je suis très consciente des défis environnementaux et chez Canopy, nous visons à réduire notre impact sur l'environnement ; notre café est livré à vélo chaque semaine, nous nous sommes associés à des fournisseurs locaux de la région parisienne pour offrir des produits de saison... donc tout ce que nous faisons est en accord avec ce en quoi nous croyons !

Les 123 chambres du Canopy Paris Trocadéro allient l'élégance du 16e arrondissement à une expérience locale et parisienne.

Le décor de l'hôtel s'inspire du passé industriel de l'immeuble dans les années 1930.

Le restaurant de l'hôtel est baigné de lumière naturelle grâce à sa salle vitrée de style industriel, offrant un cadre et une atmosphère parfaits pour dîner, tandis que notre rooftop offre une vue imprenable sur la Tour Eiffel et les alentours.

Retrouvez tous les témoignages des femmes du tourisme, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2021, en cliquant ici.

Lu 2298 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias