TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

« Les vacances 2021 des Français » : 68% attendront le dernier moment

sondage IPSOS – Alliance France Tourisme



En effet, 79% des français se déclarent optimistes sur la possibilité de partir en vacances estivales, ce qu’ils ont l’intention de faire pour 72% d’entre eux, néanmoins, il ressort qu’ils restent très prudents, 68% attendent le dernier moment pour organiser leur séjour, 45% considèrent même que leur départ n’est pas acquis, principalement en cause : l’attentisme sur l’évolution de la situation sanitaire et la crainte de
nouvelles restrictions de circulation.


Rédigé par La Rédaction le Dimanche 9 Mai 2021

72% des français ont l’intention de partir en vacances cet mais 68% n’ont pas encore planifié leur séjour. Pourquoi ? 62% attendent de voir comment la situation sanitaire évolue et 41% craignent de nouvelles restrictions de déplacement. /crédit DepositPhoto
72% des français ont l’intention de partir en vacances cet mais 68% n’ont pas encore planifié leur séjour. Pourquoi ? 62% attendent de voir comment la situation sanitaire évolue et 41% craignent de nouvelles restrictions de déplacement. /crédit DepositPhoto
Selon le dernier sondage IPSOS – Alliance France Tourisme et sans grande surprise, la grande majorité des français privilégieront un été français (69%), en particulier dans les régions balnéaires, guidés par la volonté de changer d’air et de se dépayser (73%), se reposer (48%) ou encore passer du temps en famille (46%), toutefois, ils sont pessimistes sur la possibilité de faire des nouvelles rencontres (6%).

En ce qui concerne l’organisation de leurs vacances d’été, fortement marquées par la crise sanitaire, que ce soit pour le choix du type de vacances, la destination ou les modalités de voyages : les vacanciers ont l’intention de se rendre sur leur lieu de vacances par un moyen de transport individuel à plus de 75%, ils déclarent vouloir séjourner dans un logement individuel à 74%.

Pour les français qui prévoient de partir en vacances dans un hébergement collectif (hôtel, club, camping) l’éventualité de devoir observer un couvre-feu (66%) ou des restrictions d’ouverture des solutions de restauration (51%) pourraient toutefois les dissuader de choisir ce type d’hébergement.

L’été 2021 sera l’été de la réassurance sanitaire et de la flexibilité, les français prendront essentiellement en considération la propreté de l’hébergement (48%) et les conditions d’annulation de la location (42%) et du moyen de transport (40%). Ils sont prêts à se faire vacciner pour partir (64%), à réaliser un test PCR (62%), et à présenter un pass sanitaire pour preuve (58%).

L’été 2021 sera celui de la réassurance sanitaire et de la flexibilité

D’où l’importance d’avoir le plus rapidement possible de la visibilité pour les professionnels du secteur, qui demandent au Gouvernement de leur faire confiance, dotés de protocoles sanitaires qui avaient été éprouvés avec succès l’an dernier.

Enfin, le sondage fait apparaître une stabilité des envies (plage, sport, restaurant) et une adaptabilité des pratiques : ils déclarent souhaiter privilégier les activités en plein air (80%), éviter les lieux fréquentés (76%), rester dans leur région (54%), toutefois, ils sont réticents à renoncer à rendre visite à leurs proches (63%).

Forts de ces résultats et que les français souhaitent partir en vacances cet été, en France, que l’été sera celui de la réassurance sanitaire, les grandes entreprises de l’Alliance collaborent activement à la formulation d’offres groupées pour que les français puissent réserver en toute quiétude leurs vacances 2021, même au dernier moment !

Résumé du sondage

1. État d’esprit des français face aux vacances – entre prudence et impatience

 Les français sont optimistes sur les vacances d’été mais ils restent prudents :
- 72% des français ont l’intention de partir en vacances cet mais 68% n’ont pas encore planifié leur séjour.
- 45% déclarent que leur départ n’est pas encore certain.

Les raisons de ne pas planifier : 62% attendent de voir comment la situation sanitaire évolue et 41% craignent de nouvelles restrictions de déplacement.

Toutefois, ils ne sont que 8% à attendre des promotions ou des prix réduits, ou encore 8% à attendre qu’une part importante de la population soit vaccinée.

 Cette année, les français qui ont l’intention de partir pendant les ponts de mai/juin privilégieront largement les vacances en France. Ils seront bien moins nombreux que les années précédentes à envisager un voyage en dehors des frontières de l’hexagone. 80% de ceux qui souhaitent voyager le feront en France contre 64% avant 2020.

 Si la majorité des Français qui ont l’intention de partir en vacances cet été prévoient de rester en France et en particulier dans une région balnéaire, ils sont tout de même 14% à envisager d’aller explorer un autre pays Européen. Ils sont toutefois moins nombreux que les années précédentes.

- 69% partiront en France cet été, dont 32% au bord de la mer et 14% en Europe
- Avant 2020 : 58% des français partaient en France et 20% en Europe

 Lorsqu’ils pensent aux vacances d’été, les Français ressentent principalement des émotions positives : de l’impatience, de l’espoir et un besoin. Ils sont tout de même 30% à ressentir de l’inquiétude

- 53% des Français ressentent une majorité d’émotions positives : impatience, espoir, besoin
- 36% des Français ressentent une majorité d’émotions négatives : résignation, peur et crainte

 Sans surprise après 3 confinements successifs, les raisons pour lesquelles les Français souhaitent partir cet été sont avant tout liées à l’envie de changer d’air et se dépayser (73%)

- L’envie de se reposer (48%)
- De passer du temps avec leur famille (46%) est également forte
- Seulement 6% prévoient de faire de nouvelles rencontres

2. Organisation des vacances d’été – des vacances marquées par la crise sanitaire, que ce soit pour le choix du type de vacances, la destination ou les modalités de voyage

 Durée moyenne des vacances : 2 semaines
 Choix du transport : les français souhaitent limiter les contacts avec des inconnus : les futurs vacanciers estivaux déclarent avoir l’intention de se rendre sur leur lieu de vacances à l’aide d’un moyen de transport individuel à plus de 75%

• 70% avec leur véhicule personnel 
• 19% envisagent de prendre l’avion
• 15% envisagent de prendre le train


 Hébergement
- Les français sont 74% à vouloir séjourner dans un logement individuel (contre 67% avant 2020), qu’il s’agisse d’une location saisonnière (39% vs 36% avant 2020) ou du logement d’un proche (37% vs 33% avant 2020).

- Pour les Français qui prévoient de partir en vacances dans un hébergement collectif (hôtel, club, camping) :
• La mise à disposition de solutions de restauration sur place (84%)
• L’accès à une piscine (70%)
• Le fait de devoir observer un couvre-feu dans leur logement (66%) et la restriction des horaires d’ouverture des solutions de restauration (51%) pourraient toutefois les dissuader de choisir ce type d’hébergement.

- Pour faire leur choix de destination, ils prendront essentiellement en compte :
• La propreté de l’hébergement (48%)
• La flexibilité des conditions d’annulation du logement (42%) et du moyen de transport (40%). L’application des mesures sanitaires et le respect des règles de distanciation sociale joueront également un rôle important dans leur décision, surtout pour les français qui ont l’intention de partir en vacances en hébergement collectif : 85%.

• Les 40% des Français qui prévoient de loger dans un hébergement collectif cet été ne?savent pas encore auprès de quel acteur ils feront leur réservation. Ceux qui se?prononcent n’expriment pas de préférence entre la découverte d’une nouvelle chaîne et la sécurité d’une chaîne déjà fréquentée

3. Budget 
 Les Français prévoient de dépenser en moyenne 1 215€ pour leurs vacances d’été. Cette somme monte jusqu’à 1 395€ pour ceux qui ont l’intention de partir en vacances, principaux postes de?dépense :
- L’hébergement (28%)
- Le transport (20%)
- L’alimentation (16%)

 Evolution du budget vacances : Plus de la moitié des Français prévoient de maintenir le même budget que d’habitude pour leurs vacances d’été.
- Pour ceux qui ont l’intention de partir en vacances prévoient un budget plus élevé (19%) : ils dépenseront l’argent économisé lors du confinement.
- Pour ceux qui prévoient une baisse de leur budget vacances d’été (20%), les deux principales raisons :
o L’envie de garder de l’argent pour d’autres dépenses (30%)
o La baisse des revenus liée à la crise sanitaire (27%)

Afin de faire des économies, les Français réduiront principalement leurs dépenses liées aux sorties (52%)
et au shopping (50%).
4. Impact de la crise sur les comportements des français en période estivale : stabilité des
envies et adaptabilité des pratiques
 Malgré plusieurs mois de restrictions, les envies des Français sont assez stables en ce qui concerne
leurs activités estivales :

- Près de 60% des français qui partiront en vacances souhaitent autant que d’habitude aller à la plage et pratiquer une activité sportive individuelle.
- C’est également le cas pour 45% d’entre eux concernant l’envie d’aller au restaurant.

 Dans le contexte actuel de crise sanitaire, les Français se déclarent prêts à adapter leurs
comportements :
- Privilégier les activités en plein air (80%)
- Eviter les lieux fréquentés (76%)
- Ils sont toutefois réticents à l’idée de renoncer à rendre visite à leurs proches (63%)
- A rester dans leur propre région pour les vacances (54%).

 Adaptation du comportement par rapport à la situation sanitaire :
- 64% sont prêts à se faire vacciner
- 62% à faire un test PCR moins de 72h avant leur séjour pour pouvoir voyager.
- 58% à présenter un pass sanitaire pour preuve.
- 48% prêts à partager leurs données de santé avec les différents acteurs du voyages (dont 24% sont
tout à fait d’accord).

 Avec le développement du télétravail, une partie des actifs Français gagnera en flexibilité durant les vacances d’été : ils sont environ un quart à envisager de partir en vacances avant le début de leurs congés (22%) ou à travailler depuis un lieu de vacances pour changer d’air (25%).
Pour près d’un Français sur deux, ces pratiques présentent un avantage clair : elles devraient permettre de limiter les embouteillages sur la route des vacances élargissant les plages horaires de départ.

Lu 4858 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







QUARTIER LIBRE
vous offre







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias