TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo AirMaG  



Air Europa : Les engagements d'IAG sont insuffisants selon la Commission européenne

La Commission européenne a rendu ses griefs


Le rachat d'Air Europa par IAG est annoncé depuis 1 an et pourtant l'opération n'est toujours pas finalisée. Il manque en bas de l'acte une signature : celle de la Commission européenne. Après l'ouverture d'une enquête approfondie, l'instance vient de dévoiler ses griefs et la maison mère de British Airways va devoir faire de nombreuses concessions pour convaincre l'Europe.



Rédigé par le Lundi 29 Avril 2024

En janvier 2023, IAG annonçait l'acquisition d'Air Europa pour 500 millions d'euros.

Ce rachat était la réalisation d'un projet assez ancien. Déjà en 2019, nous vous partagions le fait que IAG mettait la main sur Air Europa, contre 1 milliard d'euros.

Puis en juin 2021, la Commission européenne annonçait l'ouverture d'une enquête.

L'objectif étant "d'évaluer le projet d'acquisition d'Air Europa par IAG au regard du règlement de l'UE sur les concentrations.

La Commission craint que l'opération envisagée ne réduise la concurrence sur les marchés du transport aérien de passagers sur les liaisons intérieures espagnoles et sur les liaisons internationales au départ et à destination de l'Espagne.
"

Une enquête en pleine crise sanitaire qui avait entraîné la résiliation de l'accord d'achat d'origine, mi-décembre 2021.

Puis la maison mère de British Airways est revenue à la charge un peu plus d'une année plus tard, avec cette fois-ci une offre deux fois moins importante.

Une acquisition réalisée une nouvelle fois sous le contrôle de la Commission européenne qui vient tout juste de publier ses griefs, après l'ouverture d'une enquête approfondie.

Rachat Air Europa : D'importantes mesures correctives en vue ?

Pour éviter les déboires des procès intentés par Ryanair à Air France - KLM, l'instance européenne a décidé de faire les choses en bonne et due forme, afin d'éviter toute attaque sur la forme.

C'est ainsi que la Commission a aussi ouvert une enquête approfondie pour Corsair.

Dans le cadre de la procédure sur le rapprochement entre IAG et Air Europa, les commissaires craignent que l'opération "réduise la concurrence sur le marché des services de transport aérien de passagers, en particulier pour les liaisons à l'intérieur, à destination et au départ de l'Espagne.

L'instiution craint que les clients ne soient confrontés à une hausse des prix et/ou à une baisse de la qualité des services après l'opération,
" explique le communiqué.

Cette crainte de la diminution de la concurrence est présente sur de nombreuses routes, où les compagnies du groupe IAG (British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus, Level) pourraient alors se retrouver en position dominante.

Ainsi, pour la Commission la baisse de la concurrence serait notable pour les liaisons intérieures espagnoles et sur les liaisons entre l'Espagne péninsulaire et les îles Baléares ainsi que les Canaries, mais aussi pour les lignes entre l'Espagne et des pays d'Europe, du Moyen-Orient.

Sur les liaisons long-courriers, l'analyse serait la même, en particulier pour les routes vers l'Amérique du Nord et du Sud.

Rachat Air Europa : les engagements d'IAG sont insuffisants

"La Commission craint qu'en l'absence de la suppression d'Air Europa en tant que compagnie aérienne indépendante puisse avoir des effets négatifs sur la concurrence sur ces marchés déjà concentrés," poursuit le communiqué.

La Commission rappelle que son travail consiste à veiller à ce que l'opération n'entraîne pas d'effets négatifs pour les clients, aussi bien sur les prix que la qualité de service.

Maintenant que les reproches ont été formulés, les concurrents et IAG seront alors entendus, la maison mère de British Airways pourra alors soumettre des mesures correctives.

Et pourtant, en début d'année, IAG avait essayé de montrer pattes blanches en annonçant vouloir céder près de 40% des créneaux d'Air Europa, d'après La Tribune.

Des engagements que l'institution a jugés comme insuffisants.

La décision finale de Bruxelles est attendue pour le 15 juillet 2024.

Lu 1350 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Mai 2024 - 14:45 Vueling relance ses vols vers Tel Aviv





































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias