TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Airbnb : vers la fin des remboursements liés au covid

A partir du 31 mai, Airbnb ne remboursera plus les annulations liées à la covid



Le retour au monde d'avant ne se ressent pas seulement dans les ventes en agences de voyages physiques, mais se retrouve aussi dans les acteurs en ligne. Même si la covid n'est pas encore derrière nous, loin de là, Airbnb a décidé de remettre en service ses conditions d'annulation du monde d'avant. A partir du 31 mai 2022, les situations liées au covid-19 ne seront plus couvertes.


Rédigé par le Mardi 3 Mai 2022

A partir du 31 mai, Airbnb ne remboursera plus les annulations liées à la covid - Depositphotos.com Auteur sharafmaksumov
A partir du 31 mai, Airbnb ne remboursera plus les annulations liées à la covid - Depositphotos.com Auteur sharafmaksumov
Il y a deux ans, les acteurs du tourisme s'attendaient à découvrir un monde nouveau s'ouvrir à eux.

Finalement si la covid n'a pas totalement disparu, loin de là, le "monde d'après" n'est jamais vraiment arrivé.

Les voyageurs ont repris leurs habitudes, les agents de voyages revendent des séjours comme avant et Airbnb solde la fin de cette parenthèse.

Le géant américain du tourisme vient d'annoncer qu'il mettra fin aux conditions d'annulation liées à la covid-19.

A partir du 31 mai 2022, les situations liées à la pandémie ne seront plus couvertes par la politique relative aux cas de force majeure.

Pour les réservations effectuées après le 14 mars 2020, la politique relative aux cas de force majeure permettait d'annuler sans pénalité, en cas de contamination du voyageur ou de l'hôte.

A partir du mois de juin, retour à la normale.

Airbnb met fin "aux circonstances liées à la covid"

"Certains dans l’industrie du voyage ont arrêté ce type de politique il y a des mois, tandis que d’autres n’en ont pas fourni du tout.

Après consultation de nos conseillers médicaux, ainsi que de notre communauté, nous pensons que le moment est venu de prendre la même mesure,
" justifie la plateforme.

En mars 2020, Airbnb avait renforcé sa politique relative aux cas de force majeure, afin de rassurer les voyageurs et les hôtes. Cette prise de position permettait de protéger donc les deux parties en cas d'imprévus survenant après la réservation.

A lire : Airbnb n'a pas senti passer la crise

Dans un post publié en fain de semaine dernière, il est possible de lire que "nous mettons à jour notre politique sur les circonstances atténuantes afin de ne plus couvrir les circonstances liées à la covid-19 comme motif de remboursement des réservations effectuées à compter de cette date

Les conditions d'annulation de l'hôte s'appliquent selon les modalités habituelles.
"

Dorénavant coté en bourse, le géant américain du tourisme entend aussi se préserver d'annulation de dernières minutes, alors même que l'épidémie n'est plus aussi dangereuse qu'à ses débuts.

Malgré tout près des deux tiers des annonces actives offriraient "une politique d’annulation modérée ou flexible," permettant aux clients d’annuler au moins cinq jours avant l’enregistrement et même dans certains cas jusqu’à 24 heures avant l’enregistrement.

Alors que certains annonçaient que la flexibilité serait un acquis de la crise, celle-ci pourrait bien n'être qu'un mirage...

Lu 958 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias