TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Avec Léa, les "tépé" (travel planners) n'ont qu'à bien se tenir 🔑

La life de Léa, l'agent de voyages (pas si) blonde


Travel Planners versus agents de voyages ? Cette fois c'est notre Léa qui anime le débat et vous verrez qu'avec notre agent de voyages pas si blonde, les tépé (travel planners) comme elle les appelle n'ont qu'à bien se tenir.


Rédigé par le Lundi 13 Mai 2024

Si on regarde froidement ce que font ces travel planners : c'est quand même l'esbrouffe - RAF TourMaG
Si on regarde froidement ce que font ces travel planners : c'est quand même l'esbrouffe - RAF TourMaG
L’autre jour, j’ai reçu un message privé sur Facebook (ce réseau social de boomers sur lequel je traine de temps en temps, parce que je te rappelle que la petite blogueuse impertinente que tu as rencontrée en 2007 est devenue une femme responsable de 43 ans, c’est-à-dire à l’automne de sa vie) : une agent de voyages me posait une question toute simple : « T’en penses quoi, toi, des travel planners ? tu n’as jamais écrit sur elles, non ? ».

Ce que je pense des travel planners ? Franchement, pas grand-chose ! Ma consœur m’a tout de même amenée à réfléchir à la question.

Lire aussi : Agences de voyages et travel planners : quelles pistes pour mieux cohabiter ?

Jusqu’à présent, quand on me parlait des travel planners, j’entendais résonner la voix de ma maman quand, enfant, je me faisais embêter par ma sœur. Concrètement, elle (ma sœur) m’asticotait sans cesse pour des sujets futiles (des histoires de dinettes spoliées ou de poupées irrégulièrement appropriées), me « cherchait » pour des détails sans bien d’importance.

Et quand je me plaignais à ma mère que « Maman, Sandra, elle fait rien que de m’embêter », ma pauvre mère me répondait inlassablement (mais fort lassée de ces petits drames de la vie quotidienne) « la meilleure réponse, c’est le mépris : fais comme si elle n’existait pas, et elle cessera de t’enquiquiner ».


Les travel planners c'est quand même de l'esbrouffe

Comme j’étais déjà un peu punaise, je rétorquais quand même (histoire de mettre un peu d’huile sur le feu) « de toute façon, t’es pas ma vraie sœur. Toi, on t’a trouvé dans une poubelle », donc Sandra se mettait à pleurer, disait à notre mère que j’étais méchante. Ma mère lui répondait qu’il semblait que c’était elle (Sandra) qui avait commencé, et j’avais l’impression d’une petite victoire.

Il ne me semble pas que mon agence ait déjà été confrontée à la « concurrence » d’un travel planner. Il semblerait que pour la grande majorité de ces auto-entrepreneurs, il ne s’agirait que d’une petite activité d’appoint. Toutefois, si d’aventure un prospect me montrait un « carnet de route » d’un TP (prononcez tépé, ça se rapproche d’un mot verlan que ma Maman n’aimerait pas du tout lire dans ces colonnes), je crois que je n’hésiterais pas à surjouer le truc et à rétorquer « c’est joli mais bien creux : c’est ma petite stagiaire de troisième qui a pondu ça ? » .

Si on regarde froidement ce que font ces travel planners (ces meufs qui se prennent pour des agents de voyages sans en avoir ni les compétences, ni les responsabilités), c’est quand même de l’esbrouffe : en gros, elles dessinent une carte, l’illustrent avec de jolies photos, plagient un texte descriptif bateau, vont sur Kayak pour chercher des vols, cherchent les hôtels les mieux notés sur Tripadvisor, ajoutent des liens Booking, Getyourguide et compagnie et hop ! c’est envoyé…

Les agences immobilières étaient confrontées aux marchands de listes

Il y a quelques années, des « agences immobilières nouvelle génération » faisaient à peu près la même chose : elles « vendaient » des listes de numéros de téléphone qui correspondaient à des studios à louer.

Quelques gogos (je parle vraiment comme une vieille) achetaient ces listes, téléphonaient aux propriétaires-bailleurs pour planifier des visites et signaient (quand ils trouvaient leur bonheur dans la liste).

L’agence immobilière, au lieu de faire une découverte-client, d’expliquer les caractéristiques des biens à louer, d’organiser des visites, de vérifier les dossiers de candidatures en étant rémunérée pour ce « vrai travail » en honoraires, encaissait alors juste quelques centaines de francs (oui, c’était une autre époque) pour vendre sa liste.

Certes, ça ne représentait pas beaucoup d’argent à chaque fois, mais il était vite gagné, et surtout cette faible rémunération était garantie.

Le législateur a mis son grain de sel dans l’affaire et a strictement réglementé la pratique. On doit appeler ces gens des « marchands de listes » (c’est pas très joli, comme terme).

Définition : c’est un professionnel de l'immobilier dont l'activité consiste à proposer des listes ou des fichiers de logements à louer ou à vendre. Le client, moyennant le versement d'une somme généralement forfaitaire, peut consulter des listes de logements, avec les coordonnées de leurs propriétaires.

Les vendeurs de listes relèvent de la loi n°70-9 du 2 janvier 1970, conformément au 7° de son article 1er. Ils sont par conséquent soumis à certaines obligations. Ils possèdent une carte professionnelle spécifique portant la mention « marchands de listes » et, en cas d'infraction, peuvent encourir des sanctions pénales.

Quid de l'immatriculation ?

Mais qu’attend donc le législateur pour obliger ces tépé à s’immatriculer comme « marchands de listes » ou assimilé ? Le tépé rétorquent qu’ils « ne vendent pas de prestation de voyage » (officiellement, ils ne facturent que du conseil, conseil qui est d’ailleurs gratuit en agence) puisqu’ils ne facturent que des carnets de route qui « facilitent l’organisation d’un voyage ».

Certes mais selon le code du tourisme, toute personne physique ou morale qui contribue à l’organisation d’un voyage doit être immatriculée.. Alors, écoute-moi petite tépé, va sur le site d’Atout France et ouvre un dossier pour te mettre en règle !

Mais bon… (spoiler) : les tépé ne veulent pas s’immatriculer. J’ai quand même lu une espèce de profession de foi d’une tépé qui expliquait le plus sérieusement du monde que « le code de la route n’était pas adapté aux taxis volants qui allaient voler pendant les JO et qu’elle aussi (comme les taxi-volants) était super en avance et que le législateur allait reconnaitre son beau métier (de marchande de liste…) pour ensuite légiférer et qu’on allait voir ce qu’on allait voir ! (la marmotte, le chocolat, toussa toussa) ».

Le tépé est au voyage ce que Marmiton.org est au restaurant

J’ai quand même conscience que le terme « marchand de listes » n’est pas très joli… si vous pensez que j’imagine que les tépé ne servent à rien, je ne vais pas hésiter une seconde avant de crier haut et fort que oui… le tépé est au voyage ce que Marmiton.org est au restaurant : n’importe quel quidam peut balancer une recette sur le web et ça n’est pas pour ça que ça sera bon !

Alors que le restaurant, il embauche des professionnels qui doivent produire de la bonne cuisine correctement servie, sinon il ne durera pas éternellement.

Tu l’as compris, je n’ai pas de considération pour ces tépé qui veulent nous tondre la laine sur le dos. Plutôt que de facturer quelques dizaines d’euros pour « planifier un voyage », il serait de bon ton (et ça leur rapporterait bien davantage) qu’ils passent un contrat avec une agence de voyages (une vraie...) avec qui ils partageraient la marge en tant qu’apporteur d’affaires.

En préparant l’article que tu es en train de lire, j’ai découvert (avec un intérêt très relatif) que 8 tépé s’étaient concertés pour écrire une charte de bonne conduite.

Dans cette charte (accrochez-vous), ils s’engagent à ne pas dénigrer les agences de voyages. Comme les tépé ont fait de la ringardisation des agences de voyages leur seul axe de communication depuis des années, peut-être sentent-ils le vent tourner et la patrouille prête à leur rappeler leur obligation d’immatriculation.

Ils évoquent une « main tendue envers les agences de voyages ». Une main que perso, je retournerais bien à l’envoyeur… et quand je suis énervée, je frappe fort et je pourrais laisser une marque !

Lu 2687 fois

Tags : lea
Notez

Commentaires

1.Posté par Thomas H le 13/05/2024 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Brillante, comme d’habitude

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias