TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


CES Las Vegas : "la phygitalisation des évènements est irréversible" selon Marc-Lionel Gatto

Interview de Marc-Lionel Gatto, commissaire général du Village Francophone du CES Las Vegas



Depuis maintenant 50 ans, le CES Las Vegas s'est imposé que le temps fort de l'innovation mondial. L'évènement rassemble chaque année plusieurs centaines de milliers de visiteurs, dans la ville du vice, dont de nombreux Français. Encore une fois et malgré la digitalisation de l'évènement le Village Francophone organisé et animé par Marc-Lionel Gatto sera de la partie. A quoi ressemblera le CES Las Vegas digitalisé ? Est-ce la fin des grands salons physiques ? Entretien avec le PDG de MLG Events.


Rédigé par le Dimanche 10 Janvier 2021

"je suis inquiet pour ceux qui ont pris les fondamentaux d'un salon classique, en le digitalisant tel quel" selon Marc Lionel Gatto - Crédit photo : RP
"je suis inquiet pour ceux qui ont pris les fondamentaux d'un salon classique, en le digitalisant tel quel" selon Marc Lionel Gatto - Crédit photo : RP
TourMaG.com - En raison de l'épidémie mondiale, le CES Las Vegas sera pour la première fois entièrement digitale. Alors que vous regroupez la plus grande communauté francophone, lors de l'évènement, à quoi ressemblera cette édition ?

Marc-Lionel Gatto :
Concernant l'édition CES Las Vegas 2021, concrètement comme tous les acteurs présents nous allons voir ce qu'il en ressortira.

Est-ce que la digitalisation, d'un évènement qui est un lieu important de networking, va tenir ses promesses ? Nous attendons de voir. Si l'évènement digital se déroule bien, alors cela signifiera qu'à l'avenir, nous serons en mesure de faire du business à distance, avec moins de déplacements sur place.

Nous avons vu ces dernières années que de trop nombreuses start-up se sont rendues au CES Las Vegas, sans en avoir le pédigrée, il est évident qu'un traitement à distance peut permettre de faire changer la façon d'aller et voir l'évènement.

Sous l'angle du tourisme d'affaires, il va donner une tendance de l'évolution dont toute une profession peut ou va évoluer.

TourMaG.com - Y-at-il un engouement des participants du Village Francophone alors que le CES Las Vegas sera digital ?

Marc-Lionel Gatto :
Du fait de notre vision et nouvelle formule, l'engouement est énormissime.

La formule nous permet d'agréger ceux qui voulaient bouger, mais sans savoir comment faire, puis ceux qui ne pouvaient pas ou peu. Nous avons revu la manière d'accompagner un évènement de dimension mondiale et d'imaginer ce que cela pourrait devenir dans un monde plus phygital.

Nous annonçons chaque jour une audience de 15 000 auditeurs provenant de 35 régions du monde. Pour la première fois, le Village Francophone rassemblera près de 19 pays de l'Afrique francophone.

Par comparaison, lors des précédentes éditions, lorsque nous faisions des soirées nous comptabilisions environ 1 500 décideurs, nous serons entre 3 et 4 000 hauts responsables. C'est du jamais vu.

Studios connectés : "Ce sera comme un club un peu fermé"

TourMaG.com - Qu'en est-il du Village Francophone que vous animez ?

Marc-Lionel Gatto :
Le CES Las Vegas s'est depuis toujours concentré sur le coeur de son business à savoir les acheteurs et offreurs de technologie.

Pendant ce temps, nous nous occupons de tout l'écosystème qui gravite autour, à savoir les territoires d'excellence, les clusters, le sourcing, etc.

Nous avons mis en réseau les participants, via le digital, pour cette année, mais nous avons pour l'occasion créé des réseaux physiques dans les villes à travers le monde francophone.

Ainsi, nous avons créé des studios connectés, dans lesquels il sera possible d'acheter des technologies, venir y pitcher, faire du sourcing, croiser son regard sur les analyses.

Tout ce qui se faisait en se rendant traditionnellement sur un évènement et bien nous le ferons en l'éclatant notamment dans des villes moyennes, à l'aide de ces studios.

Notre mission n'a pas été de tout passer en digital, mais ramener au coeur des territoires l'essence même d'un CES Las Vegas et des grands évènements qui ponctuent le calendrier annuel de l'innovation. Nous retournerons sur ces grands salons, mais plus jamais de la même façon.

Le CES Las Vegas 2021 sera un pilote pour nous de 12 dates dans l'année.

TourMaG.com - Vous allez décentraliser le CES Las Vegas en quelque sorte dans les régions francophones ?

Marc-Lionel Gatto :
Exactement.

La bonne surprise de cette version plus agile est que l'Afrique y sera représentée.

Par le passé, du fait de la politique agressive de Trump et par les coûts de transport, les dirigeants du continent ne se rendaient pas en masse au CES Las Vegas, grâce à nos studios, l'Afrique sera très présente.

Avec le digital, il est très compliqué de calculer le ROI d'un évènement, savoir qui regarde par exemple la vidéo, alors qu'avec notre studio, vous êtes identifiés. Ce sera comme un club un peu fermé.

C'est une vision novatrice de l'événementiel.

"Il est possible d'aller au bout du monde, mais je me demande si c'est le sens de l'histoire..."

"Sur la semaine, nous allons présenter pas moins de 60 tendances issues du CES Las Vegas" selon Marc-Lionel Gatto - Crédit photo : Linkedin
"Sur la semaine, nous allons présenter pas moins de 60 tendances issues du CES Las Vegas" selon Marc-Lionel Gatto - Crédit photo : Linkedin
TourMaG.com - Quel sera le programme ?

Marc-Lionel Gatto :
Les professionnels présents pourront suivre en direct les travaux du village francophone, autour de 3 grandes journées.

Nous avons découpé le CES Las Vegas autour des thématiques "Tech for cities" sur les villes du futur et de la mobilité, "Tech for Business" avec un focus tourisme, puis "Tech for life" autour de la santé et l'éducation.

Sur la semaine, nous allons présenter pas moins de 60 tendances issues à la fois du CES Las Vegas et des travaux de nos coordinateurs sectoriels. Maintenant ce format se décupler lors de chaque grande manifestation autour de la technologie tout au long de l'année.

TourMaG.com - Vous ne faites pas le pari du retour à la normale, une fois la crise terminée ?

Marc-Lionel Gatto :
Tous ceux qui pensent qu'une fois la crise terminée, que tout repartira comme avant, selon moi ils font une erreur fondamentale.

Pendant un moment, nous serons tous contents de retourner dans la vraie vie, avec des contacts réels, puis après nous nous rendrons compte que la productivité ne suivra pas.

Je ne sais pas où sera placé le curseur entre digital et physique, mais pour nous, il y a un fondamental qui nous paraît être évident : il faut ramener le business au coeur de territoires.

Tout comme le tourisme devient local et régional, le business va y venir. Il est possible d'aller au bout du monde, la technologie le permet, mais je me demande si c'est le sens de l'histoire de se rendre à 4 000 Français sur un tel évènement.

Je suis peut-être un doux optimiste, mais je ne pense pas que cela va perdurer. Ces grandes manifestations ne vont pas disparaître, mais vont devoir se réinventer.

Nous nous inscrivons dans ce mouvement-là, en pensant que le mixe entre l'hyper local et international est le schéma futur pour l'événementiel. Ce choc ne sera pas neutre pour le tourisme d'affaires, je ne dis pas qu'il disparaîtra, il va évoluer.

Selon moi, les relations entre les régions du monde vont se densifier, la phygitalisation des évènements est irréversible et donnera un sens à ces manifestations.

TourMaG.com - Vous avez des échos de la part du CES Las Vegas concernant votre initiative ?

Marc-Lionel Gatto :
Nous sommes en négociations pour que Gary Shapiro, le PDG de la Consumer Technology Association, la société organisatrice du CES Las Vegas inaugure le Village Francophone.

Chaque année, nos participants visitent physiquement et cette année digitalement le CES Las Vegas, donc la synergie entre notre démarche et celle du CES est totale.

Nous ne cannibalisons pas l'évènement. Nous restons dans la philosophie initiale à savoir de créer un évènement augmenté, ou tout le monde est acteur autour de communautés et de collectifs sectoriels.

Maintenant, soit il est possible de rester derrière un écran durant des heures pour suivre ou se rendre dans nos villes connectées et nos studios, pour nous rejoindre.

"je suis inquiet pour ceux qui ont pris les fondamentaux d'un salon classique, en le digitalisant tel quel"

TourMaG.com - Il est de plus en plus certain qu'avec la crise sanitaire et les difficultés économiques des entreprises, le voyage d'affaires ne sera plus comme avant...

Marc-Lionel Gatto :
Clairement, nous retournerons au CES Las Vegas et nous espérons qu'il aura de nouveau lieu en version physique.

Après si tel n'est pas le cas, je pense que la résilience se trouve dans notre démarche. Actuellement, nous avons 50 studios connectés dans différentes régions du monde, même si le Canada et Israël sont repassés en confinement.

Nous créons des communautés régionales et je trouve cela très intéressant.

Je pense qu'il est nécessaire de réinventer autre chose, je suis inquiet pour ceux qui ont pris les fondamentaux d'un salon classique, en le digitalisant tel quel, évidemment ça ne marche pas.

TourMaG.com - Qu'est ce que les professionnels du tourisme peuvent retirer d'un tel évènement repenser ?

Marc-Lionel Gatto :
Eux comme moi, nous faisons partie du club des victimes.

Je pense que l'hébergement et le tourisme d'affaires font partie des plus touchés, mais nous allons devoir tous nous interroger sur la fonctionnalité de nos métiers.

Par exemple, les hôtels ont évolué pour créer des zones de rencontres entre leurs clients. Il faut redonner du sens et de la signification dans les lieux dans lesquels nous nous déployons.

Nous avons montré l'année dernière, au Treasure Island l'hôtel où nous étions à Vegas, qu'il était possible de faire des choses aussi intenses que la visite elle-même du salon.

La justification de prendre un avion, pour faire du tourisme d'affaires, va devoir intégrer une expérience globale. L'avenir de l'événementiel repose dans 4 axes à savoir : le communauté, la régionalisation, l'hyper-internationalisation, avec les évènements, et la phygitalisation.

Les hôteliers vont devoir se poser des questions sur leurs offres actuelles.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 6014 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias