TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Cluster campings : "la situation est sous contrôle" pour Nicolas Dayot (FNHPA)

L'interview de Nicolas Dayot, président de la Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air (FNHPA)



Alors que plusieurs clusters ont été détectés dans les campings, Nicolas Dayot président de la Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air (FNHPA) se veut rassurant : seuls 0,30% des 7800 campings implantés en France ont eu un début de cluster depuis le début de l'été. Selon lui, l'application du pass sanitaire arrive à point nommé alors que le variant Delta se développe. Cependant il appelle les gérants de campings à faire respecter strictement les protocoles et à ne pas transiger sur la sécurité. Objectif : arriver à passer le mois d'août pour pouvoir assurer la saison jusqu'au bout.


Rédigé par le Jeudi 29 Juillet 2021

Nicolas Dayot : "Si nous faisons un ratio sur les 7800 campings présents en France, seuls 0,30% des établissements de plein air ont eu un début de cluster depuis le début de l'été.  C'est très faible et cela démontre à quel point il faut être sérieux" - Depositphotos.com  Auteur philipus
Nicolas Dayot : "Si nous faisons un ratio sur les 7800 campings présents en France, seuls 0,30% des établissements de plein air ont eu un début de cluster depuis le début de l'été. C'est très faible et cela démontre à quel point il faut être sérieux" - Depositphotos.com Auteur philipus
TourMaG.com - La presse grand public s'est fait écho de clusters découverts au sein de plusieurs campings notamment en Vendée mais aussi en Loire-Atlantique et dans les Landes. Certains observateurs pointent du doigt le protocole sanitaire mis en œuvre dans les campings. Que répondez-vous ?

Nicolas Dayot :
La plupart sont de petits clusters, entre 15 et 20 personnes testées positives. En fait ces clusters ont été détectés car les campings ont bien appliqué les procédures en appelant l'ARS (Agence régionale de santé).

Ensuite l'ARS teste l'ensemble des clients... et quand on teste on trouve... Certes il y a des cas mais par rapport au nombre de clients, c'est marginal. Il est normal, et c'est le jeu médiatique, qu'il y ait un retentissement dans la presse.

Je vous prends l'exemple d'un des campings concerné par un cluster. Cet établissement compte 600 emplacements et seules 20 personnes ont été testées positives dont la moitié sont des salariés. Le camping et sa piscine sont restés ouverts en revanche les bars et restaurants ont été fermés. Et les personnes positives ont été mises à l'isolement. La procédure fonctionne très bien.

C'est parce que les campings prennent les choses en main avec l'ARS que les processus fonctionnent. Les clusters découverts ont été bien maîtrisés et l'épidémie a pu être circonscrite.

Nous ne devons pas transiger sur la sécurité sanitaire. La situation est sous contrôle. Lorsqu'il y a un doute, les campings doivent contacter l'ARS pour tuer dans l'œuf le phénomène. Si nous faisons un ratio sur les 7800 campings présents en France, seuls 0,30% des établissements de plein air ont eu un début de cluster depuis le début de l'été.

C'est très faible et cela démontre à quel point il faut être sérieux.

"Ce n'est pas le moment de baisser la garde"

TourMaG.com - Les clusters découverts mettent en évidence que les collaborateurs représentent la moitié des cas...

Nicolas Dayot :
Nous avons envoyé aux campings des consignes de vigilances, pour éviter tout relâchement dans l'application du protocole sanitaire aussi bien vis à vis des clients qu'au niveau des collaborateurs. Ce protocole fonctionne, nous avons pu le constater l'été dernier et il faut l'appliquer strictement d'autant plus avec le variant Delta qui est plus contagieux.

Nous avons fait un rappel sur les gestes barrières et la distanciation sociale à respecter. Alors que dans certains lieux il est possible d'enlever le masque dès lors que le pass sanitaire est valide, nous avons fait passer la consigner de demander aux clients de garder le masque dans les espaces intérieurs.

Ce n'est pas le moment de baisser la garde. Certains campings ont d'ailleurs commandé des autotests pour s'assurer que les équipes restent négatives. D'autres font venir des infirmières qui testent régulièrement les salariés. Nous avons également un certain nombre de campings qui ont mis sur pied des centres de vaccination pour sensibiliser leurs clients et pour encourager leurs collaborateurs à entrer dans une démarche de vaccination comme à Bormes-les-Mimosas ou à Canet-en-Roussillon.

L'objectif est que nous arrivions à passer le mois d'août.

"C'est peut-être le pass sanitaire qui va sauver notre saison."

TourMaG.com - La souplesse accordée aux établissements de tourisme : campings, résidences, villages clubs... de ne contrôler qu'une fois le pass sanitaire à l'entrée n'a t-il pas ses limites, notamment pour les personnes non vaccinées qui peuvent entrer et sortir à leur guise ?

Nicolas Dayot :
Nous avons fait le constat que les clients non vaccinés qui se présentent avec un test sortent peu du camping. Au cours de leur séjour, ceux qui sont réfractaires aux tests, ou qui ne peuvent tout simplement pas se faire tester car il est difficile de trouver des centres de tests sur certains lieux de vacances ne peuvent de toute façon pas aller dans les parcs d'attractions ou de loisirs, ni dans les festivals... et bientôt ils ne pourront plus aller dans les restaurants et les bars...

Ces personnes restent au sein du camping, ils sont en vase clos en quelque sorte.

TourMaG.com - Les parcs d'attractions ou encore les lieux de culture constatent une baisse de la fréquentation depuis la mise en place du pass sanitaire, qu'en est-il pour les campings ?

Nicolas Dayot :
Le pass sanitaire n'entraîne pas d'annulation ou très peu. Il n'y a pas d'hémorragie. Finalement le pass sanitaire est pour nous, campings, au moment où le variant Delta se développe presque une bénédiction. Cela renforce la sécurité sanitaire de nos établissements et c'est peut-être le pass sanitaire qui va sauver notre saison.

Le pass sanitaire arrive au bon moment et en pratique c'est une très bonne chose pour que la situation ne dérape pas au mois d'août.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4445 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus













































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias