TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Directive 830d de IATA : le torchon brĂ»le-t-il entre Amadeus et les agents de voyages ?🔑

Des discussions s’ouvrent en fin de semaine



En application d’une directive de Iata concernant la mise Ă  disposition des coordonnĂ©es des passagers aĂ©riens, Amadeus a voulu procĂ©der Ă  une mise Ă  jour de ses systĂšmes. Laquelle n’est pas vraiment du goĂ»t des agents de voyages qui ont rĂ©ussi Ă  stopper sa mise en machine. Des discussions avec le ComitĂ© consultatif des agents de voyages (CCAV) vont dĂ©buter cette fin de semaine. Explications.


Rédigé par le Lundi 31 Janvier 2022

DerriÚre le désaccord entre Amadeus et les agents de voyages, la directive 830d de Iata © Depositphotos magann
DerriÚre le désaccord entre Amadeus et les agents de voyages, la directive 830d de Iata © Depositphotos magann
Les agents de voyages ont-ils une fois de plus Ă©tĂ© mis devant le fait accompli par Iata via l’intermĂ©diaire d’Amadeus ?

C’est en tous cas ce que pensent plusieurs d’entre-eux aprĂšs une mise Ă  jour des systĂšmes d’Amadeus, en apparence anecdotique mais qui est Ă  l’origine, en ces premiers jours de 2022, d’un nouveau bras de fer. La cause du dĂ©saccord, cette fois : les dĂ©licates questions de RGPD (RĂšglement gĂ©nĂ©ral sur la Protection des donnĂ©es).

Les acteurs de la distribution ont en effet dĂ©couvert, il y a une dizaine de jours, qu’Amadeus avait prĂ©vu une mise Ă  jour de ces systĂšmes faisant en sorte que les fermetures de PNR (Passenger Name Record, dossier passager) soient bloquĂ©es par un message d’erreur s’il manquait les informations de contact du client.

« Ce message d’erreur pouvait ĂȘtre ignorĂ© en insistant mais, dans ce cas, Amadeus rajoutait une information au dossier indiquant que l’agent de voyages avait voulu bypassĂ© le systĂšme », explique un agent de voyages concernĂ©.

Directive 830d


« Ce qui a mis le feu aux poudres c’est que personne n’était vraiment au courant. Cela a Ă©tĂ© fait en catimini.

Amadeus nous rĂ©pond qu’il s’agit d’un changement mineur, ce qui nous a bien fait rigoler. Cela touche Ă  100% des PNR et nĂ©cessite de changer tous les systĂšmes. C’est une drĂŽle de conception d’un changement mineur »,
ajoute-t-il.

DerriĂšre cette mise Ă  jour des systĂšmes d’Amadeus, se cache en fait une directive, la 830d, de l'Association internationale du transport aĂ©rien (Iata).

ImaginĂ©e avant la crise sanitaire, dans le contexte de la mise en place des mesures RGPD, elle concernait la mise Ă  disposition aux compagnies aĂ©riennes par les agences de voyages des donnĂ©es des clients. D’un cĂŽtĂ© donc, les compagnies voulant rĂ©cupĂ©rer les donnĂ©es, de l’autre, les agents qui s’estimaient ĂȘtre mis en porte-Ă -faux niveaux RGPD. L’Ectaa (l’European Travel Agents' and Tour Operators' Associations) s’en Ă©tait mĂȘlĂ©e, et le texte de la directive 830d a longuement Ă©tĂ© rĂ©visĂ©, jusqu’à une derniĂšre version oubliĂ©e en cours d’annĂ©e 2021.

Des discussions débutent

La situation, pas si anecdotique que ça, met une nouvelle fois en lumiÚre les relations parfois conflictuelles entre la puissante Iata et la distribution.

« Le problĂšme est multiple. D’abord, sur la mise en Ɠuvre : tout le monde a dĂ©couvert cela quelques jours avant. Mais aussi sur le sujet RDPG, trĂšs touchy et sur lequel notre industrie est loin d’ĂȘtre la plus propre. C’est un pas que les agents ne sont pas nĂ©cessairement prĂȘts Ă  passer, et sur lequel on leur force la main », rĂ©sume une source au sein du syndicat des Entreprises du voyage (EDV).

Le ComitĂ© consultatif des agents de voyage (CCAV) s’est saisi de l’affaire. A l’heure actuelle, cette mise Ă  jour des systĂšmes d’Amadeus a Ă©tĂ© bloquĂ©e. « Pour l’instant tout est Ă  l’arrĂȘt, pas de mise en production prĂ©vue », nous explique-t-on.

Des discussions entre le CCAV, reprĂ©sentant les agents de voyages, et Amadeus vont s’ouvrir, « en fin de semaine », d’aprĂšs une source qui sera prĂ©sente Ă  la table des nĂ©gociations. Des discussions qui, si elles se dĂ©roulent Ă  « vitesse Iata », pourraient durer un certain temps.

Lire :
- Les données des voyageurs, prochain point de friction de tous les professionnels du voyage


- Amadeus lance une solution pour "payer quand vous volez"

Sollicité, Amadeus nous a fait parvenir le message suivant, se référant à la directive 830d :

« IATA par l’intermĂ©diaire de sa directive 830d demande aux agences de voyages de s’assurer, avant l’émission du billet, de demander Ă  chaque passager si ce dernier souhaite partager ses coordonnĂ©es avec les compagnies aĂ©riennes participant Ă  l’itinĂ©raire.

L’objectif est de pouvoir ĂȘtre contactĂ© par ces derniĂšres en cas de problĂšme avec leur vol. Dans le cas oĂč le passager ne souhaite pas communiquer ses coordonnĂ©es, le conseiller en voyages doit informer le passager qu’il peut ne pas recevoir les informations de la compagnie aĂ©rienne en cas de problĂšme avec son vol.

Amadeus travaille avec ses partenaires agences de voyages pour les aider Ă  mettre en place cette directive.
Concernant les données des passagers, Amadeus traite les données de ses clients avec le plus grand sérieux, dans le respect des rÚglements et lois applicables dans les différents pays et notamment de la régulation RGPD. »

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 4254 fois

Tags : Amadeus, CCAV, EDV, Iata
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitÎt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos MĂ©dias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias