TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Futuroscopie  




Futuroscopie - Sans passé, pas de futur : le tourisme au service de la mémoire 🔑

Le décryptage de Josette Sicsic (Futuroscopie)


A l’heure de la commémoration du débarquement allié sur les plages normandes, toute la presse est mobilisée sur le récit de cet événement grandiose qui a mis fin à la deuxième guerre mondiale et signé le début d’une nouvelle ère. Bien décidée à frapper d’un grand coup ces commémorations, la Normandie met les bouchées doubles pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, Français et étrangers, à un épisode majeur de l’histoire contemporaine.


Rédigé par le Mardi 11 Juin 2024

Des festivités tout l'été en Normandie : l'anniversaire du débarquement ne manquera pas de confirmer la compétence de notre pays et de cette région pour assurer leur devoir de mémoire.  - Depositphotos.com, Auteur dhdezvalle
Des festivités tout l'été en Normandie : l'anniversaire du débarquement ne manquera pas de confirmer la compétence de notre pays et de cette région pour assurer leur devoir de mémoire. - Depositphotos.com, Auteur dhdezvalle
Grands contributeurs de ces célébrations, le secteur touristique et ses opérateurs sont en première ligne pour assurer promotion, animation et sécurité des sites, notamment des plages ayant été le théâtre du D.Day.

A raison, car de nouveau la guerre est à nos portes et offre le triste spectacle d’une humanité qui ne tient pas compte de ses erreurs. A raison également, car les Français sont très intéressés par l’Histoire, comme le souligne une étude Louis Harris. Et cela malgré les rumeurs affirmant le contraire.

Une belle météo, 200 vétérans encore vivants au rendez-vous, un président américain et un président ukrainien parmi 25 chefs d’Etat répondant présents, des souverains belge, néerlandais, britannique, norvégien… Ce jeudi 6 Juin 2024, la région normande était sous le feu des projecteurs.

La fête continuera durant une partie de l’été et ne manquera pas de confirmer la compétence de notre pays et de cette région pour assurer leur devoir de mémoire.

Bien sûr, la Normandie n’a pas attendu cette année pour prouver son attachement à la grande Histoire. Voilà longtemps que l’on évalue à quelque 2 millions le nombre de touristes visitant la région en quête de son Histoire.

Avec 94 sites et lieux de visites mémoriels, 44 musées, 21 mémoriaux et sites naturels et 29 cimetières, le tourisme de mémoire est la première thématique de visite en Normandie parmi l’ensemble des sites et lieux de visites normands.

A titre d’exemple, la Région accompagne le nouveau Musée du Débarquement à Arromanches-les-Bains, la restructuration et l’expansion du Airborne Museum à Sainte-Mère-Eglise, la transition vers un site plus durable pour le Centre Juno Beach à Courseulles-sur-Mer et la valorisation du patrimoine des Bases de lancement de V1 en Seine-Maritime…


Les goûts affirmés et partagés des Français pour l’Histoire

Côté public, qu’en est-il plus précisément ? De manière générale, selon une excellente enquête réalisée par Louis Harris en 2022, les Français font part d’un intérêt prononcé pour l’Histoire, en particulier pour l’Histoire de France (83%), du monde (78%) ou de leur ville ou région (75%).

Mieux ! 93% des Français déclarent s’intéresser à au moins une des facettes de l’Histoire et la moitié d’entre eux indiquent s’intéresser à toutes.

Les musées pour s’informer mais pas que !

Autre bonne nouvelle : les Français placent surtout leur confiance dans des sources institutionnelles : Ainsi, 94% d’entre eux misent sur les musées pour les informer, 91% lisent des livres d’histoire et 87% optent pour les médias spécialisés : chaines télévisées, radio, presse spécialisée.

En revanche, les canaux digitaux comme les podcasts (47%), les vidéos de vulgarisation sur Youtube (37%) ou les comptes spécialisés sur les réseaux sociaux (31%) suscitent plus de défiance de la part des Français.

Des niveaux qui varient selon l’âge, les plus jeunes faisant état de davantage de confiance envers les outils numériques que leurs ainés.

L’Histoire contemporaine favorite

Concernant la période historique favorite de nos compatriotes, on constate que le niveau d’intérêt croit avec la proximité de la période :

  • Plus de 8 Français sur 10 déclarent être intéressés par les époques contemporaine (82%) et moderne (81%),
  • Plus de 7 sur 10 par le Moyen-Âge (76%) et l’Antiquité (71%). 63% des Français font tout de même état d’un intérêt pour la Préhistoire.

S’ils avaient l’opportunité de s’entretenir avec des personnages célèbres de l’Histoire de France, les Français privilégieraient d’ailleurs des entretiens avec des figures politiques comme :

- Le Général De Gaulle (18%),
- Simone Veil (16%)
- Napoléon Bonaparte (16%).

Relevons que si les hommes souhaiteraient davantage échanger avec des figures masculines comme le Général De Gaulle (22%) ou Napoléon Bonaparte (21%), les femmes privilégieraient des figures féminines comme Simone Veil (24%) ou Marie Curie (19%).

Des résultats qui varient également selon l’âge car si les Français âgés de 50 ans et plus font part d’un intérêt plus important pour les hommes d’Etat, les moins de 35 ans souhaiteraient davantage converser avec des personnalités féminines.

Concernant les évènements marquants de l’Histoire de France, ceux survenus pendant l’époque contemporaine sont les plus cités :

- la Révolution française (53%),
- la Seconde Guerre Mondiale (50%)
- et la Première Guerre Mondiale (36%).

Mais, avec des différences selon le sexe, les femmes accordant davantage d’importance que les hommes à la Première Guerre Mondiale (39% contre 33%), à Mai 1968 (17% contre 12%), à l’abolition de l’esclavage (19% contre 10%) ou aux lois Jules Ferry (15% contre 9%).

Des différences qui s’observent également selon l’âge ou le niveau de diplôme. Par exemple, les plus jeunes et ceux disposant d’un niveau de diplôme supérieur à Bac+2 mettent davantage en avant l’importance de l’abolition de l’esclavage que les autres.

Une intermédiation indispensable

Enfin, notons que cet intérêt des Français pour l’Histoire se traduit par l’importance que ces derniers lui accordent : plus de 9 sur 10 déclarent que l’Histoire est nécessaire pour appréhender le monde contemporain, que ce soit pour comprendre les racines culturelles des sociétés (94%) ou disposer d’une bonne culture générale (94%).

Une importance accordée à l’Histoire en hausse depuis 2019 et encore plus prononcée chez les Français les plus âgés et ceux disposant d’un niveau de diplôme supérieur à Bac+2…

En 2022, le tourisme de mémoire a attiré 11,4 millions de visiteurs, soit une hausse de 46 % par rapport à 2021, selon le ministère des Armées qui a notamment la charge des hauts lieux de mémoire et des nécropoles. Parmi ces visiteurs, 2,7 millions étaient étrangers.

Intermédiaire indispensable, le secteur touristique a donc bel et bien un rôle à jouer dans la diffusion de la grande et de la petite Histoire. Fortement médiatisés, événements, fêtes, animations, activités pédagogiques, musées, lieux de mémoire… permettent de rappeler les fondamentaux du passé de nos pays.

Un passé sans lequel il n’est pas de futur. Surtout dans une Europe aujourd’hui menacée par l’indifférence grandissante des jeunes générations.

A lire aussi : Normandie : le tourisme de mémoire va cartonner en 2024 ! 🔑

Les touristes en Normandie, une analyse quantitative

Dernier point : pour en savoir plus sur leurs clientèles, la région Normandie a fait réaliser une étude par le cabinet Egis/Voltère.

Selon cette étude : Avec 5,52 millions de visites* enregistrées en 2022, ce qui correspond à 1,78 million de visiteurs uniques estimés, les sites et lieux de visites de la Bataille de Normandie ont retrouvé un niveau proche de celui observé avant la crise sanitaire.

Ces visiteurs sont pour la plupart des touristes en séjour ou de passage qui ont un profil nettement plus international ( 42% d’étrangers) contre 58% de Français. Ils sont généralement plus âgés (âge moyen 53 ans) à la retraite (35%) et voyagent en couple.
La principale motivation de 80% d’entre eux est le tourisme de mémoire. Les visiteurs se rendent en moyenne dans 3,1 sites au cours de leur séjour. Omaha Beach et Utah Beach sont les plus visités.

Sur le périmètre des Plages du Débarquement, 48 % des nuitées touristiques sont le fait des visiteurs des sites de mémoire.

En 2022, les sites de la Bataille de Normandie ont réalisé 5,520 millions d’entrées, un niveau proche du record de 6,1 millions en 2019, année du 75e Anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie.

Le chiffre d’affaires des exploitants a atteint 25,2 M€ HT, dont, 19,1 M€ en billetterie sur 32 sites à entrée payante et 6,1 M€ en boutique et autres produits.

Les dépenses moyennes des visiteurs au cours de leur séjour sont évaluées à 365€ pour les Français et de 557€ pour les étrangers, avec des variations importantes selon la nationalité. Elles sont sensiblement plus élevées notamment pour les Nord- Américains.

La consommation totale des visiteurs dépasse les 700 M€, dont 53 % est le fait des touristes étrangers. 49% de ces dépenses concernent l’hébergement, les autres postes comprenant notamment la restauration, les billets d’entrée et les autres achats dans les sites.

Josette Sicsic - DR
Josette Sicsic - DR
Journaliste, consultante, conférencière, Josette Sicsic observe depuis plus de 25 ans, les mutations du monde afin d’en analyser les conséquences sur le secteur du tourisme.

Après avoir développé pendant plus de 20 ans le journal Touriscopie, elle est toujours sur le pont de l’actualité où elle décode le présent pour prévoir le futur. Sur le site www.tourmag.com, rubrique Futuroscopie, elle publie plusieurs fois par semaine les articles prospectifs et analytiques.

Contact : 06 14 47 99 04
Mail : touriscopie@gmail.com

Lu 1234 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus










































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias