TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



ILTM : les EuropĂ©ens en avant toute vers le luxe 🔑

Dans les allées de l'ILTM Cannes 2023


Qu’ils soient une fois encore venus en force sur l'ILTM comme l’Italie, de retour aprĂšs une longue absence comme la Hongrie, ou prĂ©sents pour la premiĂšre fois comme le Portugal, tous les pays europĂ©ens misent dĂ©sormais sur le luxe.


Rédigé par le Vendredi 8 Décembre 2023

Dans les allĂ©es de l'ILTM, la Toscane qui, dans le domaine du tourisme de luxe, a une belle longueur d’avance - DR : PB
Dans les allĂ©es de l'ILTM, la Toscane qui, dans le domaine du tourisme de luxe, a une belle longueur d’avance - DR : PB
Les EuropĂ©ens ont maintenant bien compris que le luxe Ă©tait une voie d’avenir. Et une chance Ă  ne pas laisser passer pour leur industrie du tourisme.

En effet, alors que les hĂŽtels haut de gamme reprĂ©sentent seulement 2% du total des structures d’hĂ©bergement, les touristes « de luxe » gĂ©nĂšrent prĂšs de 22% des recettes touristiques globales.

Plus que d’autres, l’Italie qui figurera encore, en 2024, en tĂȘte des destinations favorites des clients du rĂ©seau d’agences de voyages Virtuoso, l’avait compris trĂšs tĂŽt.

DĂ©jĂ  prĂ©sente en force l’annĂ©e derniĂšre Ă  l’ILTM, elle est revenue Ă©galement cette annĂ©e Ă  Cannes avec un stand de 630 m2 sur lequel sont prĂ©sents pas moins de 143 exposants et reprĂ©sentĂ©es 13 rĂ©gions.

Lire aussi : Cannes : l’ILTM 2023 a ouvert dans l’allĂ©gresse


« DĂ©sormais, le luxe, c’est la personnalisation des services et les expĂ©riences exclusives »

Parmi celles-ci, se trouvait Ă©videmment la Toscane qui, dans le domaine du tourisme de luxe, a une belle longueur d’avance.

Non seulement, cette rĂ©gion particuliĂšrement apprĂ©ciĂ©e de la clientĂšle anglo-saxonne mais aussi française, a encore augmentĂ© cette annĂ©e sa frĂ©quentation touristique, mais, avec 120 cinq Ă©toiles, elle est la rĂ©gion italienne qui compte le plus d’hĂŽtels de luxe.

« Cependant, souligne Francesco Tapinassi, le directeur de l’Agence de promotion touristique de la Toscane, le luxe aujourd’hui, ce n’est plus seulement les Ă©toiles. DĂ©sormais, le luxe, c’est la personnalisation des services et les expĂ©riences exclusives, only for you. C’est ça le vrai luxe ».

En ce domaine, la Toscane a aussi une bonne longueur d’avance.

Les opĂ©rateurs de cette rĂ©gion savent depuis longtemps organiser pour une clientĂšle exigeante des visites de musĂ©e aprĂšs la fermeture, des cours de cuisine avec de grands chefs, des balades dans les vignes avec un vigneron et bien d’autres expĂ©riences plus Ă©tonnantes les unes que les autres.

Rendez-vous Ă  Rome, fin novembre 2024

PrĂ©sentation de l’opĂ©ration « Core, Rome expĂ©rience Â» au Majestic BarriĂšre pendant l’ILTM (PB)
PrĂ©sentation de l’opĂ©ration « Core, Rome expĂ©rience Â» au Majestic BarriĂšre pendant l’ILTM (PB)
Pour ĂȘtre la capitale de l’Italie et la « ville Ă©ternelle », Rome n’en est pas, tant s’en faut, au niveau de la Toscane question tourisme de luxe.

Ce n’est pas qu’elle ne suscite pas d’intĂ©rĂȘt de la clientĂšle internationale haut de gamme, bien au contraire : Rome figure mĂȘme dans le TOP 5 des destinations urbaines 2024 du rĂ©seau Virtuoso (tout comme Florence) .

Ce n’est pas non plus qu’elle manque de monuments et d’attractions, une vie entiĂšre ne suffirait pas pour les dĂ©couvrir tous.

Ce n’est pas, enfin, faute de beaux hĂŽtels. Elle en abrite quelques-uns de sublimes et a encore connu ces derniers mois plusieurs ouvertures prestigieuses, d’abord celle d’un Six Senses l’hiver dernier, puis Ă  la fin du printemps celle d’un Ă©tablissement de la collection Bulgari HĂŽtels & Resorts qui avait l’allure d’un retour aux sources pour ce groupe dĂ©sormais fort de neuf adresses hĂŽteliĂšres.

MalgrĂ© tout, cela a portĂ© Ă  quelque 70 seulement le nombre de cinq Ă©toiles de Rome. Bien pis, Ă  l’heure oĂč les expĂ©riences exclusives sont devenues l’incontournable mantra du tourisme de luxe, le compte n’y est pas non plus sur ce registre-lĂ .

Le Centre des CongrÚs de la capitale italienne et de sa région, le Latium, a donc décidé de mettre les bouchées doubles pour rattraper le retard.

DĂ©sormais convaincu que « l’art de l’hospitalitĂ© est au cƓur de l’excellence » et se conjugue avec « l’art de l’expĂ©rience », il a dĂ©cidĂ© de frapper un grand coup pour amĂ©liorer son offre susceptible de sĂ©duire une clientĂšle haut de gamme exigeante. Il a donc lancĂ© une OpĂ©ration baptisĂ©e « Core, Rome ExpĂ©rience » qu’il est venu prĂ©senter, petit film enjĂŽleur Ă  l'appui, Ă  Cannes, en marge de l’ILTM, lors d’un cocktail au Majestic BarriĂšre.

Dans le cadre de cette opĂ©ration, le Centre des CongrĂšs de Rome a chargĂ© l’agence d’évĂ©nementiel NEBE de sĂ©lectionner, selon des critĂšres stricts, toutes les expĂ©riences exclusives qui, Ă  Rome et ses environs, pourraient ĂȘtre proposĂ©es Ă  la clientĂšle de luxe et superluxe.

Ces expĂ©riences seront prĂ©sentĂ©es, du 27 au 30 novembre 2024, aux « buyers » (agences de voyages, etc.) lors d’un grand show organisĂ© Ă  Rome. Ce sera la premiĂšre Ă©dition, ce qui laisse supposer qu’il y en aura une suite.

En tous cas, avis aux amateurs ! Pour en savoir plus et s’inscrire, rendez-vous sur le site www.coreroma.com

La Ligurie, aussi !

A cĂŽtĂ© du savoir-faire dĂ©jĂ  ancien de la Toscane et de la force de frappe dĂ©ployĂ©e dĂ©sormais par Rome, la Ligurie ne joue pas dans la mĂȘme cour.

Pourtant cette rĂ©gion italienne surtout connue en France pour sa capitale, GĂȘnes, et pour ses villages colorĂ©s perchĂ©s sur les falaises des Cinque Terre, a dĂ©cidĂ© elle aussi de jouer dans la cour du luxe. Son adjoint au tourisme, Augusto Sartori, avait donc fait le dĂ©placement jusqu’à l’ILTM de Cannes.

Pour sĂ©duire le monde du luxe, la Ligurie possĂšde, il est vrai, au cƓur d’une rĂ©serve naturelle, la charmante bourgade de Portofino et quelques autres localitĂ©s environnantes, dĂ©jĂ  pourvues d’une petite dizaine de cinq Ă©toiles de bon niveau - parmi lesquels Il Splendido, un hĂŽtel Belmond et le Grand HĂŽtel Miremare, membre du rĂ©seau Leading HĂŽtels of the World.

La clientÚle internationale, américaine et moyen-orientale y est au rendez-vous mais Augusto Sartori espÚre faire connaßtre davantage son cher Portofino pour y attirer, en toutes saisons, plus de touristes haut de gamme.

Le retour remarqué de la Hongrie

Le stand de la Hongrie a l’ILTM (PB)
Le stand de la Hongrie a l’ILTM (PB)
Si l’Italie n’a jamais cessĂ© de se positionner sur le tourisme de luxe et vient rĂ©guliĂšrement en force Ă  l’ILTM, tel n’est pas le cas de la Hongrie. Mais, aprĂšs une longue absence, elle y est de retour cette annĂ©e.

Ce qui tombe bien, c’est que ce pays d’Europe centrale a enregistrĂ© cette annĂ©e plusieurs ouvertures d'hĂŽtels luxueux, par exemple le W de Budapest. Cela a opportunĂ©ment attirĂ© les regards du monde du luxe sur lui.

« Il y a aussi eu des hĂŽtels de la chaĂźne BDPST, une petit chaĂźne d'Ă©tablissements haut de gamme installĂ©s dans des bĂątiments historiques comme le chĂąteau de Tura Ă  l'est de Budapest », souligne Karin Mallet Gautier, fondatrice de l’agence KMG Travel 360 qui a Ă©tĂ© missionnĂ©e par l’Office de tourisme de la Hongrie de promouvoir cette destination en France.

Et Ă  l’ILTM de Cannes oĂč elle avait organisĂ© Ă  destination des « buyers » une petite soirĂ©e qui a eu un grand succĂšs.

« Pour les TO français, il n’y a que Budapest qui existe ou alors ils vendent Budapest en combinĂ© avec Prague et Vienne », dĂ©plore Karin Mallet Gautier, faisant valoir que la Hongrie se prĂȘte aussi bien Ă  des city-breaks qu’à de nombreuses expĂ©riences outdoor voire, pour les amateurs, Ă  des sĂ©jours golf puisque le pays compte deux super parcours 18 trous qui viennent d’ĂȘtre refaits.

En 2024, Karin Mallet Gautier compte dĂ©ployer, en France, une campagne de communication, en privilĂ©giant l’offre moyen et haut de gamme et en mettant en avant la diversitĂ© des expĂ©riences qu’il est possible de vivre en Hongrie. Avec, toujours en arriĂšre-plan, l’idĂ©e d’attirer une clientĂšle pour des sĂ©jours plus longs et plus variĂ©s que les city-breaks qui, dans les annĂ©es d’avant le Covid, ont tant fait parler de Budapest.

Une petit nouveau prometteur, le Portugal

À l’ILTM, le stand du Portugal a connu un gros succùs (PB)
À l’ILTM, le stand du Portugal a connu un gros succùs (PB)
Si pour la Hongrie, c’était un grand retour Ă  l’ILTM de Cannes, pour le Portugal, c’était une grande premiĂšre.

Certes, des hĂŽtels portugais Ă©taient dĂ©jĂ  venus Ă  Cannes sous l’égide d’un rĂ©ceptif portugais, mais c’est bien la premiĂšre fois que l’Office de tourisme du Portugal s’y offre un stand. Avec ses 145 m2, celui-ci reste modeste, mais il abrite tout de mĂȘme sous son aile une vingtaine d’opĂ©rateurs.

Cette arrivĂ©e n’a rien de surprenant. DĂ©sormais, le Portugal compte lui aussi de beaux hĂŽtels, Ă  Lisbonne la capitale, ou Ă  Porto, mais aussi dans des localitĂ©s moins connues. Ainsi, depuis cette annĂ©e, la charmante ville d’Aveiro - la Venise du Portugal - a vu arriver son premier cinq Ă©toiles. C’est un signe qui ne trompe pas.

Avec avoir misĂ© sur le nombre, le Portugal qui accueilli cette annĂ©e 3,2 millions de touristes français, semble vouloir jouer davantage la qualitĂ©. A priori, cette ambition devrait ĂȘtre couronnĂ©e de succĂšs.

« J’ai eu beaucoup de demandes, beaucoup de rendez-vous », confie Jean-Pierre Pinheiro, directeur du bureau français de l’Office de tourisme du Portugal. « La dynamique est positive », ajoutait-il, satisfait, avant de conclure : « Nous reviendrons Ă  Cannes ! ».

PAULA BOYER Publié par Paula Boyer Responsable rubrique LuxuryTravelMaG - TourMaG.com
Voir tous les articles de Paula Boyer
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2752 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitÎt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias