TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

La Commission européenne enquête sur les non-remboursements des compagnies aériennes !

Interview d'Eric Drésin, le secrétaire général de l'ECTAA



L'Europe a enfin décidé de bouger sur la question du passeport vaccinal/sanitaire ! Après des mois de débats en France et ailleurs, Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne a annoncé qu'une proposition sera faite prochainement dans ce sens. Nous avons appelé, Eric Drésin, le secrétaire général de l'ECTAA pour en savoir plus. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, la Commission européenne va aussi enquêter sur les agissements des compagnies aériennes au sujet des remboursements !


Rédigé par le Mardi 2 Mars 2021

"Nous avons appris le démarrage d'une enquête sur les pratiques des compagnies aériennes en matière d'annulation des vols" a expliqué Eric Drésin (ECTAA) - Depositphotos.com savanevich
"Nous avons appris le démarrage d'une enquête sur les pratiques des compagnies aériennes en matière d'annulation des vols" a expliqué Eric Drésin (ECTAA) - Depositphotos.com savanevich
TourMaG.com - Hier, une information importante est venue de Bruxelles. Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne a annoncé qu'elle allait soumettre une proposition pour développer le passeport sanitaire. L'Europe avance-elle enfin dans le sens des acteurs tourisme ?

Eric Drésin :
C'est une très bonne nouvelle ! Au-delà de l'annonce du passeport vaccinal, c'est la dénomination qui prête à s'interroger, puisqu'il est présenté comme un "Digital Green Pass".

Une fois passé ce questionnement, c'est une avancée importante et le message que nous attendions.

La vaccination n'est pas la solution à tous les problèmes de l'industrie touristique, mais c'est clairement un énorme pas en avant. Et puis le fait de vouloir coordonner et centraliser les données, cela pourrait être un élément accélérateur pour le voyage en Europe.

Il s'inscrira dans le cadre européen de la protection des données, afin de sécuriser les échanges d'information entre les pays.

TourMaG.com - En savez-vous plus sur les démarches à suivre ?

Eric Drésin :
La Commission européenne a déjà commencé à travailler sur le sujet, nous le savons. Toutefois, Il ne sera pas disponible avant trois mois, car son développement technologique prendra au moins deux mois.

Je pense qu'il sera prêt pour les prochaines vacances estivales, vers juin, plus tôt aurait été mieux, mais nous ne faisons pas la fine bouche.


Nous le voyons bien actuellement que maintenant tout le monde est focus sur l'été 2021, il faut que celui-ci soit le plus normal possible. La grande leçon que nous devons tirer de cette année, c'est que nous devons être modestes et humbles, car nous n'avons aucun contrôle sur l'épidémie.

Le texte sur le passeport sanitaire sera-t-il une directive ou une recommandation ?

TourMaG.com - Connaissez-vous la nature du texte que prévoit d'utiliser Ursula Von der Leyen ?

Eric Drésin :
L'annonce a été faite sur Twitter, donc elle a été plutôt succincte.

Dans le même temps, une réunion informelle entre les différents ministres du Tourisme a eu lieu hier, pour évoquer le sujet, en compagnie de Thierry Breton. Pour le moment, le cadre juridique n'a pas été avancé.

Cela se fera dans le cadre d'une procédure d'adoption rapide et de la politique de santé. Ce n'est pas clair, nous ne savons pas si ce sera une recommandation ou une directive.

Il y a une demande de la part de nombreux Etats-membres, sur le sujet, donc il se peut que nous n'ayons pas besoin d'avoir un texte contraignant, mais plutôt de fournir un outil opérationnel. Les pays adopteraient ensuite le passeport vaccinal, s'ils en ont besoin.

TourMaG.com - L'ECTAA a été consultée sur ce sujet ?

Eric Drésin :
Nous avons beaucoup travaillé et communiqué sur le sujet, avec d'autres associations européennes.

Nous rappelons que le vaccin n'est pas la condition unique, pour franchir les frontières, car les tests sont essentiels, puis il faut aussi une coordination des restrictions des voyages.

De même, l'industrie doit être informée à l'avance des évolutions des restrictions.

TourMaG.com - C'est plutôt une bonne nouvelle...

Eric Drésin :
Oui, je pense que tous les acteurs de l'industrie touristique demandaient la mise en place de cette initiative.

Ce n'est pas la seule bonne nouvelle pour le secteur. Nous avons appris le démarrage d'une enquête sur les pratiques des compagnies aériennes en matière d'annulation des vols.

La Commission européenne va travailler avec le réseau de coopération en matière de protection des consommateurs (CPC), sous coordination de la Suède, afin de collecter des informations sur le sujet.

Concernant l'enquête de la Commission européenne sur les agissements des compagnies aériennes :

Celle-ci fait suite à l'alerte émanant du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) et à autre émise par la Commission pour la première fois au titre du règlement CPC révisé.

Les dialogues entre les compagnies aériennes et le réseau seront coordonnés par les autorités nationales de protection des consommateurs de plusieurs États membres, dans la plupart des cas par l'Agence suédoise des consommateurs.

L'objectif est de recueillir des informations complémentaires auprès des compagnies aériennes opérant dans l'UE sur la manière dont elles informent les consommateurs sur leurs droits en tant que passagers et comment elles traitent les demandes de remboursement.

Dans les cas où les compagnies aériennes ont des difficultés persistantes à rembourser tous les consommateurs en temps utile, elles sont invitées à fournir des informations sur ce qu'elles font pour remédier rapidement à ces difficultés.

Les compagnies aériennes disposent de trois semaines pour répondre.

"Il s'agit d'une étape importante vers le bon fonctionnement du secteur des voyages. D'autres mesures sont en cours, telles que la révision du cadre réglementaire pour les droits des passagers, comme le prévoit la Stratégie pour une mobilité durable et intelligente," a expliqué Adina Vălean, commissaire chargée des transports.

Lu 2299 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Estelle le 02/03/2021 21:40
Concernant Ryanair. Malgré un an de démarches infructueuses auprès de la compagnie, de l'association Europe de défense des consommateurs, d'un avocat, toujours aucun remboursement. Pire la compagnie ment aux clients disant qu'un chèque va arriver sous z8 jours (j'attends ce fameux chèque depuis le mous de septembre 2020). C'est une honte de tels agissements et personne n'est en mesure de défendre les consommateurs. Les compagnies aériennes agissent comme bon leur semble, elles savent qu'elles ne risquent strictement rien à ne pas rembourser.

2.Posté par Mélanie RL le 03/03/2021 08:52
Pour ma part c’est avec Vueling que je rencontre un souci. Vols annulés pour un groupe en Mai 2020 et un avoir de 12 puis 18 mois à utiliser sinon l’argent versé est perdu ... C’est une honte ! Quelle crédibilité avons-nous ensuite vis à vis de nos clients ?? 0 ... 😡

3.Posté par Jean le 03/03/2021 09:46
Air Transat c est pas mal non plus!! Il propose de rembourser juste un trajet sur un Aller Retour. Honteux et ils osent envoyer des newsletters pour parler de flexibilité sur les prochaines réservations. Il faut boycotter ces compagnies qui nous font perdre beaucoup de temps ,de la crédibilité auprès de nos clients et de l argent.

4.Posté par van Peteghem Olivier le 03/03/2021 09:50
Ma fille devait accompagner sa mère à New York en avril 2020. Elle a acheté 2 billets A/R sur un vol de la Compagnie Norwegian au départ de CDG. Le vol a été annulé en raison de la pandémie et la compagnie ne lui a alors pas laissé d'autres choix que de prendre des "cash point" à réutiliser sur cette même liaison une fois la crise passée. Sauf que la Compagnie Nowegian vient d'annoncer son retrait définitif des lignes transatlantiques. De nouveau contacté, la compagnie refuse tout remboursement en invoquant l'obligation pour elle de prendre un vol en Europe. Ce type de comportement est totalement inadmissible et va l'encontre de toute pratique commerciale.

5.Posté par Patrick Lecomte le 16/03/2021 16:57
Mêmes difficultés avec Volotea. 3 billets Nantes Croatie d'avril 2020 toujours pas remboursés ,malgré lettre AR,intervention DGAC,Que choisir...Nous avons bien un secretaire d'état JB Djebarri, mais inexistant far trop lié au lobby de l'aviation.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance