TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : le bel été des TO… avant l’orage ô désespoir ?

L’édito de Dominique Gobert



Le sourire, comme le soleil, est enfin au rendez-vous chez les tour-opérateurs. Un hiver exceptionnel, un été qui s’annonce plutôt pas mal, quoi de mieux ? René-Marc Chikli, patron du Seto, n’hésite pas à parier sur le meilleur exercice de la décennie.


Rédigé par le Mardi 26 Juin 2018

Si en façade, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, il reste quand même un certain nombre de sujets plutôt préoccupants pour nos voyagistes, à commencer par ces grèves, tant de la SNCF mais surtout d’Air France - Photo Daniel Páscoa Unsplash
Si en façade, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, il reste quand même un certain nombre de sujets plutôt préoccupants pour nos voyagistes, à commencer par ces grèves, tant de la SNCF mais surtout d’Air France - Photo Daniel Páscoa Unsplash
Comme le disait un vieux philosophe, à moins que ce ne soit ma bonne grand-mère, après la pluie, le beau temps.

Non seulement les TO présents sur le marché français sont en forme, mais les destinations jusqu’à présent délaissées par les clients reviennent également sur le devant de la scène.

C’est le cas pour la Tunisie, dont les autorités gouvernementales devraient quand même maintenant donner à leurs professionnels un petit coup de pouce, après la longue traversée du désert.

Et l’Egypte qui renaît, c’est aussi une bonne nouvelle. En revanche, la nouvelle embellie de la Turquie me paraît un peu surprenante, particulièrement avec ce sympathique Erdogan à la tête du pays.

Vous me direz, les Etats-Unis de Trompette n’ont pas subi de désaffection notoire non plus de la part des voyageurs…

En contrepartie, en France et pour nos clients, il semble que les conditions économiques aient eu un certain effet (Macron ?) en ce qui concerne leur envie de se déplacer…

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Ça, c’était pour les bonnes nouvelles. Car, si en façade, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, il reste quand même un certain nombre de sujets plutôt préoccupants.

A commencer par les grèves, SNCF mais surtout Air France.

Et là, nombreux sont les voyagistes, liés très fortement avec la compagnie française, qui commencent à s’inquiéter très sérieusement sans, hélas, trop pouvoir anticiper sur le futur.

Particulièrement cet été qui, devrait en théorie, être « fructueux » … à condition que les syndicats d’Air France veuillent bien se comporter en êtres « responsables ».

Je n’ose pas employer le terme de « solidaires », mais le cœur y est !

D’autant que, finalement, ils disposent de peu de marges de manœuvre, malgré les « appels du pied » que leur font les concurrents d’Air France.

C’est que les capacités, comme chaque été, sont de plus en plus tendues et qu’il ne sera sûrement pas facile de faire face à ces ventes de dernière minute.

Tant pour l’aérien d’ailleurs que pour l’hébergement !

Et puis, toujours ce sujet qui fâche : les nouveaux contrats Selectour.

Ces derniers, qui ne s’inquiètent nullement pour les « nouveaux taux de commission » restent en revanche très perplexes sur le commissionnement des promos (inadmissible, me confiait l’un d’eux) et surtout sur la réalité du futur pilotage des ventes.

Chez Havas, rapportait un autre, "tout fonctionne super bien. Le réseau est structuré, attentif et totalement opérationnel vis-à-vis des fournisseurs et de leurs contrats.

Chez Selectour, c’est tout autre chose. Et ce ne sont pas les chèques cadeaux, issus d’une société « amie » du réseau qui y feront grand-chose. Et puis eux, ils ont Michel Dinh..."


Tel cet autre voyagiste qui me murmurait que « du temps de Demonchy, au moins les choses étaient claires : on buvait du champagne, mais l’homme n’était pas tout à la fois partie prenante dans la distribution et la production ».

Les TO, hélas pas encore assez unis, poursuivent leurs efforts vers des ventes directes, lesquels continuent à progresser.

Si j’en crois les chiffres du Seto, leurs ventes « indirectes » ne représenteraient plus qu’un tiers des ventes globales !

Lu 1191 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle