TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Le groupe Marietton réorganise son pôle « Groupes » autour de Havas Voyages 🔑

La 11e édition des Rencontres des Voyages est l’occasion pour le groupe Marietton de repenser son pôle Groupes



Pour la 11e fois, le département Groupes de Marietton Développement, autour de ses marques Ailleurs Groupes, Havas Voyages Groupes et Celtea Voyages Groupes, a réuni près de 150 acheteurs, responsables de CSE et d’associations, autour d’une trentaine de partenaires réceptifs, prestataires et T-O maison. A cette occasion, Thibaut Aufort, le directeur général du pôle, précise à TourMaG la nouvelle organisation et l’orientation stratégique qui se mettent en place.


Rédigé par le Dimanche 27 Mars 2022

Une partie de l'équipe Groupes Marietton, encore sous les couleurs d'Ailleurs Voyages (© C.Zbik)
Une partie de l'équipe Groupes Marietton, encore sous les couleurs d'Ailleurs Voyages (© C.Zbik)
Le concept des Rencontres des Voyages a été lancé une dizaine d’années par Olivier Meynet, actuel directeur commercial du pôle Groupes de Marietton Développement.

Il est simple dans son principe, plus complexe à organiser, mais d’une telle efficacité qu’il serait impensable aujourd’hui de s’en priver.

Les agences du réseau et la vingtaine de commerciaux terrain des différentes entités Groupes ont identifié les prescripteurs déjà clients ou potentiels nouveaux acheteurs qui organisent pour leur CSE ou leur association les voyages des prochains mois.

L’opportunité leur est donnée de rencontrer le temps d’un long week-end tous les réceptifs des destinations programmées qui vont leur développer le détail du voyage prévu et surtout les inviter à déjà préparer les suivants.

Le principe du speed dating permet aux réceptifs moyen et long courrier de présenter les circuits et les séjours en brochure. Quant aux représentants des deux T-O maison, Voyamar et Héliades, ils mettent l’accent sur leur production dédiée Groupes.


Le business repart au-delà du plaisir de se retrouver

Des séances studieuses de speed-dating information pendant deux matinées (©C.Zbik)
Des séances studieuses de speed-dating information pendant deux matinées (©C.Zbik)
Pour la 11e édition, célébrant surtout le retour du contact direct pour oublier les réunions virtuelles, les Rencontre des Voyages se sont installées à Hammamet.

Le séjour est aussi l’occasion d’entendre le discours des responsables tunisiens sur la reprise des activités et de (re)découvrir quelques sites majeurs, de la Medina d’Hammamet au village de Sidi Bousaïd en passant par les vestiges romains de Carthage.

A travers cette opération, l’équipe Groupes de Marietton Développement compte bien redresser la barre d’une activité qui a particulièrement chuté ces deux dernières années.

A en croire les réactions des participants et l’animation des discussions, l’envie de (re)partir est évidente même si les événements récents font encore planer des incertitudes sur quelques destinations. Le réceptif de la Russie et des pays de l’Est est naturellement absent de cette édition jusqu’à de meilleurs jours.

Les destinations moyen-courrier ont le vent en poupe, Europe proche et Bassin méditerranéen en tête, mais le long-courrier reprend du poil de la bête avec des destinations « nature » d’Amérique centrale et du Canada.

La France et ses différentes régions, y compris la Corse, font une percée intéressante même s’il est évident que la frustration des « grands voyages » donne des envies d’exotisme et d’évasion. Résultats dans quelques semaines, dans quelques mois quand les intentions se seront concrétisées en bons de commande.

Remonter la pente

Olivier Meynet, directeur commercial, et Thibaut Aufort, directeur général pôle Groupes Marietton (©C.Zbik)
Olivier Meynet, directeur commercial, et Thibaut Aufort, directeur général pôle Groupes Marietton (©C.Zbik)
Il en faudra des bons de commande pour retrouver un niveau d’activité qui a particulièrement souffert des restrictions sanitaires et des réticences des groupes à repartir.

« En année de référence, notre volume Groupes tourne autour des 45 millions d’euros », explique Thibaut Aufort, le directeur général.

« Nous sommes certainement le second ou troisième « groupiste » français avec plus de 45 000 pax à l’année. Nous tablons, en 2022, revenir à environ 70% de notre activité normale avec plus de 1 000 groupes déjà programmés ».

Pour en arriver là, il a déjà fallu gérer une période compliquée avec plus de 700 reports de groupes sur les dix-huit derniers mois, procéder à des remboursements pour un tiers des clients environ, récupérer les avances bloquées à hauteur de plusieurs millions d’euros chez les réceptifs.

« La période a été intéressante d’un point de vue commercial », constate Olivier Meynet. « Nous avons été testés par nos clients sur notre réactivité et notre solidité financière. Nous avons vu aussi comment réagissaient nos partenaires locaux, pas toujours aussi solidaires qu’on aurait pu l’espérer pour certains. C’est instructif pour les relations futures ».

Le futur se dessine autour d’une marque et d’un engagement

Le futur des Groupes chez Marietton se met en place. Pour Thibaut Aufort, il faut simplifier l’organisation des marques et jouer la carte de celle qui parle le mieux au public.

« Nous allons mettre en avant Havas Voyages Groupes & Collectivités comme marque unique en mettant les autres en sommeil. Cela ne veut pas dire qu’elles ne pourront pas servir ponctuellement mais l’idée est de préparer une véritable campagne de communication autour d’Havas Voyages », poursuit le directeur général.

Le deuxième axe prioritaire de la division Groupes est de réaffirmer son engagement RSE et développement durable.

D’ores et déjà, Marietton Développement a rejoint le Global Compact de l’ONU en souscrivant à 5 engagements des 17 Sustainable Development Goals des Nations Unies. Il a conclu un partenariat avec Ecotree pour gérer conjointement des « puits de carbone » à travers le reboisement en France d’espaces naturels, identifiés et géolocalisés.

La collaboration a été mise en place avec le programme Émergence qui prépare à la qualification d’Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale et, par ailleurs, le groupe est en quête de la bonne labellisation avec un organisme indépendant de certification durable.

Parmi les 200 programmes de la production Groupes, une collection Signature Équitable a fait son apparition récente avec une approche authentique et responsable au Guatemala, au Cambodge, en Casamance ou au Mexique.

Pour l’équipe Marietton Développement, qui a mis en place une équipe RSE baptisée Green UP, l’orientation durable est une évidence. Elle n’en est encore qu’à ses prémices mais elle devrait prendre un coup d’accélérateur après la prise de conscience Covid. Les groupes ne sont plus seulement convaincus qu’il faille agir dans ce sens, mais ils sont prêts à apporter leur contribution financière à cet engagement. Ce qui n’était pas gagné il y a encore quelques mois.

Lire aussi :

- Les marques du groupe Marietton Développement renforceront leurs équipes au DitexJobsDays

- Légion d’Honneur, Nicolas Sarkozy décore Laurent Abitbol


Lu 2573 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias