TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo CruiseMaG  




MSC Croisières « pleinement engagée » vers « l’objectif zéro émission » en 2050

Sortie du rapport développement durable 2023 de MSC Croisières


MSC Croisières a publié son rapport développement durable 2023, qui comprend une évaluation des performances en matière d'environnement, d'aspects sociaux et de gouvernance pour l'année passée.


Rédigé par le Lundi 1 Juillet 2024

La première croisière au monde à zéro émission nette de gaz à effet de serre (GES) a été réalisée par le MSC Euribia en juin dernier. @MSC
La première croisière au monde à zéro émission nette de gaz à effet de serre (GES) a été réalisée par le MSC Euribia en juin dernier. @MSC
C’est le cinquième rapport développement durable de MSC Croisières publié depuis 2019.

Un passage obligé pour les armateurs, tant ils sont attendus sur cette question.

Pierfrancesco Vago, président exécutif de la division croisières du Groupe MSC, précise : « Nous restons pleinement engagés envers notre objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d'ici 2050, conformément à la stratégie de l'Organisation Maritime Internationale (OMI).

Cependant, atteindre ces objectifs ne peut se faire seul. Nous continuons à collaborer étroitement avec nos partenaires, y compris les chantiers navals, les fournisseurs de technologie, les fournisseurs de carburant et bien d'autres. Je suis heureux des progrès réalisés par notre industrie.

Nous continuons à plaider en faveur d'une réglementation équitable qui ne discrimine pas notre secteur.
»

Le GNL, phase cruciale de la décarbonation du secteur

Dans ce rapport annuel 2023, MSC met en avant les progrès réalisés. Déjà, l’intensité en CO2 de la flotte s'est améliorée de 6,5% par rapport à 2022, ce qui représente une baisse de 37,8% depuis 2008.

Ce qui, selon la compagnie « nous met sur la bonne voie pour atteindre l'objectif de l'OMI de réduire l'intensité en CO2 de 40% avant l'échéance de 2030 ».

Ensuite, le deuxième navire propulsé au GNL, MSC Euribia, a été lancé et a atteint zéro émission nette de gaz à effet de serre (GES) lors d'un voyage de la France au Danemark.

MSC Croisières continue de promouvoir le GNL comme une phase cruciale de la décarbonisation du transport maritime. Le GNL fossile offre une réduction immédiate des émissions de GES par rapport aux carburants marins conventionnels, ainsi qu'une voie directe vers des alternatives renouvelables telles que le bio-GNL et le GNL synthétique renouvelable.

Des augmentations de salaire pour les équipages

Ensuite, l’alimentation électrique à quai devient une réalité. 44 connexions ont été réussies pour les navires de la compagnie dans huit ports en Norvège, en Allemagne, au Royaume-Uni et à Malte sur l’année 2023. L'objectif d'ici fin 2024 est d'avoir 220 connexions sur l’année.

Enfin, la gestion de l'eau douce a couvert 87,2% des besoins à bord de la flotte - soit plus de 6,4 millions de mètres cubes - grâce à la désalinisation.

Comme aime à le répéter Patrick Pourbaix, DG France de MSC, « nous sommes des transitionnistes hyper actifs ».

Le rapport montre également que la flotte de MSC Croisières, composée de 22 navires, a transporté en 2023 un total de 4 081 393 passagers, effectué 385 itinéraires vers 102 pays à travers le monde et proposé 2 150 excursions à terre.

L'effectif comprenait 49 874 employés de 144 nationalités différentes, avec 18 866 nouvelles recrues parmi l'équipage au cours de l'année.

En 2023, un nouveau programme d'initiatives pour l'équipage a été introduit, incluant des augmentations de salaire, une amélioration de la rotation du personnel et un renforcement de la formation.

Croisières durables : tout un secteur qui s'engage

Au-delà de MSC, c’est toute l’industrie de la croisière qui est engagée dans la décarbonation. Ainsi, dans une interview accordée à TourMaG, Luigi Stefanelli, vice-président associé de Costa Croisières pour l'Europe du Sud, précisait que le premier rapport de développement durable datait de 2015.

« Tant pour Costa que Carnival et toute l’industrie, notre plus important objectif c’est la réduction des émissions de gaz à effet de serre avec comme échéance le « zéro émission en 2050 », expliquait le responsable, rappelant que Costa avait été « la première compagnie à lancer des bateaux au GNL, qui sont aujourd’hui la norme ».

A noter, aussi, un partenariat avec les banques alimentaires mis en place depuis 2018 avec des dons de nourriture qui permettent « de lutter contre le gaspillage et d’avoir un impact social ».

Autre projet à mettre en avant, le Sea Zero d’Hurtigruten qui consiste à faire naviguer sur sa ligne l'Express Côtier « le navire de croisière le plus économe en énergie du monde » propulsé avec des voiles éoliennes et solaires rétractables.

Par ailleurs, la compagnie a investi environ 100 millions d’euros dans des améliorations écologiques pour sa flotte existante, notamment en transformant 3 navires pour qu’ils utilisent une énergie hybride.


Lu 1103 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Juillet 2024 - 14:01 Hurtigruten dévoile sa brochure 2025/2026





































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias