TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Norwegian de retour en France : "de qui se moque-t-on ?" demande le SNPL

Après sa liquidation Norwegian souhaite revenir à... Charles de Gaulle



En janvier 2021, il n'y a même pas 6 mois, Norwegian fermait ses bases françaises. Alors que juillet débute dans quelques heures, la compagnie low-cost renait de ses cendres et devrait même s'implanter à... Roissy Charles de Gaulle. Le PSE est encore tout chaud et les anciens salariés touchent grâce à la solidarité nationale les arriérés de salaires, le SNPL interpelle l'Europe et le gouvernement français pour que des règles soient édictées afin d'empêcher ce genre de scénario.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 30 Juin 2021

Norwegian de retour en France : "de qui se moque-t-on ?" demande le SNPL
Voici une histoire ubuesque de notre temps et qui démontre le peu de scrupule de certains acteurs.

En janvier dernier, alors acculé par les banques et l'Etat norvégien, Norwegian fermé ses bases françaises et se plaçait en liquidation. Les 286 salariés de Norwegian France dévoilé ensuite en mars dernier ne plus être payés depuis... deux mois.

Un comportement qui fait dire au SNPL, syndicat des pilotes français que la low cost "a filé à l’anglaise" en décidant tout simplement de se débarrasser de l’ensemble de ses salariés français.

Presque 6 mois plus tard et après un plan de restructuration de la dette validé, avec notamment l'aide de l'Etat norvégien, Nowegian se prépare à reprendre du service.

"Il n’y a plus de base Norwegian à CDG, le PSE est encore tout chaud...qu’à cela ne tienne !

Sur le site de Norwegian.com vous trouverez pour les mois de juillet et août, comme si de rien n’était, pas moins de 34 destinations reliant Charles de Gaulle (CDG) à la Norvège, le Danemark, l’Espagne, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie ou encore la Pologne,
" dévoile le SNPL, ce mercredi 30 juin 2021.

Ce n’est pas tout, car 64 destinations sont disponibles au départ de Nice, 12 pour Montpellier.

Le SNPL demande aux décideurs français et européens d'arrêt le nivellement social par le bas

En effet, après avoir fait un tour sur le site de la compagnie, aucun message d'alerte sur la récente liquidation, il est possible de réserver un billet entre Paris Charles de Gaulle et Aalborg au Danemark.

Comment cette opération est rendue possible ?

Pendant que la solidarité nationale continue à verser les arriérés de salaires non payés par Norwegian ou une partie, parfois infime, des indemnités de licenciement dues aux ex-salariés français, Norwegian entend reprendre du service .

"Cela se fera très certainement aussi sur le dos des travailleurs appelés à opérer ses vols. Combien de pilotes étrangers sous statut d’auto entrepreneur, ou sous contrat précaire, sans protection sociale, seront concernés ?

Comment une telle situation est-elle possible ? C’est un exemple criant de la nécessité de revoir les règles européennes applicables au secteur,
" affirme le syndicat de pilotes.

Le SNPL pour que cette initiative reste lettre morte, demande aux décideurs français et européens de tout mettre en œuvre pour empêcher de telles situations ubuesques de nivellement social par le bas.

Si Norwegian souhaite reprendre du service sur un modèle low-cost moyen courrier, ses liaisons long-courrriers sont visées par... Norse Atlantic. Cette compagnie aérienne norvégienne créée en mars 2021 possède comme actionnaires deux anciens patrons de... Norwegian !

Lu 2298 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias