TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Recrutement : 5 astuces pour assurer une bonne intégration (onboarding) à distance

Un nouveau levier d'attractivité et de rétention des talents



Depuis plus d’un an, la pandémie a repensé l’organisation du travail et contraint de nombreuses entreprises à travailler à distance. Dans ce contexte, si l’embauche de nouveaux collaborateurs est délicate, son intégration peut être encore plus difficile en visioconférence : les nouvelles recrues peuvent rapidement se sentir déconnectées et perdues au cours de leurs premiers jours, voire bien au-delà. Comment mettre en place l’onboarding à distance ? Eléments de réponse avec Noémie Cicurel, directrice formation et recrutement interne France & Bénélux du cabinet de recrutement Robert Half.


Rédigé par le Dimanche 18 Avril 2021

L’onboarding, un élément important du processus de recrutement à ne pas négliger dans le contexte actuel qui impose de travailler à distance. - Depositphoto
L’onboarding, un élément important du processus de recrutement à ne pas négliger dans le contexte actuel qui impose de travailler à distance. - Depositphoto
L’onboarding est le processus d’intégration d’un nouveau collaborateur. Une étape cruciale dans le processus de recrutement ! En effet, un salarié accueilli avec attention, trouvera rapidement et aisément sa place au sein du service. Il sera davantage motivé et investi dans ses missions. Outre la cohésion d’équipe et l’engagement du salarié, l’onborading permet de fidéliser les collaborateurs.

Aujourd’hui, du fait de la crise sanitaire, plutôt que de simplement adapter leurs processus d'intégration, les entreprises doivent les revoir complètement pour transmettre leurs valeurs et culture interne, retenir les talents et maintenir l'attractivité de leur marque employeur.

« Les entreprises ne doivent plus se contenter d'un processus classique d'intégration, elles doivent soigner l'accueil et insuffler dès le départ leur culture aux nouvelles recrues. A leur arrivée, les nouveaux collaborateurs doivent avoir le sentiment d'être attendus, de connaître la dynamique de l'équipe, d'avoir une idée de la personnalité de chacun et de comprendre les codes de leur employeur et sa culture », déclare Noémie Cicurel, Directrice formation et recrutement interne France & Bénélux du cabinet de recrutement spécialisé Robert Half.

« Cela ne se transmet pas par un simple Welcome-kit, il faut aller au-delà et bien préparer chaque nouvelle arrivée. Une intégration réussie permet d'attirer les talents et surtout de les retenir. Lorsqu'un nouveau collaborateur ne se sent pas bien accueilli, il risque d'en parler autour de lui et ce n'est pas valorisant pour l'image employeur de l'entreprise », poursuit-elle.

1. Investir dans la bonne technologie

Les problèmes d'intégration les plus fréquemment rencontrés sont d'ordre technologique (téléphone, ordinateur, accès sécurisé, etc.). S'ensuit, le manque de fournitures nécessaires. Avoir accès aux bons outils et à la bonne technologie avant même son arrivée indique à votre nouveau collaborateur que vous le considérez comme une priorité.

2. Organiser des rencontres informelles lors des premières semaines

Pour créer le lien entre les équipes, il est important de faire connaissance hors des réunions de travail. Inviter la nouvelle recrue à des e-cafés ou à des pauses déjeuner à distance avec l'intégralité de son équipe lui permet de mieux les connaître et d'échanger dans un cadre moins formel sur des problématiques communes.

3. Proposer les modules de formation, MOOC et autres webinars sur l'entreprise

Comme pour une intégration classique, il est indispensable pour le nouveau collaborateur de découvrir l'organisation de l'entreprise, les procédures pour mener à bien ses projets, les formalités RH à réaliser ainsi que les formations continues essentielles à sa prise de poste.

4. Organiser des entretiens réguliers avec les managers et les Ressources humaines

Afin de se sentir accompagné, il est important d'établir un planning d'appels réguliers avec son manager et les RH. L'objectif étant de faire un point sur ses interrogations, ses doutes, ses réussites, etc.

5. Créer un plan de coaching

A travers la désignation d'un collègue « tuteur » privilégié, qui pourra apporter des réponses concrètes et rapides aux interrogations de la nouvelle recrue. Par ailleurs, attribuer aux nouveaux collaborateurs un mentor leur montre à quel point l'entreprise soutient leur développement professionnel.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2119 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus










































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance